• In my mailbox (155)

     Bonjour les loulous!

    Cette semaine m'a apporté des trésors!! De beaux livres, des romans intrigants, et des couvertures superbes!

    Les Presses de la Cité m'ont envoyé ces deux romans.

    In my mailbox (155)

    Après une première enquête menée avec Sherlock Holmes (voir Le Diable de la Tamise), Anna Kronberg s'est retirée dans son cottage du Sussex. La jeune femme médecin pensait qu'elle et son célèbre coéquipier étaient parvenus à annihiler une organisation secrète qui expérimentait des bactéries pour en faire des armes de guerre. Mais le professeur Moriarty, véritable dirigeant de l'organisation, a survécu. Et il a décidé d'utiliser Anna pour entamer des recherches sur la peste...

    Pour arriver à ses fins, Moriarty kidnappe Anna ainsi que son père. Si la jeune femme veut revoir ce dernier en vie, elle devra obéir. Vivant désormais sous haute surveillance entre la demeure luxueuse de son geôlier à Londres et un entrepôt où elle réalise ses expériences, Anna tente de trouver un moyen pour prendre contact avec Holmes. Alors qu'elle fomente le meurtre de Moriarty, une relation ambiguë s'instaure avec cet homme violent, manipulateur et effrayant.

    In my mailbox (155)

    A Brive, en 1935. Par son mariage, la douce Alice est au coeur des manigances et des ambitions de Paul Bersac et de sa mère. Lui, propriétaire de la source d'eau la Châteline, cache sa part d'ombre. Mais bientôt Alice se rebelle...

    Jamais la timide Alice n'aurait pu rêver d'une si belle union... Le tout récent propriétaire de la source d'eau la Châteline, Paul Bersac, alliant charme et assurance, a demandé sa main à ses parents, prospères paysans corréziens. Alice est amoureuse. Pour la première fois. Et qu'importe si Marthe, sa future belle-mère, se montre si intrusive. 

    Or, au fil des mois de leur vie commune, la jeune épouse s'interroge. Paul est lointain. Est-il vraiment le mari dont elle rêvait ? Sa société perd de l'argent. Est-il le brillant entrepreneur qu'il a voulu faire croire ? Et surtout, comment peut-elle exister au sein du couple quasi fusionnel que forment Paul et sa mère ? 

    En ces années 1930, il est difficile pour une jeune femme sans expérience de s'affirmer. Et pourtant Alice Bersac va se rebeller...

     L'édition Archipel m'envoie un documentaire bien intéressant.

    In my mailbox (155)

    Depuis des décennies, le célèbre “Triangle des Bermudes”, zone située entre Miami, San Juan (Porto Rico) et l’archipel des Bermudes, donne lieu à bien des spéculations. Plusieurs centaines de navires et d’avions y ont disparu. Une faille spatio-temporelle ? D’un phénomène météo aussi brusque que violent, qui les efface du décor en une fraction de seconde ? D’une malédiction ? Certains cas, comme celui de l’escadrille d’Avengers – cinq bombardiers sortis des radars en décembre 1945, avec leur équipage – sont il est vrai plus que troublants…

    L’aviation ne manque pas d’affaires énigmatiques. L’aviatrice Adrienne Bolland, guidée par un médium lors de son intrépide traversée des Andes en 1921. Le dirigeable britannique R-101, Titanic des airs, dont la fin tragique près de Beauvais, en 1930, sera élucidée par un « esprit ». Le crash du DC10 d’Americain Airlines à Chicago, en 1979, annoncé par un rêve prémonitoire. L’astronaute Deke Slayton, dont l’avion de course perturba le trafic de l’aéroport de Santa Ana… plus de cinq après sa mort, en 1993.

    Autant de cas inexpliqués rassemblés dans ce livre. Pour chacun de ces dossiers, les auteurs ont refait l’enquête et livrent leur intime conviction.

    Et puis, j'ai reçu un joli cadeau pour ma fête des mères

    In my mailbox (155)

    « Le cardinal vient de rendre son âme à Dieu », annonce-t-on à la Cour lorsque Mazarin s’éteint, le 9 mars 1661. « Je doute que Dieu l’ait acceptée » réplique un courtisan.
    À Madame de Staël qui lui demande son avis sur l’un de ses ouvrages, le célèbre Rivarol lui répond : « Je fais comme vous Madame, je ne pense pas »…
    « Comment ! Vous allez épouser ce laideron ? L’avez-vous au moins regardée de face ? » s’exclament les amis du séduisant Boni de Castellane en apprenant ses noces avec la très riche mais fort laide américaine Anna Gould. 
    « C’est vrai, vue de face elle n’est pas belle, mais elle est irrésistible vue de dot », rétorque l’aristocrate sans-le-sou…

    Souvent féroces mais savoureux, les bons mots font aussi l’Histoire de France, avec cette touche de malice qui ne pouvait laisser indifférent Stéphane Bern. En esprit curieux de tout et de tous, il nous en offre ici un florilège : 400 piques et répliques irrésistibles, où l’anecdote laisse filtrer quelques insolentes vérités.

    Et vous, qu'avez-vous découvert cette semaine?

    Pin It

    5 commentaires
  • In my mailbox (154)

    Coucou les loulous!!

    La semaine dernière avait été très calme. Pas de panique, j'avais pioché dans ma Pal du coup hihi.

    Cette semaine a repris un rythme habituel, puisque j'ai acheté et reçu des nouveautés.

    D'abord, j'ai acheté l'intégrale d'une série que j'avais découvert à la télé.

    In my mailbox (154)

    À Rosewood, tout le monde a quelque chose à cacher.
    Surtout cinq jolies petites menteuses.

    Alison, Hanna, Emily, Spencer et Aria ont juré de ne plus jamais parler d'une petite vengeance qui a viré au cauchemar.
    Lorsque Alison disparaît du jour au lendemain, les quatre copines croient leurs inavouables secrets ensevelis à jamais. Mais trois ans plus tard, un mystérieux "?A?" les menace de divulguer leurs mensonges. Les jeunes filles pensent d'abord au retour d'Alison qui leur fait une blague. La réalité est bien plus inquiétante.
     

    In my mailbox (154)

    Maintenant que Hanna, Spencer, Emily et Aria se sont débarrassées de A, qui les harcelait depuis des mois, elles sont libres de retourner à leur petites vies tranquilles. Dommage qu'un nouveau A sévisse en ville. Et celui-là refuse de les laisser oublier ce qui s'est passé à Rosewood, leur plus noir secret : le meurtre de leur meilleure amie Alison DiLaurentis. Les filles n'ont de cesse de tout retourner pour découvrir la vérité, mais elles creusent doucement leur propre tombe.

    In my mailbox (154)

    Une croisière dans les Caraïbes, un été à bronzer sur les plages idylliques de Jamaïque. Nos menteuses auraient-elles enfin trouvé le repos ? Après tout, l'affaire Alison DiLaurentis est désormais classée et Aria, Spencer, Hanna et Emily ont bien grandi. Mais « A » ne renonce jamais, et ni le soleil ni la mer bleu azur ne suffiront à le garder éloigné bien longtemps...

    L'édition Archipel m'a envoyé un roman de notre chère Tamara Mckinley ainsi qu'un témoignage.

    In my mailbox (154)

    Cela fait longtemps que Claire a quitté les terres hostiles et désolées du domaine où elle a grandi pour poursuivre ses études et sa carrière de vétérinaire à Sydney.
    Mais quand elle reçoit l’invitation de sa grand-tante Aurelia à une réunion de famille, Claire est ramenée à son passé. Elle qui était partie après une violente dispute avec les siens…
    Bien qu’à contrecœur, Claire rejoint l’arrière-pays australien. Mais comment va réagir sa mère, Ellie, qu’elle n’a pas revue depuis cinq ans ? Et Leanne, sa sœur, lui battra-t-elle toujours froid ?
    En renouant avec ce passé, ce sont autant de rancœurs qui remontent à la surface, mais aussi des secrets qui surgissent. Et expliquent beaucoup de choses…
    Comme à son habitude, Tamara McKinley brosse le portrait de femmes courageuses. Trois générations de battantes, qui chacune à leur manière ont dû lutter contre l’adversité pour gagner leur indépendance.

    In my mailbox (154)

    Pin It

    6 commentaires
  • In my mailbox (153)

    Bonjour bonjour tout le monde!!

    Comment allez-vous?

    Cette semaine aura été reposante. Quelques jours de congé, un peu de calme, et mes batteries se remplissent.

    En attendant, j'ai aussi une petite perle.

    L'édition Sarbacane m'a fait parvenir un roman

    In my mailbox (153)

    Gloria, tombée enceinte trop jeune d’un prof de théâtre dont elle était follement amoureuse, a abandonné son bébé pour poursuivre son rêve de devenir une star, et partir pour Los Angeles… Sept ans plus tard, son ambition glorieuse s’est diluée dans les déconvenues et les rôles de figuration. Alors, elle décide de récupérer son enfant. Sauf que la mère adoptive n’est pas d’accord, bien sûr. Il ne reste plus à Gloria qu’à enlever Jamie et à fuir avec lui d’État en État à travers l’Ouest américain, direction le Canada. Pas si simple d’autant que Jamie, lui, ne veut pas rester avec elle.

    Pin It

    votre commentaire
  • In my mailbox (152)

    Coucou tout le monde!!


    Cette semaine, pas de réception service presse. Mais des achats qui me font bien plaisir!!

    In my mailbox (152)

    Quand la police de l'Ohio arrête l'auteur présumé de trois, voire quatre viols de jeunes femmes, elle croit tenir un cas facile : les victimes reconnaissent formellement le coupable, et celui-ci possède chez lui la totalité de ce qui leur a été volé. Pourtant, ce dernier nie farouchement. Ou bien il reconnaît les vols, mais pas les viols. Son étrange comportement amène ses avocats commis d'office à demander une expertise psychiatrique. Et c'est ainsi que tout commence… On découvre que William Stanley Milligan possède ce que l'on appelle une personnalité multiple, une affection psychologique très rare qui fait de lui un être littéralement « éclaté » en plusieurs personnes différentes qui tour à tour habitent son corps. Il y a là Arthur, un Londonien raffiné, cultivé, plutôt méprisant, et puis Ragen, un Yougoslave brutal d'une force prodigieuse, expert en armes à feu. Et bien d’autres. En tout, vingt-quatre personnalités d'âge, de caractère, et même de sexe différents. L'affaire Billy Milligan a fait la une des journaux américains, fascinés par ce cas et par la lutte qu’ont menée les psychiatres et Billy lui-même pour essayer de « fusionner » en un seul individu ses 24 personnalités. Quant au livre, construit comme un véritable drame shakespearien, il est le résultat de mois et de mois de rencontres et d'entretiens entre Daniel Keyes et… Ragen, Arthur, Allen et les autres.

    Il s'agit du livre qui a inspiré le film "Split".

    In my mailbox (152)

    Imaginez une jeune fille de seize ans, enceinte et vulnérable, que l’on jette dans une camionnette crasseuse. Vous la croyez terrifiée?

    Bien au contraire, elle n’est pas comme les autres, elle ne ressent aucune empathie. Un handicap qui va devenir une force redoutable : méthodique et calculatrice, elle met au point un plan d’évasion où rien n’est laissé au hasard.

    Dès les premières minutes de son enlèvement, elle se focalise avec calme et détermination sur deux choses : sauver l’enfant qu’elle porte et se venger.

    Sa volonté de fer et son ingéniosité seront ses meilleures armes contre la perversité de ses oppresseurs, et il ne lui restera alors plus qu’à attendre le moment idéal pour lancer son attaque.

    In my mailbox (152)

    Laure de Permon, duchesse d'Abrantès par son mariage avec le général Junot, est une figure incontournable de la vie parisienne sous l'Empire. Liée depuis l'enfance à la famille Bonaparte, elle est la dame d'honneur de Madame Mère, l'amie intime de Pauline, sœur de l'Empereur, mais aussi l'ennemie jurée de Caroline, reine de Naples ... et maîtresse de son mari.

    D'une grande générosité envers Laure, qu'il surnomme affectueusement "petite peste", Napoléon entretient avec elle des relations teintées de séduction et d'affection. Aux yeux de la duchesse, l'Empereur reste le "chat botté", ce jeune homme sorti de l’école militaire dans des bottes trop grandes pour lui et qui emplit sa vie de bruit, de fureur mais aussi d'heures incroyablement exaltantes.

    In my mailbox (152)

    «La gloire est éphémère, seule la renommée est durable.» Près de deux siècles d'histoires d'amour et de beauté, perlés de tant de parfums imaginés, se sont écoulés depuis qu'un jour de 1828 Pierre-François-Pascal Guerlain (1798-1864), parfumeur-chimiste de son état, ouvrit sa première boutique, rue de Rivoli, non loin du très chic hôtel Meurice, à Paris... Son destin avait été scellé bien des années auparavant, dans ce berceau d'odeurs où s'écoula sa petite enfance à Abbeville, auprès de son père, marchand d'épices et potier d'étain. Muscade, cannelle, vanille, poivre venus de terres lointaines avaient fait rêver l'enfant et nourri sa mémoire à jamais. Des velléités d'indépendance, le désir, encore fugace, de se réaliser poussèrent sur la route un jeune homme prêt à tout pour conquérir ses rêves, et qui allait se révéler bientôt en créateur visionnaire, doué d'un génie sans égal pour combiner d'heureuses alliances olfactives... Libre et audacieux, Guerlain suivit son intuition, offrant à une clientèle exigeante des fragrances inoubliables, encloses dans des flacons aussi élégants que raffinés, comme on n'en avait encore jamais vu. Après lui, Aimé, Jacques, Jean-Paul poursuivront l'aventure en la réinventant sans cesse, au point d'incarner le Paris du luxe et de la volupté. Une réussite familiale romanesque, que fait revivre avec talent la plume d'Élisabeth de Feydeau. Une histoire, enfin, où égéries et muses ne manquent pas, qui ont inspiré parmi les grands succès de la Maison «Jicky», «L'Heure Bleue», «Mitsouko», «Shalimar»...

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

    Pin It

    2 commentaires
  • In my mailbox (151)

    Hello!!

    Cette semaine m'a apporté pleiiiiiin de nouvelles choses!!

    L'édition De Borée m'a fait parvenir deux romans

    In my mailbox (151)

    Raphaël revient sur les terres de son enfance pour l'enterrement de sa mère. Menacé par des lettres anonymes et des corbeaux accrochés à la porte de la maison familiale, il est contraint de rester et de fouiller dans le passé de ses parents : qui lui en veut et pourquoi ? Avec les anciens du village, tantôt complices, tantôt ennemis, Raphaël va remonter les souvenirs, et découvrir un présent qu'il ne soupçonnait pas...

    In my mailbox (151)

    En 1908, victime d'inceste durant son enfance, Rose Caleu est devenue une jolie jeune femme qui n'hésite pas à user de ses charmes pour attirer les hommes, les torturer à plaisir et les tuer de sang-froid. Femme travestie en homme et nouvelle recrue de la maréchaussée, le gendarme André Colinot associé au séduisant cafetier, Léon Dubreuil, tente de l'intercepter.

    L'édition Kennes m'a envoyé de jolies choses

    In my mailbox (151)

    Senna continue sa formation à Arpia. Mais elle est hantée par le sombre présage qu'Io lui a adressé et elle n'a toujours pas résolu le mystère de ses affaires volées. La situation d'Ian se dégrade. Elle n'a personne sur qui compter.

    Entre manigances, déceptions et trahisons, Senna est plus méfiante que jamais. Pour faire face à ces difficultés, elle va être amenée à faire des choix, à créer de nouvelles alliances et peut-être devoir renoncer à certaines amitiés.

    In my mailbox (151)

    Guiby est un petit garçon de trois ans et demi attiré par la nuit. Après s'être lié d'amitié avec le rat Ramirez et avec Gruffus, la créature difforme qui habite son placard depuis le premier tome, Guiby poursuit son exploration des recoins les plus sombres de la ville. Sa tétine vissée à la bouche et son sweater rouge à capuche sur le dos, il se promène sur les toits et dans les égouts en quête d'aventure. N'ayant peur de rien, il se faufile partout et affronte sans frémir les terribles monstres qu'il croise sur son chemin.

    Nathan jeunesse m'a expédié une nouveauté qui sort en mai, et qui a l'air prometteuse, ainsi que d'autres petites lectures.

    In my mailbox (151)

    Dans une Angleterre alternative, chacun doit donner 10 ans de sa vie en esclavage. Seuls quelques privilégiés, les Egaux, riches aristocrates aux pouvoirs surnaturels, restent libres et gouvernent le pays.

    Abi, 18 ans, et son frère Luke, 16 ans, voient leur destin bouleversé quand leurs parents décident de les emmener accomplir en famille leurs jours d'esclavage.

    Abi devient domestique au service de la puissante famille Jardine. Le somptueux décor dans lequel elle évolue dissimule en réalité des luttes de pouvoir sans pitié.

    Le sort de Luke n'est guère enviable, puisqu'il est exilé dans la ville industrielle de Millmoor. dans un environnement brutal et pollué, il s'épuise à la tâche. cependant, d'autres, comme lui, partagent es idéaux de liberté. Il découvre alors qu'il existe un pouvoir  bien plus grand que la magie: la rébellion.

    In my mailbox (151)

    Tu es un jeune mustang de l'Ouest américain qui n'aime rien tant que galoper crinière au vent à travers les plaines. Mais ton destin sera semé d'embûches : tu devras éviter les blessures, te battre contre des loups, ou encore déjouer les pièges que te tendent les hommes pour te capturer ou te dresser. Selon tes choix au fil des aventures, tu accumuleras des points.
    Des quiz et des indices disséminés dans le livre te permettront d'améliorer ton score afin de devenir le plus intrépide des mustangs.

    In my mailbox (151)

    Tu es Christophe Colomb. Nommé "amiral de la mer Océane", tu te lances dans une périlleuse traversée de l'Atlantique à la conquête de terres inexplorées. Il va te falloir beaucoup d'énergie et d'obstination pour relever les défis qui t'attendent : braver d'effroyables tempêtes, déjouer trahisons et mutineries, et aller à la rencontre de peuples inconnus. Selon tes choix au fil des aventures, tu accumuleras des points.
    Des quiz et des indices disséminés dans le livre te permettront d'améliorer ton score afin de devenir le plus grand explorateur de tous les temps.

    In my mailbox (151)

    Oscar le Cachalot est des inspecteurs les plus lamentables de la police – de ceux qui font arrêter les innocents et laissent courir les coupables. Ouf, plus que trois mois à tenir, et c'est la retraite ! Le cachalot s'en réjouit tout autant que ses collègues. Malheureusement, avec Ignace l'Épaulard et Titou le Mérou, les pires malfrats du monde sous-marin, ses derniers jours de travail ne seront pas de tout repos…

    In my mailbox (151)

    Moi, c'est Olga. Je suis si petite que je peux voir l'intérieur des narines de tout le monde (beurk). J'ai un seul sourcil qui me donne l'air grognon (même quand je ne le suis pas). Je pourrais manger des macaronis au fromage tous les jours (avec des cornichons). Je déteste porter des chaussettes (et des chaussures). Et s'il y a quelque chose que j'aime par dessus tout, mais alors vraiment vraiment, c'est observer des choses bizarres. Alors, le jour où j'ai trouvé devant ma porte un petit machin rose qui faisait des crottes de toutes les couleurs (comme des smarties), j'ai été servie ! À quelle espèce ce truc puant pouvait-il bien appartenir ? Bienvenue dans mon carnet d'observation !

    L'édition Casterman m'a aussi envoyé un roman.

    In my mailbox (151)

    Si vous êtes romantique, plein d’humour et d’espoir, si vous adorez l’idée d’un garçon et d’une fille qui s’écrivent des lettres en vrai, si vous aimez les grandes disputes et les belles réconciliations, si vous êtes fan de votre meilleur ami et qu’il est fan de vous…
    Alors jetez-vous sur ce roman, il a été écrit pour vous.

     L'édition Presses de la Cité m'a envoyé un roman

    In my mailbox (151)

    Au XVe siècle, pour enterrer son douloureux secret, Balbine de Joinville va lier son destin à celui des hospices de Beaune. Un drame réaliste et sensible mêlant la petite et la grande Histoire. 

    Toute petite déjà, Balbine de Joinville aimait se promener dans les venelles de Beaune. Là, elle pouvait observer l'édification des hospices – les plus beaux de toute la Bourgogne ! – et rêver d'y prodiguer, un jour, des soins aux malades.

    Mais, en 1454, si la jeune fille choisit de s'enfermer en ces lieux, l'année de ses dix-huit ans, c'est pour enfouir son drame et sa honte. Elle y reste toutefois par passion pour les herbes médicinales. Une passion qui nourrit un talent de thérapeute apprécié du médecin Maric Lambert. Ce dernier, veuf inconsolable, ne cache pas son attirance pour cette soeur hospitalière au lourd secret...

    Pendant un demi-siècle, le destin tumultueux de Balbine de Joinville s'entremêle à celui des hospices de Beaune à leur apogée, comme les fils de laine d'une tapisserie chatoyante, tableau fidèle de la vie quotidienne d'alors.

    L'édition Syros m'a envoyé un roman tout coloré.

    In my mailbox (151)

    Quand ma mère nous a annoncé qu’on partait en vacances en Inde, ma sœur s’est direct imaginée en mode « Bollywood », façon princesse indienne. Plus mesurée, j'ai pensé que j'avais la meilleure maman du monde, ce qui n’arrive pas souvent. Puis j’ai compris qu'elle nous emmenait dans un ashram. Traduction : délire yoga-méditation, riz complet et partage des tâches ménagères ! Ça m’a anéantie. Et encore, j’ignorais qu’une fois là-bas, il n’y aurait pas de réseau et que le seul jeune de mon âge, Jésus, serait un matheux sans pitié. Mais…… Comme le dit le proverbe indien : « Tant qu’il y a de l’amour, tout est possible »

    Et enfin, je me suis offert le dernier tome de deux séries.

    In my mailbox (151)

    La situation d'Eliott semble désespérée. L'équipe des rebelles a volé en éclats, Katsia est passée dans le camp ennemi et l'esprit du jeune terrien est coincé à Oniria. Le seul endroit où il est encore en sécurité est Oza-Gora. Mais la ville du Sable est à son tour menacée par la folle ambition de La Bête et de ses cauchemars. Le sort d'Eliott est plus que jamais lié à celui du monde des rêves : il va devoir prendre les décisions les plus difficiles de sa vie, et de ses choix dépendra le salut d'Oniria.

     

    In my mailbox (151)

    A la fin de Dark Tide, le livre 3 dans la Saga Waterfire, Astrid quitte ses amis sirènes pour faire face à son ancêtre, Orfeo, la force du mal à l'origine de la montée du monstre Abbadon. Orfeo possède l'un des six talismans que les sirènes ont besoin afin de garder le monstre enfermé pour toujours. Mais sans la capacité de chanter qu'elle n'a plus depuis toute petite, comment Astrid est en mesure de vaincre le mage le plus puissant de l'histoire ? Pendant ce temps, Serafina et ses Nageoires Noires forment les troupes de gobelins pour la bataille contre les cavaliers de la mort de son oncle Valerio. Sera risque de ne jamais voir sa maison bien-aimée - et son bien-aimé Mahdi - encore une fois, ou bien les Volneros envahiront les royaumes des mers tandis que Orfeo prendra les dieux eux-mêmes? Rien de moins que le sort du monde sous-marin est en jeu dans cette finale à couper le souffle.

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

    Pin It

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique