• In my mailbox (140)

    Coucou!!

    Cette semaine ne fait pas exception: ma Pal s'est agrandie. Place aux nouveautés hihi

    Je me suis fait plaisir dans le nouveau catalogue de Belgique Loisirs

    In my mailbox (140)

    «Promettez-moi de ne jamais vous marier, de ne jamais choisir d'époux ou d'épouse qui risque de vous abandonner de vous briser le cour, ni d'avoir d'enfants.»

    Nous sommes dans les Hautes-Laurentides, en 1922. Rose rend l'âme en insistant pour que chacun des quatre enfants qu'elle a élevés seule fasse ce serment inusité. Sauront-ils honorer les dernières volontés de leur mère?

    Dans ce premier tome, Adèle a vingt ans et rêve de devenir journaliste afin de pouvoir vivre de sa plume, contrairement à ses frères et à sa sour, tous déterminés à faire fructifier la ferme familiale. Pigiste au journal de Saint-Jovite, Adèle a enfin la possibilité de réaliser son rêve. Cependant, le beau Jérôme Sénéchal lui fera chavirer le cour, ébranlera ses convictions et ira même jusqu'à compromettre la promesse faite à sa mère. L'orage gronde au sein de la famille.

    In my mailbox (140)

    Dans ce deuxième tome, Édouard décide de briser la promesse faite à sa mère, celle de ne jamais se marier ni d'avoir d'enfants, pour unir sa destinée à celle de la belle Clémentine. Son annonce troublera-t-elle l'harmonie dans la famille? Édouard devra-t-il renoncer à ses projets d'avenir? Parallèlement, à la ferme des Gélinas, la jeune Adèle tente de se remettre du terrible drame qui a détruit sa carrière, ses rêves et sa vie. Retrouvera-t-elle sa passion pour la vie, pour l'écriture, pour Jérôme? Cette famille à la fois attachante et dysfonctionnelle poursuivra sa route parsemée d'embûches. De nouveaux personnages apparaîtront, d'autres disparaîtront ; mais à Ste-Cécile la vie continuera, malgré la crise, dans la famille des Gélinas.

    In my mailbox (140)

    Chaque année, nombreux sont les correcteurs qui relèvent les petits bijoux de naïveté, de poésie et d'incompréhension qu'ils découvrent à la lecture des copies des futurs bacheliers
    Des phrases phonétiques « Le con flî comment ça en 39 », des confusions géographiques « L'espace Schengen est une région de la Chine où on fabrique des tee-shirts »... ou encore le cri du coeur d'un élève réalisant toute l'horreur de la guerre au cour de l'examen

    L'édition Nathan jeunesse m'a envoyé un roman, dans une belle enveloppe à bulle noire.

    In my mailbox (140)

    Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables.

    Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider – ou décider de se détruire.

    Les Presses de la Cité m'ont fait parvenir également deux romans.

    In my mailbox (140)

    De la Grèce à l'Autriche, en passant par les États-Unis, des années cinquante à nos jours : la tragique quête du bonheur d'une famille grecque et les catastrophes qui en résultent... 

    Tout commence dans un petit village divisé par la guerre, à la frontière gréco-albanaise. Yaya Maria, grand-mère et entremetteuse patentée, décide de marier sa petite-fille, Eleni, avec son cousin, Lefti, pour assurer la pérennité de sa famille. Mais ces derniers ne souhaitent qu'une chose : la première, faire sa propre révolution, le second, qu'on le laisse tranquille. Cependant, parce qu'elle a eu la mauvaise idée d'insulter le chef de la police locale, Eleni se trouve face à deux options : épouser Lefti et rentrer dans le droit chemin ou séjourner en prison pour une période indéterminée. Si les deux cousins sentent que Yaya Maria s'est trompée dans ses prédictions, ils ignorent en revanche que leur famille sera ainsi condamnée au malheur pour plusieurs générations.

    Endiablé, drôle et tendre, un roman qui parle de nostalgie, de renouveau et du grand amour – que l'on ne rencontre pas qu'une fois.

    In my mailbox (140)

    En apparence, Hélène Lemaire affiche la réussite de celle qui a su tout concilier : un mariage au long cours, une vaste exploitation viticole en Champagne, deux ados épanouis. Dans l'intimité, c'est une femme brisée dans son coeur et sa chair. La séparation devient bientôt sa seule voie de secours. Quel qu'en soit le prix : la solitude, les manigances de l'ex-mari, l'abîme qui se creuse entre son fils et elle... A bientôt quarante ans, la perspective de recommencer à zéro n'effraie pas Hélène. Au bout du tunnel, la possibilité d'une autre vie ? Comme en écho au retour à la liberté de sa mère, Gaby livre son expérience d'adolescente en devenir et de témoin lucide de la dissolution d'un couple.

    L'édition De Borée me fait découvrir un roman

    In my mailbox (140)

    En 1877, Charlene Morrison, une jeune femme, ambitieuse et énergique, arrive dans le village de Menlo Park, au New Jersey, pour entreprendre une carrière scientifique auprès de Thomas Edison. Travaillant jour et nuit dans son groupe de recherche, Charlene assiste à la naissance du phonographe, puis à la création de l’ampoule incandescente qui fait la renommée du jeune visionnaire.

    À la suite d’une visite à la Maison-Blanche et du passage de l’actrice française Sarah Bernhardt au laboratoire de Menlo Park, Edison devient un héros national, l’homme qui répand la lumière sur le monde.

    Mais bien vite, le miracle de l’électricité donne lieu à des affrontements cruels entre les puissances industrielles de l’époque. Alors que la guerre des courants se déchaîne et que les rivaux d’Edison tentent de le détruire, Charlene lui garde sa loyauté. Trouvera-t-elle enfin le chemin du coeur de l’inventeur ?

    Un voyage dans la vie mouvementée d’un homme que l’histoire ne peut oublier.

    Et enfin, L'édition Calmann-Levy me permet de découvrir une saga familiale.

    In my mailbox (140)

    Maama, esclave Ashanti, s’enfuit de la maison de ses maîtres Fantis durant un incendie, laissant derrière elle son bébé, Effia. Plus tard, elle épouse un Ashanti, et donne naissance à une autre fille, Esi. Ainsi commence l’histoire de ces deux demi-sœurs, Effia et Esi, nées dans deux villages du Ghana à l’époque du commerce triangulaire au XVIIIe siècle. Effia épouse un Anglais et mène une existence confortable dans le fort de Cape Coast, sans savoir que Esi, qu’elle n’a jamais connue, est emprisonnée dans les cachots du fort, vendue avec des centaines d’autres victimes d’un commerce d’esclaves florissant avant d’être expédiée en Amérique où ses enfants et petits-enfants seront eux aussi esclaves. Grâce à un collier transmis de génération en génération, l’histoire se tisse d’un chapitre à l’autre : un fil suit les descendants d’Effia au Ghana à travers les siècles, l’autre suit Esi et ses enfants en Amérique.

    Et vous qu'avez-vous découvert?

    Pin It

    1 commentaire
  • In my mailbox (139)

    Hello les amis!!

    J'ai reçu quelques jolies petites choses cette semaine.

    Les Presses de la Cité m'ont envoyé un roman

    In my mailbox (139)

    Près de vingt ans de la vie de Marguerite et Renée Ferrandon. Le souvenir de la tragédie familiale a lié à jamais, dans le silence, la douleur et l'incompréhension, les deux soeurs que pourtant tout oppose. Une suite indépendante de Retour à Belle Etoile. 

    Elles ont grandi dans la beauté sereine du domaine Ferrandon, entre landes et prairies, non loin des monts du Forez. A dix ans déjà, Marguerite assurait les tâches ingrates de la ferme familiale quand Renée préférait rester dans le giron de sa grand-mère. Avec sa nature autoritaire, l'aînée reprend, de droit, l'exploitation du domaine ; la cadette suivra son mari et mènera une toute autre vie à Paris. 

    Elles n'ont rien en commun, les soeurs Ferrandon, si ce n'est le souvenir, depuis ce jour de 1953, du petit frère Paulin sur les berges de la Dore. Une cruelle absence. Un trop lourd secret ?

    Un secret gardé par Jean Chassaigne, l'homme qui vit dans le coeur des deux soeurs...

     L'édition Nathan jeunesse m'a fait parvenir quelques jolies petites lectures

    In my mailbox (139)

    Cette année, c'est l'élection présidentielle. Gafi le fantôme est candidat !
    Il faut trouver un slogan, faire des affiches, organiser des meetings… Se faire élire président, c'est fatiguant ! Heureusement, les amis de Gafi sont là pour l'aider.

    In my mailbox (139)

    Sandy n’a qu’une passion : le foot. Elle voudrait se rendre au championnat de l'Académie, mais deux vilaines sœurs l’empêchent de s’y rendre : Sandy n'a pas de crampons. Heureusement, la bonne fée bibliothécaire veille sur elle !

    In my mailbox (139)

    Omar Canard vient de déménager et découvre sa nouvelle école. Mais le petit garçon a bien du mal à se faire des amis : les autres enfants jouent au foot, lui préfère la danse classique… Un soir, en rentrant après l’école, il passe près du lac et voit pour la première fois des cygnes. Les majestueux animaux lui inspirent une chorégraphie sur le lac. Omar en est sûr : en le voyant danser, ses camarades de classe vont enfin l’accepter !

    In my mailbox (139)

    Pendant le cours de musique, tous les élèves de CE1 regardent leur maître bafouiller et devenir tout rouge devant Chloé, la professeure de musique. Fred, lui, préfère regarder son amie Lili. Quand Lili se met à chanter, Fred se demande : est-ce que lui aussi ne serait pas un petit peu amoureux ?

    In my mailbox (139)

    La bande du CE1 est en sortie scolaire dans un château : pour Fatou, c’est le rêve ! Elle s’imagine tournoyant au bal, donnant des ordres à ses sujets… Mais l’affreux Léon ramène Fatou à la réalité : elle est en short et en baskets, ça n’est pas une tenue de princesse ! Sauf si ses copains Lili, Fred et Tom ont leur mot à dire…

    In my mailbox (139)

    C'est le carnaval à l'école Plume-Poil-Patte. Tous les copains du CP sont déguisés ! Tous, sauf Manu, le petit manchot. Il a bien trop chaud pour se costumer... Et si la neige qui tombe faisait un déguisement parfait ?

    L'édition Archipel m'a également envoyé deux livres

    In my mailbox (139)

    1783. Après avoir pris part à la Guerre d’Indépendance, le jeune et fougueux Ross Poldark quitte l’armée britannique et l’Amérique pour retrouver les siens.C’est un homme blessé qui rejoint ses falaises de Cornouailles. Là, il trouve le domaine familial en déshérence : son père vient de mourir et Elizabeth, sa fiancée, a rompu sa promesse pour en épouser un autre…Se repliant sur lui-même, il décide de relancer le domaine. Agriculture, élevage, prospection minière, il se bat sur tous les fronts. Et se lie même avec ses fermiers et ouvriers – quitte à se brouiller avec ses proches et l’aristocratie locale.Un jour, lors d’une foire aux bestiaux, il prend la défense d’une fillette de treize ans, Demelza, qu’il ramène chez lui et engage à son service comme domestique.Les années passent, Demelza s’épanouit. Et ce qui devait arriver… Quitte à choquer une fois de plus les bien-pensants, Ross n’écoutera que son cœur.

    In my mailbox (139)

    Dallas, vendredi 22 novembre 1963, 12 h 30 : le monde de Jacqueline Kennedy s’effondre. À côté d’elle, dans la voiture présidentielle, le président vient d’être mortellement touché. Vers 14 heures, un suspect, Lee Harvey Oswald, 24 ans, est arrêté dans une salle de cinéma. À 14 h 38, Lyndon B. Johnson, le viceprésident, prête serment à bord de l’avion Air Force One
    Jackie aurait pu être anéantie. Au lieu de cela, elle tient bon. Jusqu’aux funérailles, elle a quatre jours pour tout orchestrer et donner au monde une leçon de dignité.S’inspirant des interviews et d’écrits qu’elle a laissés, Maud Guillaumin donne à voir la vraie Jackie – aujourd’hui incarnée à l’écran par Natalie Portman – au cours de ces journées qui ont bouleversé sa vie. Une épreuve dont Jackie la timide sortira à jamais transformée.

    Et enfin, l'édition Baker Street m'a fait parvenir également un roman

    In my mailbox (139)

    Sherlock Holmes lui-même victime de vol… Remplacé par sa propre fille dans une enquête… Floué par Scotland Yard et par l’intrépide Frenchie Arsène Lupin… et même envoyé en prison ! De Londres à New York, en passant par Prague ou la campagne française, voilà bien des situations insolites dans lesquelles va se retrouver le célèbre détective, sous la plume de quelques élégants farceurs.

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

    Pin It

    3 commentaires
  • In my mailbox (138)

    Hello my friends (Houlà, je pense que les dessins animés de mes enfants déteignent sur moi pfff)

    Comment allez-vous?

    Cette semaine, j'ai bien vidé ma pal. J'ai fait une razzia sur mes livres jeunesse, vous verrez ça demain.

    Mais j'ai par contre reçu trois très chouettes livres de chez Archipel.

    In my mailbox (138)

    Lorsque René rencontre Céline, alors âgée de 12 ans, il tombe sous le charme de sa voix. Leur collaboration artistique se transformera en idylle. Grâce à lui, Céline, 18 ans, remporte l’Eurovision. Majeure, elle déclare sa flamme à celui qui n’était encore que son impresario. Ils se marient en 1994. Dès lors, le couple « à la vie comme à la scène » enchaîne les succès : Céline enregistre la musique originale du film Titanic, elle collectionne les récompenses, remplit les salles de concert à Las Vegas et en tournée.
    Même dans les périodes de doute et de déprime, tous deux continuent à se serrer les coudes. Malgré le cancer de René, diagnostiqué en 1998 et en dépit de la difficulté de Céline à tomber enceinte. Quand la santé de René décline, Céline, abandonnant un temps les concerts et les enregistrements, reste à ses côtés.
    Après la disparition du producteur, le 14 janvier 2016, Céline Dion, pour leurs trois fils, continue à faire front et repart en tournée. The show must go on. Elle en a fait le serment à René. Fruit de mois d’enquête et d’interviews de proches, cette biographie raconte, au-delà des clichés et des rumeurs, la véritable histoire d’un couple déjà entré dans la légende.

    In my mailbox (138)

    « Mrs Dalloway dit qu’elle se chargerait d’acheter les fleurs. » De cet incipit, resté aussi célèbre que ceux de Camus ou Nabokov, découle la journée d’une femme, Clarissa Dalloway, au rythme des heures qui s’égrainent, entraînant le lecteur dans les sinuosités joyciennes de son inconscient et de ses monologues introspectifs.
    À contre-sens des canons de la littérature victorienne, Mrs Dalloway n’en reste pas moins, en dépit de son avant-gardisme, un des romans les plus appréciés de Virginia Woolf, celui dont elle dira, dans son Journal d’un écrivain, qu’elle y avait exprimé « bien plus complètement que de coutume ce qu’elle voulait dire ».
    Outre une technique d’écriture novatrice, Mrs Dalloway se propose de « critiquer le système social, le montrer à l’œuvre dans toute son intensité ». Virginia Woolf pose un regard critique sur la condition bourgeoise, l’évolution des mœurs, l’avenir des femmes, mais aussi sur la folie à travers le personnage de Septimus.
    Mrs Dalloway, qui n’a rien perdu de sa modernité, ouvre par effet de miroir quelques portes d’entrée dans la psyché de son auteur.

    In my mailbox (138)

    Juin 1918. « L’ange approche », écrit dans son journal intime Alexandra, dernière impératrice de Russie, après quinze mois de captivité. Cet ange, un envoyé de Lénine, est un exterminateur dont l’épée s’abat un mois plus tard sur la tsarine, son époux Nicolas II et leurs enfants. La révolution bolchevique tombe le masque.
    Une semaine après la mise à mort du 17 juillet 1918, les armées blanches ne trouvent à Ekaterinbourg que cendre et destruction. Quant au lieu présumé de l’inhumation, une mine en forêt, on n’y découvre aucun corps. Démembrés, dispersés, brûlés et enterrés, les restes des Romanov demeureront introuvables jusqu’à la chute de l’URSS, donnant cours aux plus folles rumeurs…
    Comment Nicolas II est-il passé du statut d’intouchable à celui d’ « ennemi le plus terrible du peuple russe », selon la formule de Lénine ? Quelles furent les véritables raisons de l’arrestation des Romanov et qui a commandité le meurtre ? Comment ont-ils été assassinés ? Luc Mary revient sur cette énigme résolue avec la découverte de plusieurs corps en 1991 et 2007 et leur identification formelle. C’est aussi la chronique d’un régicide annoncé : celui d’un tsar faible et influençable, promis à la chute dès le sacre, et dont la Révolution aura fait un martyr, puis un saint dont nul n’imaginait que les reliques seraient un jour vénérées…

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

    Pin It

    1 commentaire
  • In my mailbox (137)

    Bonjour bonjour les loups!

    Après presque deux semaines de boîtes aux lettres vides et silencieuses, un petit paquet est venu s'y poser.

    L'édition Kennes a pensé à moi en m'envoyant ce gentil petit livre.

    In my mailbox (137)

    « Je me présente : Garou J. Loup, frère jumeau de Balthazar. Contrairement à ce que tous ont toujours cru, c’est moi qui ai essayé de dévorer le Petit Chaperon rouge et Mère-Grand. En cavale depuis trois ans, j’ai été recueilli par mes nouveaux amis Nuage et Robinson, qui m’ont enseigné l’art de rééquilibrer mes centres d’énergie et de ne plus me laisser contrôler par mon instinct animal. Je suis maintenant prêt à regagner Livredecontes pour prouver à tous qu’à l’instar de mon cher frère, je suis une personne meilleure et que je suis devenu un loup de l’amour ! »

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

    Pin It

    votre commentaire
  • In my mailbox (136)

    Hello tout le monde!!

    C'était une semaine calme au niveau des réceptions. Une pause pour les fêtes... De quoi piocher dans les livres qui m'attendent hihi.

    L'édition Kennes m'a envoyé cette merveille, ce troisième et dernier tome que j'attendais avec beaucoup d'impatience.

    In my mailbox (136)

    La guerre ravage la vallée de Verte-Plaine. Malgré la confiance de Vanilla, Pervinca doit fuir. L'Ennemi lance son ultime attaque. Les remparts de Fairy Oak semblent résister, mais le Seigneur de l'Obscurité réserve aux assiégés une mauvaise surprise.

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique