• U4: Yannis de Florence HINCKEL


    Edition: Syros - Nathan jeunesse
    Nombres de pages: 401 pages


    Résumé: «Je m’appelle Yannis. Ce rendez-vous, j’y vais pour rester libre. »
    Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout – peut-être qu’il devient fou ? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d’assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger…

    Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s’accrocher à son dernier espoir : un rendez-vous fixé à Paris…

    Mon avis: Yannis est marseillais. Jusqu'à il y a peu, il vivait avec ses parents et sa petite soeur. Mais le virus U4 a fait ses ravages, et le voilà aujourd'hui seul au monde. Seul son chien, Happy, lui tient aujourd'hui compagnie.

    Désemparé, hanté par ses êtres chers disparus, il ne sait pas quoi faire. Jusqu'à ce que les choses s'enchaînant, il décide de rejoindre Paris, pour aller au rendez-vous donné par Kronos, le 24 décembre.

    Le chemin est semé d'embûches, et Yannis a peur. Heureusement, il fera quelques heureuses rencontres.

    J'ai davantage apprécié le personnage de Yannis. Plus sensible, plus émotif, plus démonstratif que Stéphane, pour laquelle je n'avais pas vraiment accroché.

    Yannis est un adolescent perdu, seul, et touché par la perte de sa famille. Ce qui se rapproche, à mon sens, davantage d'un adolescent jeté au milieu d'un monde post-apocalyptique.
    J'ai beaucoup aimé ses réactions, son attachement à son chien, et son grand coeur. Il est touchant, dans chaque instant de son parcours. Il est intuitif, et malgré son émotivité, débrouillard.

    Voir l'histoire développée par un deuxième personnage permet de voir les choses autrement, avec d'autres yeux, et d'autres aspirations. Si Stéphane avait un but bien à elle, Yannis, au contraire, pense également à la communauté, au moins de sauver le plus de monde possible.

    Vraiment, j'ai préféré ce personnage-ci.

    Points attribués: 10/10

    Je remercie les Editions Syros et Nathan jeunesse pour cette lecture tout à fait particulière.
    « C'est lundi, que lisez-vous? (80)Le cercle de Dinas Bran de Sophia RAYMOND »

  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Août 2015 à 08:55
    Super un de plus !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mardi 18 Août 2015 à 09:26
    Si je dois en lire un, je commencerais par celui-ci alors ! :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :