• Toutes ces choses à te dire de Frédérique VOLOT


    Edition: Presse de la Cité Terres de France
    Nombre de pages: 346 pages

    Résumé: Très jeune, Ettore a connu la douleur, la séparation, l'exil. En 1930, son violon sous le bras, il doit quitter les siens et son pays, l'Italie. Les reverra-t-il un jour ? A Nancy, son talent de musicien lui vaut une place dans un orchestre ; et sa chance, la rencontre à Vittel de Lucie, adorable serveuse dans une pâtisserie de luxe. Des blessures du passé aux promesses de l'avenir, les jeunes gens traverseront d'autres épreuves : la guerre, la déportation, le sort réservé aux étrangers... 

    Des décennies plus tard, Ettore, le coeur fatigué, a une dernière volonté : revoir sa petite-fille chérie, la fougueuse Ange, partie vivre à Moscou. La jeune femme est la seule à pouvoir reconstituer l'histoire de sa famille morcelée, aux fantômes ressuscités. 

    Toutes ces choses à te dire... Avant qu'il ne soit trop tard.


    Mon avis: Ettore est arrivé au bout de sa vie. Mais avant de quitter le monde, il veut libérer son cœur de secrets si lourds qu'il a porté toute sa vie.

    Mais il ne veut le faire qu'avec une seule personne: sa petite-fille, Ange. En attendant qu'elle revienne de Russie, Ettore rêve, sur son lit d'hôpital, et se remémore les évènements qui ont parsemé son existence.

    La guerre, les restrictions, la peur, le communisme, la fuite, la France, les camps de travail, et tout le reste... Ettore en a vécu des choses, dont il n'a jamais parlé avec personne, parfois même pas avec son épouse. Pourtant, tout cela l'a façonné, et il ne peut partir sans transmettre son vécu.

    J'ai suivi Ettore depuis son enfance heureuse, qui va être changée à jamais par un évènement désastreux qui le marquera à jamais. Je l'ai vu partir en Italie, attendre la fin de la guerre. J'ai voyagé à ses côtés quand il s'est installé en France en espérant rester assez discret pour survivre.

    Entre horreur et douceur, ce roman est bien rythmé. On se laisse facilement emporté par le récit d'Ettore, et je dois dire que, comme lui, j'aurais vraiment voulu connaître ses origines paternelles. Un secret sous-jacent qui tient en haleine jusqu'au bout.

    J'ai lu ce livre très rapidement, je ne me suis pas lassée, et je n'ai pas vu le temps passer. Ce qui veut dire que le voyage est entièrement réussi.!

    Sans être un coup de cœur, Toutes ces choses à te dire s'est acquit une bonne place dans ma bibliothèque.

    Points attribués: 7/10

    Je remercie l'édition Presses de la Cité pour cette lecture en doux-amer.

    Il vous tente?

    « 20, allée de la danse d'Elizabeth BARFETYCet été-là de Sarah OCKLER »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :