• Tout ce qu'ils méritent de Thierry BARDOT

    Tout ce qu'ils méritent de Thierry BARDOT

    Edition: De Borée

    Nombre de pages: 385 pages

    Résumé: En 1908, victime d'inceste durant son enfance, Rose Caleu est devenue une jolie jeune femme qui n'hésite pas à user de ses charmes pour attirer les hommes, les torturer à plaisir et les tuer de sang-froid. Femme travestie en homme et nouvelle recrue de la maréchaussée, le gendarme André Colinot associé au séduisant cafetier, Léon Dubreuil, tente de l'intercepter.

    Tout ce qu'ils méritent de Thierry BARDOT

    Mon avis: André Colinot, femme travestie en homme pour pouvoir faire le métier de gendarme, se trouve prise avec une affaire de meurtre pour le moins étonnante.

    En 1905, dans ce petit village où tout le monde se connaît ou presque, se cache un assassin particulièrement retors, perpétrant des crimes à répétition.

    Rose Calleu, jeune domestique du curé de la paroisse, vit sa vie comme elle le peut. Abusée dès sa tendre enfance par ses frères, puis par son employeur, elle nourrit une rage intérieure. De là à assouvir sa vengeance, il n'y a qu'un pas...

    Mais André ne connaît pas Rose, et ne peut donc la soupçonner de quoi que ce soit. A elle de suivre les infimes indices, aidé du tenancier cher à son coeur.

    Je vous ai dit qui était le meurtrier? Vous êtes déçus de le savoir déjà? Eh oui, je suis comme vous. Mais on connaît son identité dès les premiers chapitres! Plus de mystères de ce côté-là du coup.

    Je suis assez mitigée. Je devrais même dire que je le suis beaucoup. Ce livre m'a laissé un goût d'inachevé.

    Bon, d'abord, Rose. Jolie, avec de belles formes, elle attire le regard. Pourtant, ce n'est pas ce qu'elle veut. Elle en déjà trop vu pour souhaiter encore quoi que ce soit. Son désir de vengeance est compréhensible. Son mode opératoire (ça, vous le découvrirez vous-même), par contre, est en partie déstabilisant, en sachant tout le reste. Bon, passons.

    De l'autre côté, André Colinot, jeune femme décidée, se travestit pour faire le métier qu'elle désire. A cette époque, les femmes n'ont pas encore accès à tous les métiers. Bien, j'aime cette idée qui pimente un peu l'ensemble. Mais quelle déception de voir que cette couverture saute pratiquement tout de suite! Non, non, non!! Tout d'un coup, ce grand mystère devient de notoriété publique. Je suis déçue.

    Enfin, il reste Léon, le tenancier de bar et souteneur. Décidé, homme à femmes, il est séduit par André. Ensemble, ils font toute sortes de choses, entre autres, enquêter sur les meurtres. 

    Du coup, si je résume, il y a des meurtres (dont on connaît déjà l'auteur), une enquête (menée jusqu'au bout mais qui finalement ne nous apprend, puisqu'on sait déjà qui a fait quoi), et des scènes de sexe (âmes sensibles s'abstenir d'ailleurs, n'est-ce pas Pampoune?).

    Il y a aussi un certain décalage quand au langage adopté (qui est plutôt contemporain) pour une histoire placée en 1905. Les attitudes également choquent par rapport à l'époque. 

    Du coup, ce livre se lit vite, mais je n'en ai pas apprécié vraiment la lecture.

    Points attribués: 5/10

    Je remercie l'édition De Borée pour cette lecture policière.

    Il vous tente?

    « L'oeil du corbeau de Thierry BARDOTLe roman d'Elsa de Geneviève SENGER »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :