• singulier(s) de Christophe GEDE


    Edition: Mon petit Editeur
    Nombre de pages: 132 pages


    Résumé: Raymond Lefranc n'est pas un homme comme les autres, il veut en témoigner parce qu'on parle beaucoup des gens comme lui sans les connaître. Il fait partie de ceux qu'on appelle les super-héros. Mais Raymond Lefranc n'est pas un super-héros comme les autres. Il fait partie de ceux qui se cachent... Où les autres se cachent-ils ? Combien sont-ils ? Dans sa quête il va en rencontrer certains. Certaine. Qui va lui faire tourner la tête. Pour la lui remettre à l'endroit peut-être. Et il va lutter pour un monde meilleur à sa façon, avec ses propres armes. Déconcertantes.


    Mon avis: Je cherche mes mots….

    Raymond raconte son parcours dans la vie, depuis sa naissance. Il narre la naissance de sa sœur, la séparation de ses parents, son service militaire, son métier, sa solitude.<o:p></o:p>

    Il y mêle des situations complètement loufoques et est persuadé d’être détenteurs d’un don de super-héros…<o:p></o:p>

    J’ai entamé le livre, au vu du prologue, avec plaisir. Je m’attendais à découvrir l’envers du décor de la vie d’un super-héros. Je m’attendais à des situations drôles, ou hors du commun.<o:p></o:p>

    Mais plus j’avançais dans ma lecture, et plus j’avais l’impression de perdre le sens du récit. J’oscillais entre interrogation et déception. Décidant de lui donner sa chance jusqu’au bout, j’ai terminé le livre jusqu’à la dernière ligne.<o:p></o:p>

    Si, la plupart du temps, Raymond est dans son monde, imaginant des choses qui n’existe pas, il le fait dans une vie pauvre de but, pauvre de vie. Il se fixe sur une personne, sur un objet, et au hasard de ce qu’il fume, tout se déforme.<o:p></o:p>

    Je n’attendais plus grand-chose du livre, lorsque, d’un coup, je vois où l’auteur voulait en venir ! Il aura finalement expliqué un parcours chaotique comme peuvent en vivre des milliers de personnes, livrées à elles-mêmes. Il montre du doigt les dérives que certains peuvent vivre, sans se rendre compte qu’ils s’enfoncent. Il veut expliquer, à travers le regard d’un homme ayant passé pratiquement toute sa vie entièrement seul, comme le monde tourne sans eux.<o:p></o:p>

    C’est, au final, poétique, et triste, même si le personnage principal bénéfice d’un happy end. Mais pour moi, ce dénouement est arrivé trop tard pour que je prenne plaisir à cette découverte. Mon unique réaction a été : « Tout ça pour ça ? ». Alors, bien sûr, oui, c’est joliment écrit. Oui, la fin concorde avec le reste de l’histoire. Mais ce trop long monologue psychédélique m’a ennuyée, trop souvent en tout cas pour que je puisse apprécier la chute.<o:p></o:p>

    C’est dommage.<o:p></o:p>

    Points attribués : 5/10<o:p></o:p>

    Je remercie l’édition Publibook pour cette lecture étrange.<o:p></o:p>
    « Dans ma boîte aux lettres (88)C'est lundi, que lisez-vous? (100) »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Janvier 2016 à 15:57
    Je vais passer mon chemin pour ce livre ^^
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :