• In my mailbox (161)

    Ca y est, c'est l'été!!!!

    Youhou!! A nous la plage, le sable, le soleil, les pisang, et les crèmes glacées!!! 

    Et des livres, pour se détendre!!

    Oups, je m'emporte un peu mais la météo me ravit et je suis impatiente d'être en vacances (qui arrivent dans une semaine pile!)

    Bref, en attendant, je vous explique tout ce que j'ai reçu cette semaine.

    Nathan jeunesse m'a envoyé quelques mignonnes petites lectures.

    In my mailbox (161)

    Après avoir sauvé sa petite sœur, Mabel Jones est restée bloquée dans le futur, où les houuu-mains ont disparu. Son objectif ? Découvrir la cause de cette mystérieuse extinction ! Aidée par ses fidèles compagnons pirates, Mabel se lance en quête du Livre de l'Apocalypse, un ancien texte houuu-main qui, elle en est sûre, détient la réponse à sa question. Mais les services secrets de deux États rivaux veulent eux aussi mettre la main sur ce précieux trésor…

    In my mailbox (161)

    Il y a un nouveau dans la classe d'Ella. Il s'appelle Oskar, sauf que tout le monde le surnomme La Brute. Ella et sa bande n'ont jamais connu un enfant aussi méchant. Alors quand ils entendent le maitre dire à la directrice qu'Oskar vient d'une autre planète, ils comprennent : Oskar est un extraterrestre qui veut les anéantir ! Et il se pourrait bien qu'il ait des complices parmi le personnel de l'école…

    In my mailbox (161)

    Grâce au sacrifice de la Vouivre et à l'aide de l'ingénieuse créature Goony, Jenn, Mervin et Orage ont réussi à quitter la station spatiale Cyclos. Ils sont désormais dans le monde médiéval d'Askaran et il semblerait qu'ils soient plus proches que jamais de retrouver Zoey. Cette dernière serait tenue prisonnière par le roi Tibor qui s'est retranché dans la capitale du royaume, la cité volante de Sarakande…

    In my mailbox (161)

    Alex est sur le point d'accéder au plus haut niveau de sa partie de jeu vidéo, quand son père débranche brutalement la console. Tout ça pour assister à un spectacle ! Alex est fou de rage. Il en veut à son père. Il en veut même au monde entier ! L'amour pour son père sera-t-il plus fort que ce moment de rage ?

    In my mailbox (161)

    Moi, c'est Fatou Diallo, 9 ans et demi. Avec mon associé Max (oui, bon, c'est un hamster, on fait comme on peut !), bref, avec Max, nous avons créé l'agence de détectives FDD. Dès qu'il y a une enquête à mener, un mystère à élucider, on m'appelle. Pour me trouver, c'est simple : cité des Violettes, bâtiment D, à côté de l'escalier !

    Pin It

    1 commentaire
  • In my mailbox (160)

    Hello!!

    Je suis ravie, ravie, ravie de mes réceptions, cette semaine!!

    D'abord, je me suis offert, grâce aux bons d'achats reçus pour mon anniversaire, quelques folies sur Amazon.

    In my mailbox (160)

    Du jour au lendemain, la vie solitaire et sans intérêt d'Alfie Bloom a été bouleversée quand il a hérité du château de Hexbridge. Mais le prix est lourd à payer : des dangers qu'il n'aurait jamais imaginés le guettent désormais à chaque instant. Quand Ashford, son ami le majordome, est enlevé sous ses yeux au beau milieu de la nuit par des elfes malfaisants. Alfie ne sait plus à qui se fier. Pour le récupérer, un terrible échange est proposé...

    In my mailbox (160)

    Dans la suite très attendue du Pays des Contes , Conner apprend que le seul endroit pour combattre l'armée littéraire de l' homme masqué est à l'intérieur de ses propres histoires courtes !

    Lorsque les jumeaux et leurs amis entrent dans les mondes fabriqués à partir de l'imagination de Conner , trouver des alliés comme personne n'aurait jamais rêvé, la course commence à mettre un terme au règne de l' homme masqué de la terreur . Les jumeaux peuvent-ils enfin rétablir la paix dans le monde des contes de fées ?

    In my mailbox (160)

    En 1944, le camp de concentration de Ravensbrück compte plus de quarante mille femmes. Sur ce lieu de destruction se trouve comme une anomalie, une impossibilité : la Kinderzimmer, une pièce dévolue aux nourrissons, un point de lumière dans les ténèbres. Dans cet effroyable présent une jeune femme survit, elle donne la vie, la perpétue malgré tout.

    Un roman virtuose écrit dans un présent permanent, quand l’Histoire n’a pas encore eu lieu, et qui rend compte du poids de l’ignorance dans nos trajectoires individuelles.

    J'avais aussi passé ma petite commande chez Belgique Loisirs

    In my mailbox (160)

    Alors que le pensionnat est, dans l'imaginaire collectif, souvent synonyme de punition, une jeune fille lève le voile sur ce qu'il s'y passe. Du lever au coucher, en passant par les activités parascolaires et les sorties organisées, vivez le quotidien d'une jeune fille de ses 12 à ses 18 ans... Mais également : les petites et les grandes histoires des pensionnats, de leur création à leur modernisation, de leur rôle durant la Seconde Guerre mondiale à leur réputation actuelle des témoignages d'internes, des années 40 à nos jours ainsi que d'éducatrices et de parents une compilation de la vie dans les pensionnats les plus célèbres une foule de souvenirs, propres à la vie en pensionnat.

    Nathan jeunesse m'a envoyé toute une collection de chouettes petites lectures.

    In my mailbox (160)

    La tour Eiffel a une nouvelle mission. Son amie la pyramide du Louvre rêve de rencontrer ses célèbres grandes soeurs, les pyramides de Gizeh. Direction l'Egypte ! Mais le Voyage n'est pas de tout repos et à leur arrivée, les deux célébrités sont prises dans une tempête de sable...

    In my mailbox (160)

    Alorie et manu se promènent à paris. soudain, leur chien petitou s'échappe ! se cache-t-il en haut de la tour eiffel, sur un bateau-mouche ou dans les catacombes ? complète les activités pour aider Kimamila et ses amis à le retrouver !

    In my mailbox (160)

    Catastrophe ! Des cambrioleurs ont profité de l'absence du dragon Harpagon pour lui voler son trésor. Il ne lui reste plus rien ! Et ce n'est pas son frère, l'avare Crésus, qui va l'aider. Quelle calamité ! De mémoire de dragon, personne n'a jamais travaillé dans sa famille. Pourtant, Harpagon va bien devoir retrousser ses manches…

    In my mailbox (160)

    Lou se promène en forêt avec Réglisse, sa chienne. Elles rencontrent alors un jeune faon, mais il est tout seul. Que va-t-il lui arriver ? Lou a une nouvelle mission : retrouver la maman de son nouvel
    ami !

    In my mailbox (160)

    Lisbeth a reçu une grosse graine en cadeau. Matt la trouve étrange – elle a une drôle de forme, une drôle de couleur. L'inquiétude de Matt grandit lorsque la graine commence à germer et que ses feuilles touchent le plafond… Les enfants auraient-ils en leur possession la dangereuse plante carnivore évoquée dans l'un de leurs livres ?

    In my mailbox (160)

    Bella veut aider Billy, son baby-sitter chéri, à ouvrir son restaurant. Mais comment gagner de l'argent quand on est qu'une enfant et que travailler est interdit ? En se rendant dans une librairie avec Grand-Mère Léo, elle a soudain une idée : elle va écrire un roman. Mais cela est plus facile à dire qu'à faire… Bella ne sait pas quoi raconter !

    In my mailbox (160)

    Depuis qu'Elisa a assisté à un spectacle des danseurs d'une compagnie américaine, elle rêve d'aller faire un stage de danse à New York avec eux. Mais il y a plusieurs obstacles : elle est très jeune et, surtout, elle ne parle pas un mot d'anglais !

    In my mailbox (160)

    Aux confins du Haut Monde de Drâ, trois enfants élèvent trois dragons dans le plus grand secret. Leur refuge : l'école des dresseurs de dragons…

    Emeraude, le dragon d’Arthur, a été empoisonné par Igor-Le-Saigneur. Il a absorbé une plante qui le rend colérique et incontrôlable. Le but du chasseur de dragons est qu’Emeraude, fou de rage, détruise l’école. En effet, le dragon vert devient comme fou et se bat avec Saphir. Puis il s’enfuit de l’école. Tous sont inquiets : s’il fait des ravages dans le monde des humains, l’école sera interdite. Arthur, Loane et Thos doivent tout faire pour le neutraliser…

    In my mailbox (160)

    Au village du chevalier Bernard et de son écuyer Solal, c'est jour de match ! L'équipe de Bernard affronte au rugby l'équipe de l'affreux Sire Donald. Mais celui-ci est un vilain tricheur et le match dégénère…

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

    Pin It

    5 commentaires
  • In my mailbox (159)

    Bonjour les chéris!!

    Dernier week-end avant les examens, pour les enfants, en Belgique.

    On voit le bout du tunnel, et je vous assure que je suis aussi soulagée qu'eux!! La tension est intense à la maison, et tous sentent le chemin de l'écurie hihi.

    En attendant, j'ai tout de même reçu de jolies petites choses.

    L'édition Casterman m'a envoyé un livre gourmand.

    In my mailbox (159)

    Comment survivre au collège quand on est le sujet du blog de sa mère ? À part se cacher dans un trou de souris ou raser les murs à vie, Scarlett ne voit pas.
    Jusqu'au jour où elle entre dans la magnifique cuisine de la vieille voisine. L'existence devient un délicieux défi où il n'est plus question que de scones à la cannelle, de mousse au chocolat meringuée et de cupcakes vanille glaçage framboise. Mais aussi de quatre filles qui deviennent amies en préparant des pâtisseries la nuit. Et même d'un beau garçon très aimable en guise de cerise sur le gâteau...

    L'édition Belfond m'a aussi envoyé deux livres sur lesquels je lorgnais

    In my mailbox (159)

    Au début du XXe siècle, une somptueuse histoire d'amour à l'atmosphère ensorcelante, avec pour toile de fond les vastes plaines de l'Ouest australien, terres ancestrales du peuple aborigène.

    Leonora est une miraculée. Abandonnée par son père dans la fournaise du désert, puis recueillie dans un orphelinat, la petite s'est murée dans le silence. Son seul ami : James, un Irlandais rebelle, qui la protège comme une soeur. Mais le lien si fort qui unit les deux orphelins est brutalement rompu lorsque Leonora est adoptée par les Fairfield, de riches industriels qui l'emmènent aux États-Unis.

    Des années plus tard, c'est une belle héritière qui revient sur les terres australes, au bras de son mari, le ténébreux et irascible Alex Harrington, venu diriger la mine des Fairfield. C'est là que Leonora va retrouver James. Malgré le temps, leur complicité est intacte ; or Alex ignore tout du passé de la jeune femme...

    Comment lutter contre cette force irrésistible qui la pousse vers James ? Comment échapper à la soif de contrôle maladive de son époux ? Pris au piège de la jalousie, des mensonges et des drames de l'Histoire, les orphelins du bout du monde seront-ils un jour réunis ?

    In my mailbox (159)

    Avec pour toile de fond la bonne société de l'Amérique des sixties, Beatriz Williams livre le magnifique et troublant portrait d'une femme prise au piège de la passion, du pouvoir et du mensonge.

    Tiny Schuyler était prédestinée : une éducation dans les meilleures écoles de New York, des fiançailles de rêve avec un beau parti et, aujourd'hui, un chemin tout tracé vers la Maison-Blanche. Car rien ne semble pouvoir arrêter l'ascension fulgurante de son mari, Frank Hardcastle. Bientôt, c'est sûr, la douce et raffinée Tiny sera la nouvelle First Lady. 

    Mais une série d'événements va venir assombrir le ciel bleu de Cape Cod, où les Hardcastle ont établi leur QG. C'est d'abord l'arrivée de Pepper, la cadette des soeurs Schuyler, écervelée et insolente. Puis une lettre anonyme, accompagnée de photos qui pourraient menacer la réputation de Tiny et de son époux. Enfin, les retrouvailles inattendues avec le séduisant Caspian Harrison, le cousin de Frank. Un homme que Tiny a aimé autrefois...

    Combien de temps avant que l'image de l'épouse modèle se fissure ? Dans la course au pouvoir suprême, les sentiments ont-ils une place ?

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

    Pin It

    5 commentaires
  • In my mailbox (158)

    Juin commence très bien!! Si Si!

    J'ai reçu de jolis petits pavés cette semaine!

    L'édition Casterman, d'abord, qui m'envoie un roman craquant

    In my mailbox (158)

    J'ai 15 ans, 11 rendez-vous avec ma psy et 4 grenouilles en céramique. 

    Tel est le désespérant constat que Ruby fait de sa vie.

    Sans compter qu'en 10 jours, elle a rompu avec son petit copain, s'est gravement disputée avec sa meilleure amie, a bu sa première bière (beurk), a été prise sur le fait par sa mère (aïe!) et a subi une attaque de panique colossale.

    Mais Ruby a des réserves d'intelligence (et de mauvaise foi). Elle est surtout persuadée que l'existence est une aventure à haut risque totalement réjouissante, un vêtement tout doux mais qui gratte un peu.

    Oui, mille fois oui, la vie selon Ruby, c'est finalement un truc truc comme un biscuit craquant !

    Les Presses de la Cité m'ont envoyé également un roman.

    In my mailbox (158)

    En Australie, au XXe siècle. La destinée bouleversante de Wanda, née d’une mère aborigène et d’un Père blanc qu’elle n’a jamais connu. Rejetée par son peuple, arrachée à sa culture pour devenir domestique dans une famille de Blancs, la jeune métisse se retrouve un jour face à son père. Mais la vengeance guérit-elle d’un passé de souffrances ?

    L'édition Nathan ensuite qui va toucher la corde sensible.

    In my mailbox (158)

    "Je suis Frances, Frances la sérieuse, la solitaire, la discrète. Je passe mon temps à étudier. J'ai un seul objectif: entrer à Cambridge après le bac.

    Je suis Frances, la vraie Frances. Je suis fascinée par le mystérieux Silence Radio et sa chaîne YouTube Universe City. J'aime rire et j'aime dessiner. 

    Et puis je rencontré Alex. Avec lui, je peux enfin être moi. Avec lui, je vais enfin avoir le courage de trouver ce qui compte vraiment pour moi."

    In my mailbox (158)

    Un livre poignant, regroupant écrits et documents sur Esther Earl, la jeune fille qui a inspiré à John Green le personnage féminin de Nos étoiles contraires.

    Une jeune fille qui brille à travers tout le livre par sa joie et sa soif de vivre.

    In my mailbox (158)

    La famille de Jude, 13 ans, la gêne énormément. Son père se déguise en Elvis Presley, sa mère boit et attire les problèmes, sa grand-mère commence à oublier les choses. Alors, comment laisser quiconque entrer dans sa vie et surtout Carter, le jeune garçon qui essaye d'être gentil avec elle ?

    Et enfin, last but not least, j'ai fêté mon anniversaire ce vendredi. Et chéri a eu une idée de cadeau du tonnerre. Il n'est plus utile, je pense, de vous les présenter!!

    In my mailbox (158)

    Pin It

    7 commentaires
  • In my mailbox (157)

    Bonjour les choux!!

    La semaine a senti l'été à plein nez!! Et les maisons d'édition savent qu'été rythme avec lecture. Du coup, j'ai reçu pleiiiiiin de jolies choses.

    L'édition Sarbacane m'a envoyé un phénomène.

    In my mailbox (157)

    Anatole et l'école, c'est une longue suite de rendez-vous manqués. Il faut dire qu'avec sa dégaine d'ado balourd et sa tignasse de cheveux qui lui tombent devant les yeux, il n'a pas l étoffe d un héros. Du moins, à première vue. Car en regardant mieux, on pourrait s apercevoir qu il a un sourire craquant... et aussi un don : celui de voir les fantômes.
    Le fantôme de Philomène, une jeune fille morte en 1870, dans l accident de la filature qui se tenait à la place du collège.
    Repérer un fantôme, c est déjà pas banal. Mais
    quand ce fantôme vous apprend qu un grave danger menace la vie de tous les élèves et que vous seul pouvez les sauver, ce rendez-vous-là, pas question de le rater !

    L'édition Archipel m'offre un mystère et une histoire d'amour.

    In my mailbox (157)

    8 juillet 1947. Un communiqué de la base de bombardiers  atomiques de Roswell (Nouveau-Mexique) annonce la découverte  d’un de ces mystérieux « disques volants » que l’on signale  alors un peu partout. La nouvelle est démentie le soir même  par le quartier général de la 8e armée aérienne. Ce n’était  qu’une regrettable confusion avec… un ballon météo !
    Durant un demi-siècle, un secret absolu a régné sur cette  affaire, en dépit de dizaines de témoignages attestant de la  réalité de l’incident. Puis, en 1995, le Pentagone se décide à  révéler « la vérité » : il s’agissait en réalité d’une vingtaine de  ballons. Pourquoi l’avoir caché ? Parce qu’il s’agissait d’essais  militaires pour détecter dans l’atmosphère d’éventuels essais  atomiques soviétiques. Quant à la présence de corps d’humanoïdes  sur les lieux du crash, ce n’était que des mannequins  en bois destinés à tester des parachutes.
    Ces explications, hélas, ne résistent pas à l’examen.  Que s’est-il vraiment passé à Roswell ? En vingt années d’enquête,  Gildas Bourdais a réuni l’ensemble des pièces du dossier,  afin de reconstituer le fi lm de l’événement. Il présente  toutes les hypothèses sur l’« affaire », l’une des plus troublantes  – et des plus controversées – quant à l’existence de lointains  « visiteurs ». L’enjeu est d’une portée considérable : il s’agit de  mettre fi n à la politique du secret qui continue d’étouffer les  observations d’ovnis faites depuis des décennies.

    In my mailbox (157)

    Nouvelle-Zélande, 1875. Lizzie et Michael Drury cultivent l'espoir d'un jour posséder leur propre domaine. Mais ces perspectives heureuses sont soudain balayées par la disparition de leur fille adoptive, Matariki, kidnappée par un chef maori... Pendant que Michael se démène pour retrouver sa fille, Katherine Burton - l'ancienne fiancée de Michael - apprend une nouvelle plus heureuse : son fils Colin revient en Nouvelle-Zélande. Mais nul ne mesure les conséquences de ce retour pour ces deux familles ... Une nouvelle fois, Sarah Lark fait la part belle à ses héroïnes, et au combat qu'elles mènent pour conquérir liberté et indépendance, dont le droit de vote - la Nouvelle-Zélande étant le premier pays au monde à l'avoir adopté.

    L'édition De Borée m'a envoyé trois belles nouveautés.

    In my mailbox (157)

    Adélaïde, Émeline et Marie tiennent une auberge de bonne réputation.
    Les hommes du village sont choyés par ces excellentes cuisinières, d'humeur égale et qui savent se faire respecter. Mais, un matin d'hiver, pourtant, l'établissement ferme. Comme chaque année, à la même époque, les soeurs disparaissent quelques semaines, laissant voyageurs et villageois presque orphelins. Où et pourquoi partent-elles ainsi sans rien dire ? Tous sont torturés par le doute et la jalousie...

    In my mailbox (157)

    Gard, fin du XIXe siècle. Amélie, douée pour les études, rêve de devenir institutrice. La mort de sa mère, à la naissance de sa dernière soeur, a obligé les sept enfants à se débrouiller. C'est Elise, l'aînée, qui s'est sacrifiée pour s'occuper de la fratrie. Le père, garde forestier, n'a pas beaucoup de moyens pour élever sa nombreuse descendance. Soutenue par son institutrice, Amélie va tout de même réussir à poursuivre ses études, tout en travaillant comme fileuse de soie pour couvrir les dettes de la famille. Passant ses soirées dans les livres, elle décrochera son bac et intégrera l'Ecole normale d'instituteurs. Mais son premier poste ne se passera pas sans difficultés, les habitants du village où elle est envoyée n'appréciant pas ses idées libérales. Amélie parviendra-t-elle à s'imposer ? Trouvera-t-elle l'amour ?

    In my mailbox (157)

    Les bateaux reviennent chargés de sardines, les femmes ne ménagent pas leur peine à la conserverie et les petites mains s'agitent à la fileterie. Au port, chacun travaille dur pour apporter de l'argent à la maison et les pêches heureusement sont miraculeuses. Pourtant Angélique aimerait échapper à son destin tout tracé en s'instruisant. La rencontre avec la comtesse de Kéradec, qui l'engage comme apprentie dentellière, va ouvrir les portes de son rêve...

    Et enfin J'ai reçu la masse critique de babélio

    In my mailbox (157)

    La Belle Époque est incarnée par les trois « Belles » Gloires Françaises. Cette « French Touch » avant-gardiste se compose d’un trio de choc qui a marqué, entre autres, le monde de l’hôtellerie et de la restauration françaises. Elles sont les ambassadrices d’un univers idéalisé par les touristes internationaux. La recette est fort simple : prenez de la gastronomie, ajoutez-y des hivernants, des artistes, des demi-mondaines, sans oublier notre ruralité, saupoudrez le tout des arts et lettres et vous obtiendrez ce mets délicat qui incarne l’art de vivre à la Française. Présentez l’ensemble sur un plateau d’argent de la Belle Époque et le tour est joué. Vous aurez ainsi mis en valeur cette France à la fois insoumise et rigoureuse, corsetée dans ses traditions ancestrales et du « qu’en dira t-on ». Cette Trinité des bons vivants que ces personnalités incarnent depuis plus d’un siècle dans la gastronomie, la culture et les sentiments, sont devenues d’immenses figures féminines qui, sans le vouloir, ont traversé le siècle. Femmes modestes au destin remarquable, elles sont, ici, réunies pour la première fois, vous offrant un premier aperçu de ce triptyque féminin exceptionnel qui reflète, à tout jamais, les «  Belles » de « La Belle Époque » : « La Belle Angèle », « La Belle Otero », « La Belle Meunière ».

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

     
    Pin It

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique