• In my mailbox (152)

    Coucou tout le monde!!


    Cette semaine, pas de réception service presse. Mais des achats qui me font bien plaisir!!

    In my mailbox (152)

    Quand la police de l'Ohio arrête l'auteur présumé de trois, voire quatre viols de jeunes femmes, elle croit tenir un cas facile : les victimes reconnaissent formellement le coupable, et celui-ci possède chez lui la totalité de ce qui leur a été volé. Pourtant, ce dernier nie farouchement. Ou bien il reconnaît les vols, mais pas les viols. Son étrange comportement amène ses avocats commis d'office à demander une expertise psychiatrique. Et c'est ainsi que tout commence… On découvre que William Stanley Milligan possède ce que l'on appelle une personnalité multiple, une affection psychologique très rare qui fait de lui un être littéralement « éclaté » en plusieurs personnes différentes qui tour à tour habitent son corps. Il y a là Arthur, un Londonien raffiné, cultivé, plutôt méprisant, et puis Ragen, un Yougoslave brutal d'une force prodigieuse, expert en armes à feu. Et bien d’autres. En tout, vingt-quatre personnalités d'âge, de caractère, et même de sexe différents. L'affaire Billy Milligan a fait la une des journaux américains, fascinés par ce cas et par la lutte qu’ont menée les psychiatres et Billy lui-même pour essayer de « fusionner » en un seul individu ses 24 personnalités. Quant au livre, construit comme un véritable drame shakespearien, il est le résultat de mois et de mois de rencontres et d'entretiens entre Daniel Keyes et… Ragen, Arthur, Allen et les autres.

    Il s'agit du livre qui a inspiré le film "Split".

    In my mailbox (152)

    Imaginez une jeune fille de seize ans, enceinte et vulnérable, que l’on jette dans une camionnette crasseuse. Vous la croyez terrifiée?

    Bien au contraire, elle n’est pas comme les autres, elle ne ressent aucune empathie. Un handicap qui va devenir une force redoutable : méthodique et calculatrice, elle met au point un plan d’évasion où rien n’est laissé au hasard.

    Dès les premières minutes de son enlèvement, elle se focalise avec calme et détermination sur deux choses : sauver l’enfant qu’elle porte et se venger.

    Sa volonté de fer et son ingéniosité seront ses meilleures armes contre la perversité de ses oppresseurs, et il ne lui restera alors plus qu’à attendre le moment idéal pour lancer son attaque.

    In my mailbox (152)

    Laure de Permon, duchesse d'Abrantès par son mariage avec le général Junot, est une figure incontournable de la vie parisienne sous l'Empire. Liée depuis l'enfance à la famille Bonaparte, elle est la dame d'honneur de Madame Mère, l'amie intime de Pauline, sœur de l'Empereur, mais aussi l'ennemie jurée de Caroline, reine de Naples ... et maîtresse de son mari.

    D'une grande générosité envers Laure, qu'il surnomme affectueusement "petite peste", Napoléon entretient avec elle des relations teintées de séduction et d'affection. Aux yeux de la duchesse, l'Empereur reste le "chat botté", ce jeune homme sorti de l’école militaire dans des bottes trop grandes pour lui et qui emplit sa vie de bruit, de fureur mais aussi d'heures incroyablement exaltantes.

    In my mailbox (152)

    «La gloire est éphémère, seule la renommée est durable.» Près de deux siècles d'histoires d'amour et de beauté, perlés de tant de parfums imaginés, se sont écoulés depuis qu'un jour de 1828 Pierre-François-Pascal Guerlain (1798-1864), parfumeur-chimiste de son état, ouvrit sa première boutique, rue de Rivoli, non loin du très chic hôtel Meurice, à Paris... Son destin avait été scellé bien des années auparavant, dans ce berceau d'odeurs où s'écoula sa petite enfance à Abbeville, auprès de son père, marchand d'épices et potier d'étain. Muscade, cannelle, vanille, poivre venus de terres lointaines avaient fait rêver l'enfant et nourri sa mémoire à jamais. Des velléités d'indépendance, le désir, encore fugace, de se réaliser poussèrent sur la route un jeune homme prêt à tout pour conquérir ses rêves, et qui allait se révéler bientôt en créateur visionnaire, doué d'un génie sans égal pour combiner d'heureuses alliances olfactives... Libre et audacieux, Guerlain suivit son intuition, offrant à une clientèle exigeante des fragrances inoubliables, encloses dans des flacons aussi élégants que raffinés, comme on n'en avait encore jamais vu. Après lui, Aimé, Jacques, Jean-Paul poursuivront l'aventure en la réinventant sans cesse, au point d'incarner le Paris du luxe et de la volupté. Une réussite familiale romanesque, que fait revivre avec talent la plume d'Élisabeth de Feydeau. Une histoire, enfin, où égéries et muses ne manquent pas, qui ont inspiré parmi les grands succès de la Maison «Jicky», «L'Heure Bleue», «Mitsouko», «Shalimar»...

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

    Pin It

    2 commentaires
  • In my mailbox (151)

    Hello!!

    Cette semaine m'a apporté pleiiiiiin de nouvelles choses!!

    L'édition De Borée m'a fait parvenir deux romans

    In my mailbox (151)

    Raphaël revient sur les terres de son enfance pour l'enterrement de sa mère. Menacé par des lettres anonymes et des corbeaux accrochés à la porte de la maison familiale, il est contraint de rester et de fouiller dans le passé de ses parents : qui lui en veut et pourquoi ? Avec les anciens du village, tantôt complices, tantôt ennemis, Raphaël va remonter les souvenirs, et découvrir un présent qu'il ne soupçonnait pas...

    In my mailbox (151)

    En 1908, victime d'inceste durant son enfance, Rose Caleu est devenue une jolie jeune femme qui n'hésite pas à user de ses charmes pour attirer les hommes, les torturer à plaisir et les tuer de sang-froid. Femme travestie en homme et nouvelle recrue de la maréchaussée, le gendarme André Colinot associé au séduisant cafetier, Léon Dubreuil, tente de l'intercepter.

    L'édition Kennes m'a envoyé de jolies choses

    In my mailbox (151)

    Senna continue sa formation à Arpia. Mais elle est hantée par le sombre présage qu'Io lui a adressé et elle n'a toujours pas résolu le mystère de ses affaires volées. La situation d'Ian se dégrade. Elle n'a personne sur qui compter.

    Entre manigances, déceptions et trahisons, Senna est plus méfiante que jamais. Pour faire face à ces difficultés, elle va être amenée à faire des choix, à créer de nouvelles alliances et peut-être devoir renoncer à certaines amitiés.

    In my mailbox (151)

    Guiby est un petit garçon de trois ans et demi attiré par la nuit. Après s'être lié d'amitié avec le rat Ramirez et avec Gruffus, la créature difforme qui habite son placard depuis le premier tome, Guiby poursuit son exploration des recoins les plus sombres de la ville. Sa tétine vissée à la bouche et son sweater rouge à capuche sur le dos, il se promène sur les toits et dans les égouts en quête d'aventure. N'ayant peur de rien, il se faufile partout et affronte sans frémir les terribles monstres qu'il croise sur son chemin.

    Nathan jeunesse m'a expédié une nouveauté qui sort en mai, et qui a l'air prometteuse, ainsi que d'autres petites lectures.

    In my mailbox (151)

    Dans une Angleterre alternative, chacun doit donner 10 ans de sa vie en esclavage. Seuls quelques privilégiés, les Egaux, riches aristocrates aux pouvoirs surnaturels, restent libres et gouvernent le pays.

    Abi, 18 ans, et son frère Luke, 16 ans, voient leur destin bouleversé quand leurs parents décident de les emmener accomplir en famille leurs jours d'esclavage.

    Abi devient domestique au service de la puissante famille Jardine. Le somptueux décor dans lequel elle évolue dissimule en réalité des luttes de pouvoir sans pitié.

    Le sort de Luke n'est guère enviable, puisqu'il est exilé dans la ville industrielle de Millmoor. dans un environnement brutal et pollué, il s'épuise à la tâche. cependant, d'autres, comme lui, partagent es idéaux de liberté. Il découvre alors qu'il existe un pouvoir  bien plus grand que la magie: la rébellion.

    In my mailbox (151)

    Tu es un jeune mustang de l'Ouest américain qui n'aime rien tant que galoper crinière au vent à travers les plaines. Mais ton destin sera semé d'embûches : tu devras éviter les blessures, te battre contre des loups, ou encore déjouer les pièges que te tendent les hommes pour te capturer ou te dresser. Selon tes choix au fil des aventures, tu accumuleras des points.
    Des quiz et des indices disséminés dans le livre te permettront d'améliorer ton score afin de devenir le plus intrépide des mustangs.

    In my mailbox (151)

    Tu es Christophe Colomb. Nommé "amiral de la mer Océane", tu te lances dans une périlleuse traversée de l'Atlantique à la conquête de terres inexplorées. Il va te falloir beaucoup d'énergie et d'obstination pour relever les défis qui t'attendent : braver d'effroyables tempêtes, déjouer trahisons et mutineries, et aller à la rencontre de peuples inconnus. Selon tes choix au fil des aventures, tu accumuleras des points.
    Des quiz et des indices disséminés dans le livre te permettront d'améliorer ton score afin de devenir le plus grand explorateur de tous les temps.

    In my mailbox (151)

    Oscar le Cachalot est des inspecteurs les plus lamentables de la police – de ceux qui font arrêter les innocents et laissent courir les coupables. Ouf, plus que trois mois à tenir, et c'est la retraite ! Le cachalot s'en réjouit tout autant que ses collègues. Malheureusement, avec Ignace l'Épaulard et Titou le Mérou, les pires malfrats du monde sous-marin, ses derniers jours de travail ne seront pas de tout repos…

    In my mailbox (151)

    Moi, c'est Olga. Je suis si petite que je peux voir l'intérieur des narines de tout le monde (beurk). J'ai un seul sourcil qui me donne l'air grognon (même quand je ne le suis pas). Je pourrais manger des macaronis au fromage tous les jours (avec des cornichons). Je déteste porter des chaussettes (et des chaussures). Et s'il y a quelque chose que j'aime par dessus tout, mais alors vraiment vraiment, c'est observer des choses bizarres. Alors, le jour où j'ai trouvé devant ma porte un petit machin rose qui faisait des crottes de toutes les couleurs (comme des smarties), j'ai été servie ! À quelle espèce ce truc puant pouvait-il bien appartenir ? Bienvenue dans mon carnet d'observation !

    L'édition Casterman m'a aussi envoyé un roman.

    In my mailbox (151)

    Si vous êtes romantique, plein d’humour et d’espoir, si vous adorez l’idée d’un garçon et d’une fille qui s’écrivent des lettres en vrai, si vous aimez les grandes disputes et les belles réconciliations, si vous êtes fan de votre meilleur ami et qu’il est fan de vous…
    Alors jetez-vous sur ce roman, il a été écrit pour vous.

     L'édition Presses de la Cité m'a envoyé un roman

    In my mailbox (151)

    Au XVe siècle, pour enterrer son douloureux secret, Balbine de Joinville va lier son destin à celui des hospices de Beaune. Un drame réaliste et sensible mêlant la petite et la grande Histoire. 

    Toute petite déjà, Balbine de Joinville aimait se promener dans les venelles de Beaune. Là, elle pouvait observer l'édification des hospices – les plus beaux de toute la Bourgogne ! – et rêver d'y prodiguer, un jour, des soins aux malades.

    Mais, en 1454, si la jeune fille choisit de s'enfermer en ces lieux, l'année de ses dix-huit ans, c'est pour enfouir son drame et sa honte. Elle y reste toutefois par passion pour les herbes médicinales. Une passion qui nourrit un talent de thérapeute apprécié du médecin Maric Lambert. Ce dernier, veuf inconsolable, ne cache pas son attirance pour cette soeur hospitalière au lourd secret...

    Pendant un demi-siècle, le destin tumultueux de Balbine de Joinville s'entremêle à celui des hospices de Beaune à leur apogée, comme les fils de laine d'une tapisserie chatoyante, tableau fidèle de la vie quotidienne d'alors.

    L'édition Syros m'a envoyé un roman tout coloré.

    In my mailbox (151)

    Quand ma mère nous a annoncé qu’on partait en vacances en Inde, ma sœur s’est direct imaginée en mode « Bollywood », façon princesse indienne. Plus mesurée, j'ai pensé que j'avais la meilleure maman du monde, ce qui n’arrive pas souvent. Puis j’ai compris qu'elle nous emmenait dans un ashram. Traduction : délire yoga-méditation, riz complet et partage des tâches ménagères ! Ça m’a anéantie. Et encore, j’ignorais qu’une fois là-bas, il n’y aurait pas de réseau et que le seul jeune de mon âge, Jésus, serait un matheux sans pitié. Mais…… Comme le dit le proverbe indien : « Tant qu’il y a de l’amour, tout est possible »

    Et enfin, je me suis offert le dernier tome de deux séries.

    In my mailbox (151)

    La situation d'Eliott semble désespérée. L'équipe des rebelles a volé en éclats, Katsia est passée dans le camp ennemi et l'esprit du jeune terrien est coincé à Oniria. Le seul endroit où il est encore en sécurité est Oza-Gora. Mais la ville du Sable est à son tour menacée par la folle ambition de La Bête et de ses cauchemars. Le sort d'Eliott est plus que jamais lié à celui du monde des rêves : il va devoir prendre les décisions les plus difficiles de sa vie, et de ses choix dépendra le salut d'Oniria.

     

    In my mailbox (151)

    A la fin de Dark Tide, le livre 3 dans la Saga Waterfire, Astrid quitte ses amis sirènes pour faire face à son ancêtre, Orfeo, la force du mal à l'origine de la montée du monstre Abbadon. Orfeo possède l'un des six talismans que les sirènes ont besoin afin de garder le monstre enfermé pour toujours. Mais sans la capacité de chanter qu'elle n'a plus depuis toute petite, comment Astrid est en mesure de vaincre le mage le plus puissant de l'histoire ? Pendant ce temps, Serafina et ses Nageoires Noires forment les troupes de gobelins pour la bataille contre les cavaliers de la mort de son oncle Valerio. Sera risque de ne jamais voir sa maison bien-aimée - et son bien-aimé Mahdi - encore une fois, ou bien les Volneros envahiront les royaumes des mers tandis que Orfeo prendra les dieux eux-mêmes? Rien de moins que le sort du monde sous-marin est en jeu dans cette finale à couper le souffle.

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

    Pin It

    3 commentaires
  •  In my mailbox (150)

    Hello tout le monde!!

    Le changement d'heure n'a pas été trop difficile?

    Ma semaine a été bien remplie, au niveau réception.

    D'abord, j'ai fait une petite commande chez Belgique Loisirs

    In my mailbox (150)

    La parution de Je pense trop a été (et est encore) une aventure extraordinaire : Je n’avais jamais reçu autant de mails, de post, de textos et de lettres à propos d’un de mes livres !

    Vous m’avez fait part de votre enthousiasme, de votre soulagement et bombardée de questions : sur les moyens d’endiguer votre hyperémotivité, de développer votre confiance en vous, de bien vivre votre sur efficience dans le monde du travail et dans vos relations amoureuses…

    Vous avez abondamment commenté le livre. Je me suis donc appuyée sur vos réactions, vos avis, vos témoignages et vos astuces personnelles pour répondre à toutes ces questions. Je pense trop est devenu le socle à partir duquel j’ai élaboré avec votre participation active de nouvelles pistes de réflexion pour mieux gérer votre cerveau.

    Je pense mieux est un livre-lettre, un livre-dialogue, destiné aux lecteurs qui connaissent déjà Je pense trop et qui en attendent la suite.

    In my mailbox (150)

    À cinq siècles d’écart, Chambord se révèle le décor du plus incroyable des jeux de piste. Yann, géobiologue, découvre dans les pierres du château des indices laissés par Léonard de Vinci autour de la légende de l’héritage de François Ier. Bientôt il sent grandir sur ses pas l’ombre d’une menace…

    In my mailbox (150)

    1900, un petit village de Gaspésie. Jeune femme de caractère, Marie a épousé Guillaume, capitaine de goélette, beau et grand moustachu dont elle est éperdument amoureuse. Quand il prend la mer, elle subit le quotidien incertain des femmes de marin ; quand il revient au bercail, alors elle revit et la famille ne tarde jamais à s’agrandir…

    Au fil des trois premières décennies du XXe siècle, le couple traverse toutes les joies, toutes les peines, et on redécouvre avec bonheur une vie aujourd’hui évanouie, faite de traditions et de gestes disparus au gré de l’évolution des moeurs et du progrès technique.

    Le récit débute par une glaciale matinée de janvier 1929, dans une rue de Boston. Quelles circonstances ont pu entraîner Marie aussi loin de Cap-aux-Brumes, son village bien-aimé ? Quel choc l’a conduite à errer ainsi, désespérée, dans le blizzard ? Pour le savoir, il vous faut suivre au fil de ses souvenirs madame Tout-le-monde...

    In my mailbox (150)

    De retour à Cap-aux-Brumes, Marie doit résoudre son conflit avec Guillaume, venu la rejoindre au chevet de leur fille gravement malade. La crise économique qui suit le krach d’octobre 1929 amène son lot de privations et d’épreuves.

    Trois générations vivent désormais sous un même toit. Les petits-enfants grandissent, apportant à Marie joies et tourments. Une catastrophe contraint son gendre Théo à travailler dans un camp de bûcherons de la Côte-Nord. À son retour, il décide d’aller coloniser une terre boisée nichée dans une montagne rocailleuse. Cette décision bouleverse sa femme Marie-Reine. Leur fille Anne-Marie, éprise d’un don Juan, quitte Cap-aux-Brumes la mort dans l’âme.

    Les relations mère-fille entre Marie-Reine et Anne-Marie compliquent la vie de la famille cantonnéedans un minuscule camp en bois rond. Tous triment de l’aube au crépuscule pour déboiser le lot. En 1939, le Canada entre en guerre et les conditions de vie se dégradent encore. 

    À Val-des-Castors, les gars rivalisent pour conquérir Anne-Marie. La jeune beauté se promet de quitter la colonie dès qu’elle sera majeure, mais plusieurs embûches viennent contrecarrer ses projets…

     

    In my mailbox (150)

    Années 1950. Nouvelle-Angleterre. Après des débuts mouvementés, Allison MacKenzie connaît la gloire : son premier roman, Le Château de Samuel, est un immense best-seller. Mais le succès, si exaltant soit-il, peut avoir un goût amer quand l'adulation de la presse se mue en harcèlement quotidien. Seul l'amour clandestin qu'elle vit à New York avec Lewis, son éditeur, lui paraît sincère. 

    Afin de se préserver, Allison se réfugie à Peyton Place, où vit toujours sa mère, Constance. C'est cependant à la haine de toute la ville qu'elle va se heurter une fois encore. Une haine féroce attisée par la jalousie...

    Les Presses de la Cité m'ont envoyé un roman tiré d'une histoire vraie.

    In my mailbox (150)

    J'ai sa photo, là, sur mon coeur.

    1977. Au coeur des trois jours et des trois nuits de juin qui précèdent son mariage, Zhida, jeune médecin, revit sa rencontre au lycée de Luçon avec la rousse Gabrielle. Et tandis qu'on cuisine
    et tend les nappes, il se rappelle son enfance éblouie au Cambodge puis l'exil, quand son
    père l'envoie en pension en France, à huit ans, avec son petit frère. Il se souvient des retours à Phnom Penh, l'été, et de ceux qui l'ont accueilli, petit garçon et adolescent, en France. Il rêve de
    sa mère disparue dans les ténèbres de la barbarie khmère. Et il attend son père dont il n'a cessé
    de chercher la reconnaissance et l'affection. Demain, tous ceux qui ont fait de sa vie un destin seront réunis, en cortège, autour de lui et de Gabrielle. Même l'absente.

    Et j'ai fait une petite découverte dans une solderie

    In my mailbox (150)

    Découvrez le destin exceptionnel d'une femme devenue une icône nationale et le symbole de la lutte pour la liberté. Aung San Suu Kyi a consacré sa vie à son combat politique, se dévouant à la cause du peuple birman au détriment de sa propre existence. De son enfance marquée par son père, le général Aung San, qui est déjà une figure légendaire du pays, à ses années d'enfermement imposées par la junte, de son mari anglais qu'elle n'a pu revoir avant sa mort à ses récents succès politiques, Jesper Bengtsson dresse le portrait d'une femme hors du commun, libre et intransigeante.

    En rendant hommage à «The Lady» et à tous ceux qui se sont battus pour le salut de la Birmanie, il nous livre un magnifique ouvrage habité par l'espoir. Et plus qu'une simple biographie, il retrace l'histoire de tout un pays : pour la première fois, à travers le parcours d'Aung San Suu Kyi, nous est donnée à voir l'histoire du peuple birman.

    Et vous, qu'avez-vous découvert cette semaine?

    Pin It

    3 commentaires
  • In my mailbox (149)

    Bonjour les amis!!

    Une nouvelle semaine, de nouvelles lectures, de nouvelles réceptions...

    Venez voir!!

    L'édition Presses de la Cité m'a envoyé un roman

    In my mailbox (149)

    Trois matous solitaires ont élu domicile dans une ferme abandonnée au fond des bois. Tranquilles... jusqu'à l'arrivée de Sylvestre. La soixantaine bien engagée, celui qui fut de toutes les causes et utopies, revient quelque quarante ans plus tard dans la maison familiale morvandelle. Mais, entre méfiance et cupidité, d'aucuns voient d'un mauvais oeil son installation.
    Heureusement il y a Aurélie, femme de conviction, qui se prend d'affection pour lui et les Caudront, ses voisins, retraités au grand coeur.
    Sylvestre le désenchanté, devenu aussi prudent que les trois chats de Chamasson, parviendra-t-il à renouer avec les bonheurs simples de la vie : retrouver sa famille, découvrir ce petit-fils qu'il ne connaît pas encore ?

    Nathan jeunesse a aussi pensé à moi

    In my mailbox (149)

     

    Alorie et Manu rendent visite à leur tente au Pôle Nord. Alors qu'ils se promènent sur la banquise, les enfants sont entraînés sur un moreceau de glace. Heureusement, Kimamila est là !

    In my mailbox (149)

    Alorie et Manu se rendent chez un apiculteur avec leur classe. Pendant la visite, les abeilles devenues folles attanquent les enfants !
    Que se passe-t-il ? Kimamila et les enfants se lancent à la poursuite d'un ours voleur de miel...

    Et puis, j'ai craqué sur une sortie littéraire qui m'intéresse au plus haut point

    In my mailbox (149)

    Pendant plus de cinquante ans, Ed et Lorraine Warren ont été considérés comme des experts en matière de hantise et de démonologie aux États-Unis. Peu connus en Europe, le film "The Conjuring" les a mis récemment en lumière. Depuis, de nombreuses personnes se passionnent pour leurs extraordinaires enquêtes. Au cours de leur carrière, ils ont été appelés à intervenir sur les plus célèbres cas de possession démoniaque : Amityville, la famille Smurl, le loup-garou de Londres, Arne Johnson, la famille Snedeker, et certaines de leurs histoires - comme celle d'Annabelle la Poupée ou de la famille Perron - ont même inspiré des films. Ed et Lorraine Warren ont passé leur vie à combattre le mal avec leur foi comme seule arme et ils ont rassemblé plus de trois milles histoires fascinantes. Les voici résumées dans ce livre.

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

    Pin It

    votre commentaire
  • In my mailbox (148)

    Bonjour les amis!!

    Cette semaine a eu pour moi un air de printemps: des températures clémentes, un soleil au beau fixe, et des lectures attrayantes.

    Les arrivées dans ma Pal ne sont pas moins gaies. Je vous montre?

    L'édition Syros m'a envoyé un thriller

    In my mailbox (148)

    Comment Mia, Matthis, Sacha et Valentin, quatre jeunes pianistes, étudiants au Conservatoire national de musique de Paris, ont-ils pu disparaître sans laisser de trace, à un mois d'un concours international ? Ont-ils, sous la pression, décidé ensemble de tout plaquer ? Impossible, d'après les familles interrogées sans relâche par Clara Di Lazio. S'agit-il d'un enlèvement ? La commissaire, réputée coriace, a l'intuition terrible que dans cette enquête, chaque minute compte...

    Sarbacane m'envoie une nouveauté.

    In my mailbox (148)

    Manolo, allergique à la lecture, redoute la venue à l'école de Roland Dale, célèbre auteur pour la jeunesse invité par la maîtresse. A peine arrivé, Dale capture les enfants grâce à un sort. Epargnés, le garçon et son amie Joanna partent secourir leurs amis enfermés dans le manoir de l'écrivain qui tente de leur voler leur imagination

    Et nathan jeunesse m'a envoyé deux petits livres

    In my mailbox (148)

    Chaque semaine, dans la classe , il y a le moment du Pourquoi. Ce matin, Tovi demande à la maitresse : "Maitresse, pourquoi tu es noire?" Tovi pense qu'il est blanc parce qu'il est français. Mais Miradie est noire et elle est française ! On peut aussi avoir les yeux bridés comme Chizuka et être français, s’appeler Brahim et être français, ou avoir des tâches de rousseur comme Tovi et être français… Est-ce que la France elle-même ne viendrait pas d'ailleurs ?

    In my mailbox (148)

    Aujourd'hui la maitresse propose à la classe de pique-niquer tous ensemble. Tom veut apporter du saucisson, mais Tovi n'a pas le droit de manger du cochon. Le saucisson de cheval fait pleurer Alima qui a peur que l'on mange son poney. De toute façon, Malwen doit manger du poisson parce que demain c'est vendredi. Quel casse-tête !

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique