• Sous un ciel d'orage de Sarah K



    Edition: Erato-editions

    Nombre de pages: 236 pages

    Livre lu en partenariat avec Sariahlit



    Résumé: Romane et Luc. Deux êtres que tout sépare mais attirés l’un par l’autre, comme un aimant. 


    Le chemin jusqu’à la vérité sur leurs sentiments ne se fera pas sans embûches.

    Entre doutes et jalousie, choisiront-ils la voix de la raison ou celle du cœur ?


    Mon avis : Romane travaille dans un cabinet d’architecte, en tant qu’assistante. Elle est très amie avec la comptable, Sarah, avec qui elle a développé de puissants liens d’affection. Elles travaillent pour un architecte sérieux, et très souvent inabordable.

    Mais vient le jour où les choses changent, et où Romane découvre que cet homme n’est pas vraiment aussi inaccessible qu’il n’en a l’air. Luc découvre les charmes de son assistance et décide d’approfondir leur relation, passant d’un aspect professionnel à un aspect beaucoup plus personnel.

    Seulement, Luc n’est pas libre, et quoi qu’il lui coûte, il ne peut se dégager de la relation qui le lie à Lola. 

    Son cousin, Ethan, revenu des Etats-Unis pour quelques mois, tape dans l’œil de Sarah, qui décide, prudemment, de prendre son temps pour apprendre à le connaître.

    Romane et Luc s’engagent dans une situation difficile. Car si Luc ne peut rompre avec Lola, il ne veut pas pour autant voir disparaitre Romane. Ce qui est douloureux pour chacun, évidemment.

    On se trouve, dans ce roman, dans un véritable trio amoureux. Luc est en couple avec une femme qu’il n’aime pas, et se ronge d’amour pour Romane, qui ne peut supporter qu’il retourne voir sa compagne officielle quand il n’est pas avec elle. Situation compliquée et lourde. Romane est un personnage plutôt ambigu, à mon sens. Elle ne veut pas entendre parler d’amour durant la première partie du livre, rembarrant même très vertement les avances de son patron. Pour ensuite céder assez facilement il me semble, pour un coup d’un soir.

    Bon évidemment, le piquant de ce livre, ce sont les scènes plus érotiques. Elles sont distillées dans le livre avec parcimonie, ni trop, ni trop peu.

    Ce qui m’embête plus, par contre, ce sont les nombreuses fautes d’orthographe et de ponctuation que j’ai croisé au fil des pages. Ca ne m’a pas déconcentré de ma lecture, mais je n’ai pas apprécié cet aspect du livre. Malgré tout, j’ai trouvé que ce manque de « bonnes » tournures de phrase appauvrissait vraiment le livre. J’ai eu l’impression que ça le rendait plat, et que le style pourrait vraiment être amélioré. J’avais aussi parfois l’impression de revenir sans arrêt en arrière, de revoir des scènes déjà lues , ce que j’ai trouvé vraiment dommage.

    Voilà en tout cas mon ressenti. Je ne peux pas dire que je ne l’ai pas aimé, mais je n’ai pas non plus entièrement apprécié la lecture.


    Points attribués : 6/10
    « Marion, 13 ans pour toujours de Nora FRAISSEDans ma boîte aux lettres (49) »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :