• La dentellière de la brume d' Anne-Marie CASTELEIN

    La dentellière de la brume d' Anne-Marie CASTELEIN

    Edition: De Borée

    Nombre de pages: 256 pages

    Résumé: Les bateaux reviennent chargés de sardines, les femmes ne ménagent pas leur peine à la conserverie et les petites mains s'agitent à la fileterie. Au port, chacun travaille dur pour apporter de l'argent à la maison et les pêches heureusement sont miraculeuses. Pourtant Angélique aimerait échapper à son destin tout tracé en s'instruisant. La rencontre avec la comtesse de Kéradec, qui l'engage comme apprentie dentellière, va ouvrir les portes de son rêve...

    La dentellière de la brume d' Anne-Marie CASTELEIN

    Mon avis: Angélique a grandi dans une famille de pêcheurs. Dès son plus jeune âge, elle est engagée à la fileterie. Un emploi qui lui plaît. Mais elle rêve d'autre chose. Elle veut voir le monde..

    La Comtesse de Kéradec va lui permettre de découvrir beaucoup plus que son petit univers en l'engageant comme apprentie dentellière. Angélique a de l'avenir et il faut l'exploiter...

    J'ai beaucoup aimé ce livre. Un grain de terre et mer, la douceur de la dentelle, et le faste de Paris au début du siècle. 

    Angélique est un personnage intéressant. Pas seulement qu'elle est au premier plan. Mais parce qu'elle évolue. On la découvre toute jeune fille, récemment orpheline, recueillie par la voisine. On la connaît calme et discrète. Elle grandit, et prend son envol, devenant sûre d'elle et précise. 

    Autour d'elle gravitent différents personnages: un dandy, un amoureux éconduit, une patronne bienveillante, une voisine qui a le coeur sur la main, une amie chère au coeur. Et si l'on recule encore d'un pas, il y a les bateaux, le port et les sardines. Un microcosme comme il en existait tant à cette époque. Un petit monde où tout le monde se connaît, et s'entraide.

    Puis vient celui de la dentelle. Pas feutrés, mains fines, têtes penchées. Le calme et la précision sont de mises. Angélique y entre avec bonheur, et y construit sa vie. De petite apprentie, elle devient dentellière reconnue. Son ouvrage est superbe, et sa renommée est faite. J'ai adoré cette partie de l'histoire!

    Dans la suite logique, Angélique va à Paris, haut lieu de la mode. Et on se trouve propulsé en pleine période des Expositions universelles, des petites boutiques de modistes, et de dentelle. J'ai beaucoup aimé également cette petite incursion dans la capitale.

    Au final, je n'ai pas du tout regretté mon voyage. Il m'a ouvert les portes sur un monde que je connaissais peu. Le roman n'est pas long, mais il est très bien construit. Les personnages sont vrais, et ils construisent des liens forts. Le paysage est splendide et la trame remarquablement bien filée.

    Je vous recommande la lecture.

    Points attribués: 9/10

    Je remercie l'édition De Borée pour cette lecture de dentelle.

    Il vous tente?

    Petit bonus: Quelques photos d'époque

    La dentellière de la brume d' Anne-Marie CASTELEIN

    La dentellière de la brume d' Anne-Marie CASTELEIN

    La dentellière de la brume d' Anne-Marie CASTELEIN

    La dentellière de la brume d' Anne-Marie CASTELEIN

    « C'est lundi, que lisez-vous? (180)Un truc truc comme un biscuit craquant de E. LOCKART »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 28 Août à 14:00
    Cyan

    J'attendais ton avis sur ce livre avec impatience. Il me tente énormément!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :