• Silence radio d'Alice OSEMAN

    Silence radio d'Alice OSEMAN

    Edition: Nathan jeunesse

    Nombre de pages: 416 pages

    Résumé: Et si tout ce que vous vous fixiez était faux?

    Frances a toujours été une machine d’étude avec un but, l’université d’élite. Rien n’empêchera son chemin : pas des amis, pas un indigne secret — pas même la personne qu’elle est à l’intérieur.

    Mais lorsque Frances rencontre Aled, le génie timide derrière son podcast préféré, elle découvre une nouvelle liberté. Il ouvre la porte à la VRAIE Frances et, pour la première fois, elle vit une véritable amitié, sans peur d’être elle-même. Mais le podcast devient viral et la confiance qu’il y avait entre eux est cassée. Pris entre qui elle était et qui elle désire être, les rêves de Frances s’écroulent. 

    Suffocant de culpabilité, elle sait qu’elle doit affronter son passé... 

    Elle doit avouer pourquoi Carys a disparu... 

    Pendant ce temps, Aled est seul, luttant contre des secrets plus sombres.

    C’est seulement en faisant face à vos peurs que vous pouvez les surmonter. Et ce n’est qu’en étant votre véritable moi que vous pouvez trouver le bonheur.

    Silence radio d'Alice OSEMAN

    Mon avis: Frances n'a qu'un seul but dans la vie: réussir ses études haut la main. Et pour ça, elle a tout un programme. Elle sait quand, elle sait comment. Et elle met tout en oeuvre pour s'y tenir. 

    Sa seule distraction? Cette histoire en ligne, à raison d'un épisode de 20 minutes par semaine. Elle en est accro, fan jusqu'au bout des ongles.

    Quand son entourage la pousse à sortir un peu, pour se changer les idées, elle se retrouve dans une soirée dingue, où elle n'a pas l'impression d'avoir sa place. Et c'est là qu'elle voit son voisin dans un drôle d'état. Une chose en entraînant une autre, elle le ramène chez elle, histoire de le laisser dessaouler sans risque.

    C'est là qu'il lui largue la bombe: il est l'auteur de Silence radio...

    Entre eux se crée une amitié hors normes. Nullement attirés l'un par l'autre, mais uniquement par leurs qualités respectives, et leurs blessures non refermées. Parce que leur histoire en commun remonte à plus loin qu'il ne le pense.

    Entre peine, émotion, joie, et surprise, les jeunes gens sont ballottés.

    Je dis: WAOUH!!! C'est vraiment juste un roman young adult, ça? Impossible!!

    Frances est l'intello du genre. Pourtant, dés le départ, il y a eu quelque chose chez elle qui m'a plu. La particularité de ses leggings peut-être.. (Non, je ne vous dirai rien de plus... Il faudra le lire vous-même). Toujours est-il qu'elle est touchante, ne serait-ce que pour la volonté qu'elle met à atteindre ses objectifs. Et puis, en avançant dans le roman, on se rend compte qu'il y a autre chose à découvrir. De plus intime, de plus triste, de plus fou.

    Aled, l'auteur de Silence Radio est, au premier abord, un jeune homme comme un autre. Et pourtant... Homosexuel, auteur d'une histoire fantastique, et blessé par sa situation familiale, il est épuisé. Je pense que c'est encore le personnage que j'ai préféré. Il est totalement complexe, un peu décalé par rapport à sa génération. Et très sincèrement, je pense que c'est vraiment ça que j'aime.

    Autour de ces deux-là gravitent d'autres personnages (mais je ne peux les énumérer tous, sinon mon avis ferait 4 pages tant il y a de choses à dire), aussi différents et intéressants les uns que les autres. 

    La mère de Frances est une femme qu'on voudrait tous avoir dans sa vie. Attentive, douce, réfléchie, elle a ce je ne sais quoi en plus qui en fait une maman géniale. Vraiment. 

    Au final, ce roman m'a littéralement transporté. Il sort des sentiers battus. Il sort des ces sempiternels courses à l'amour , de ces disputes de midinettes, et des revanches. CE roman parle d'un monde réel, où les sentiments sont réels, où les personnages vivent pour de vrai. Leurs réactions et leurs émotions sont si bien décrites qu'on pourrait les imaginer vivants, dans la maison d'à côté. 

    Je me laisse emporter, rien qu'en vous en parlant. Je vous conseille vraiment de le découvrir, il en vaut la peine.

    Points attribués: 10/10

    Je remercie l'édition Nathan jeunesse pour cette lecture radiophonique.

    Il vous tente?

    « Un truc truc comme un biscuit craquant de E. LOCKARTCette étoile ne s'éteindra jamais d'Esther EARL »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Août à 15:15

    Vraiment, ni la couverture ni le résumé ne m'auraient convaincue s'il n'y avait pas ton avis (surtout que le YA commence à me lasser). Mais je dois bien avouer que ton enthousiasme est contagieux ! Je me le note de suite !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :