• Pulpeuse fiction de Sophie NOEL

    Edition: City

    Nombre de pages: 304 pages

    Résumé: Accro à ses copines, à son chat et à ses soirées pizza-vidéo-pinard, Victoire est une gaffeuse invétérée. Avec ses rondeurs en trop, cette prof de collège de trente ans passés a bien du mal à trouver le prince charmant. Son dernier amoureux l'a même quittée pour devenir... prêtre ! De quoi la faire douter de son sex-appeal. Mais Victoire possède une détermination à toute épreuve. Quand elle rencontre Arnaud, un beau prof de musique, elle a le coup de foudre. Bien décidée à le séduire, elle commence un régime. Sauf qu'Arnaud ne semble pas prêter attention à sa pulpeuse prétendante. A-t-il déjà une petite amie ? Pour en avoir le cœur net, elle fouille dans son casier. Mais, forcément, elle se fait prendre la main dans le sac par Axel, le sexy surveillant du collège. Pour acheter son silence, il lui propose alors un deal : une liaison avec elle. C'est là que les ennuis commencent...

    Pulpeuse fiction de Sophie NOEL

    Mon avis: Victoire est prof, un peu enrobée, célibataire, et rêve d'un grand amour... avec l'un de ses collègues, Arnaud.

    Gaffeuse au possible et fleur bleue irrécupérable, la jeune femme tente bien quelques approches.. de loin, bien sûr. Entre-temps, entre dans sa vie un autre homme, sans qu'elle l'ait vraiment voulu.

    Décidant de se prendre en main, elle entame un régime, se met au sport, se trouve diverses motivations pour relever le défi de se créer une nouvelle silhouette d'ici la fin de l'année. Et voilà Victoire faisant l'impasse sur les tartelettes au citron, et combattant envie et problèmes en tout genres.

    Victoire m'a émue. Elle est tellement naïve, avec le coeur sur la main, que n'importe qui finirait par la remarquer pour ses qualités. Toute discrète, et pourtant pleine de bonne volonté, elle est là, décidant de mener sa vie comme elle l'entend, et pas comme les autres voudraient qu'elle soit.

    Ce roman m'a un peu fait penser à la si célèbre Bridget Jones. Elle aussi, seule, avec un peu d'embonpoint, se désole sur sa vie sentimentale, et se trouve à rêver d'un homme pour le moins inaccessible. Mais à la différence de ce célèbre personnage, j'ai trouvé que Victoire ne s'apitoie pas. Elle a énormément d'humour, de l'auto-dérision, et prend les choses comme elles viennent. Et je pense que, finalement, c'est ce plus qu'il m'a accroché. Cette bonne humeur et cette énorme bonne volonté qui m'ont fait lire ce livre en moins de 5 heures!

    Finalement, le décor n'est pas extraordinaire, les personnages ne le sont pas plus non plus. Mais l'ensemble crée une histoire drôle, touchante, et motivante, je dois bien l'avouer. Parce que la détermination de Victoire force l'admiration! Je l'ai lu juste après les fêtes de fin d'année. Et comme tout le monde, je me dis chaque année que j'arrête les excès avec la nouvelle année qui démarre. Pour le coup, je n'avais rien décidé, mais Victoire m'a encouragé à m'y mettre pour de bon hihi.

    Voilà. Je n'ai plus qu'une chose à dire: Lisez-le!!!

    Points attribués: 10/10

    Je remercie l'édition City pour cette lecture géniale.

    Il vous tente?

    Pin It

    votre commentaire
  • Le vol de l'alouette de James GRESSIER

    Edition: De Borée

    Nombre de pages: 214 pages

    Résumé: Victor Lalouet, 80 ans, se remémore sa vie et celle de l'entreprise familiale, une fabrique de jouets en bois. En 1940, alors qu'il est déserteur, il rencontre Blanche, mais leur amour est contrarié par les parents de cette dernière. Victor se consacre alors entièrement à son entreprise qu'il entend moderniser et pérenniser. Pourtant un beau jour, son passé le rattrape : une jeune femme se présente à lui comme la fille de Blanche, qui, sur son lit de mort, le réclame...

    Le vol de l'alouette de James GRESSIER

    Mon avis: Victor Lalouet est âgé, aujourd'hui. Mais pour sa petite-fille, il va remonter dans sa mémoire et retracer pour elle sa vie, et sa rencontre avec son épouse.

    Victor n'a pas eu une vie tout à fait ordinaire. Fils d'un menuisier rêvant de se reconvertir dans les meubles en bois, il doit participer à la guerre et ses méandres. 

    D'ailleurs, au hasard du chemin le ramenant chez lui, il va tomber sur un château occupé seulement, en ces temps difficiles, par une jeune fille, dont il tombera amoureux. Mais il sait que la vie l'appelle ailleurs, et il n'a pas le choix, un beau jour, que de revenir sur la terre familiale.

    Prenant la relève de son père, il va relancer la scierie avec un but simple: créer des jouets en bois. Tout le monde en veut, dans l'après-guerre. Et Victor va vivre sa vie en célibataire. Jusqu'à ce que...

    Je viens de refermer un livre très poétique, très tendre. Un roman de terroir bien entendu, mais l'auteur y ajoute des perles de charme. 

     Les personnages présentés sont tous assez particuliers, je dois dire. Ils ont tous des actions qui frisent parfois un peu la magie: retrouver un château oublié, le remettre en état. Apparaître un soir devant la barrière du jardin, alors qu'on n'attendait pas ce revirement. Le génie de lancer des jouets de bois. Et bien d'autres choses.

    Je ne voudrais pas tout vous dire, parce que je n'ai pas envie que vous perdiez cet attrait de l'inconnu et du surprenant. Mais je vous conseille de vous arrêter si vous le croisez dans votre librairie.

    Points attribués: 8/10

    Je remercie l'édition De Borée pour cette lecture douce.

    Il vous tente?

    Pin It

    votre commentaire
  • Les ombres de Lierne d'Amicie d'ARCES

    Edition: De Borée

    Nombre de pages: 254 pages

    Résumé: Herta Marelli est retrouvée morte sur la berge de l'étang de sa propriété du Morvan par le fils qu'elle avait adopté, Cyrille. Sur ce garçon fragile et déboussolé de vingt-deux ans pèsent d'emblée les plus lourdes suspicions... Dix-sept ans plus tôt, une autre femme, Zoya, avait connu le même sort qu'Herta. Cyrille est complètement perdu et confie ses craintes et son chagrin à une amie, Béatrice, qui partage avec lui l'amour de la botanique et de l'horticulture. La jeune femme décide d'en savoir plus sur le passé tortueux et tragique de la famille. Qui était Zoya ? Et quel était le vrai visage du père de Cyrille, mort lui-même peu avant Zoya ? Béatrice va aussi avoir affaire à d'anciens amants d'Herta qui lorgnent sur l'héritage de la défunte...

    Les ombres de Lierne d'Amicie d'ARCES

    Mon avis: Cyrille, un jeune homme discret, est retrouvé à côté du corps de sa mère, qui s'est noyée dans l'étang du domaine de Lierne.

    Le domaine a déjà fait beaucoup parler de lui, à cause du caractère tout à fait particulier de ses habitants, mais aussi à cause de drames s'étant déroulés là des années auparavant. Et les villageois y vont de bon coeur, quand il s'agit de faire remonter à la surface les anciennes interrogations et les ragots. Il ne faut donc pas grand chose pour mettre le feu aux poudres.

    C'est ainsi que le passé des habitants de Lierne va tout doucement émerger des limbes dans lequel il était plongé. Et les surprises, bonnes et mauvaises, sont de taille...

    Bien que le livre ne paie pas de mine (il n'est finalement pas bien épais), il m'a surpris par son contenu. Je ne m'attendais pas à y trouver des mystères aussi joliment installé, et aussi complexe à déchiffrer. Dans le bon sens du terme, cela va sans dire.

    Car l'auteur a su donner, petit à petit, juste ce qu'il fallait pour hameçonner ses lecteurs, dès le départ. Après le premier chapitre, je me suis un peu demandé où il allait en venir. Et puis, j'ai compris très vite, que bien loin d'être un triste fait divers, la noyade de la mère de Cyrille était le point de départ d'une enquête haletante.

    J'adore les remontées dans le temps, les histoires que l'on déterre des fonds de tiroir. Et là, je dois dire que j'ai vraiment été bluffée. Parce qu'il y avait vraiment tout ce qu'il fallait pour rendre ce roman de terroir totalement particulier, sortant du lot.

    J'ai passé un magnifique moment de lecture avec ce livre. Je ne connaissais pas encore cet auteur, mais je dois dire que je resterai attentive à ses prochaines sorties littéraires.

    Points attribués: 10/10

    Je remercie l'édition De Borée pour ce livre tout à fait remarquable.

    Il vous tente?

    Pin It

    votre commentaire
  • Le choix de Diane de Mireille PLUCHARD

    Edition: Presses de la Cité

    Nombre de pages: 476 pages

    Résumé: Surnommée « la belle Provençale » par le Roi-Soleil, Diane de Joanis, née dans les Alpilles en 1635, a tout pour elle : la beauté, la richesse, l'intelligence. Mariée à douze ans à un vieux marquis, elle découvre la vie parisienne et tente de se consoler d'une union peu heureuse. Quelques années plus tard, le marquis, alors gouverneur de la flotte royale, décède en mer. Après un deuil au couvent, Diane tombe amoureuse du séduisant comte de Ganges, se remarie, met au monde deux enfants, mais se retrouve à la merci des frères de son époux, deux hommes jaloux et dangereux... Un roman savoureux, qui nous plonge dans la France de Louis XIV et éclaire, par le biais de ce portrait poignant, le statut de la femme au XVIIe siècle.

    Le choix de Diane de Mireille PLUCHARD

    Mon avis: Diane de Chateaublanc est toute jeune encore, lorsqu'elle est confiée à son grand-père. Désireux de lui assurer un bon avenir dans la haute société française, il l'envoie étudier au couvent, et la marie à l'âge de 13 ans à un marquis ayant une bonne situation.

    Si la toute jeune fille a du caractère, il n'empêche qu'elle se doit de se plier aux mesures de bienséance et d'obéissance qui lui ont été enseignés.

    Emmenée dans un mariage qui lui semble dénué de tout intérêt, et privée de soutien parental, elle n'a de cesse de se trouver une figure emblèmatique dont elle pourrait suivre l'exemple. Elle la trouvera en la personne de Mme de Sévigné, personnage si connu dans la bonne société parisienne. Motivée par un esprit de franche amitié, cette dame tentera de faire grandir Diane autant en sagesse, qu'en savoir-faire et lui permettre d'avoir de nombreux atouts bien intéressants.

    Diane n'aura pas une vie facile, loin de là. Elle devra se battre, toute sa vie durant, pour garder l'héritage destiné à ses enfants.

    Je ne connaissais pas ce personnage historique. Pourtant, son histoire a fait grand bruit, à l'époque. Mireille Pluchard s'est attachée à retracer la biographie de cette femme, belle et dotée d'un courage à toute épreuve. 

    J'ai été happée par le récit dès le premier chapitre. Utilisant un vocabulaire tout à fait adapté à l'époque traitée, je me suis très vite retrouvée dans un salon parisien en vue. J'ai suivi Diane dans ses voyages, dans ses malheurs, et vu son amour pour ses enfants.

    J'ai enragé de la voir coincée dans certaines situations, et heureuse de voir sa détermination. 

    En gros, j'ai complètement vécu le roman. Je l'ai lu en deux jours, y revenant dès que j'avais un moment libre. Et quand je ne le lisais pas, j'y pensais, me demandant comment tout ça allait se terminer.

    J'aime énormément les romans historiques. Et là, j'ai eu un roman superbement réalisé. J'avais déjà lu un autre roman du même auteur, qui m'avait également plu. Je suis désormais convaincu que Mireille Pluchard a une plume extraordinaire, faite pour les succès.

    Voilà un livre de ce début d'année 2017 que je ne suis pas près d'oublier.

    Points attribués: 9/10

    Je remercie l'édition Presses de la Cité pour cette magnifique lecture.

    Il vous tente?

    Pin It

    1 commentaire
  • Le secret du château de Fraisac de Patrice VALETTE

    Edition: City Terres d'Histoires

    Nombre de pages: 272 pages

    Résumé: Septembre 1855, la foire du village de Saint-Anthème rassemble tout ce que le Forez compte de scieurs et d’ouvriers du bois. Parmi les hommes qui cherchent du travail, Joseph Matheron reçoit une offre du châtelain de Fraisac. La proposition d’embauche, très généreuse, intrigue Joseph qui se méfie mais ne peut pas refuser. Au château, le mystère s'épaissit encore. Pourquoi les riches propriétaires ont-ils fait appel à lui ? Que cachent-ils ? Et pourquoi est-il autant désorienté par la mystérieuse fille du maître de maison ? Lui, le loup solitaire qui ne croit en rien et ne compte sur personne, s’attache aussi, contre toute attente, à une pauvre fillette qui vit aux abords de la propriété. Dans ce fascinant et rude pays d'Auvergne, Joseph va devoir surmonter tous les coups du destin et vivre une aventure qui va radicalement transformer sa vie.

    Le secret du château de Fraisac de Patrice VALETTE

    Mon avis: Joseph Matheron est réputé pour être un ouvrier de grand mérite. Aussi, quand vient la période de se louer pour l'année qui arrive, quoi de plus normal que de voir qu'il est réclamé par tous?

    Pourtant, cette année, on lui fait une proposition tout à fait particulière: le chantier d'un château, et une somme plus conséquente et des avantages peu ordinaires pour qu'il réalise le travail.

    Bien que très étonné par cette proposition, Joseph l'accepte. Et il se retrouve dès le lendemain sur un chantier de grande envergure. Mais il s'avère que les mystères s'épaississent puisque celui qui s'est présenté comme son valet a des manières vraiment très particulières.

    Joseph n'est pas au bout de ses surprises...

    J'ai refermé le livre en ayant une impression vraiment mitigée. J'aime les mystères, bien sûr, et j'aime les romans de terroir. Mais j'ai l'impression cette fois d'avoir trouvé le Far West dans la campagne française. Et j'avoue ne pas être entièrement convaincue.

    Joseph est un personnage tout à fait remarquable. Il a tout pour lui: le physique, une belle prestance, une belle réputation, et une honnêteté à toute épreuve. 

    A côté, jean, celui qui est venu l'embaucher au nom de son patron, est la brute du duo. Il a des solutions plutôt robuste pour tout, n'hésitant à user de la force plus souvent qu'à son tour.

    Et puis, bien sur, il y a la belle Celina, celle qui fait tourner toutes les têtes, mais qui cache elle aussi un secret.

    Trop de secrets tue le secret, à mon sens. Et pour le coup, j'ai fini par me lasser un peu d'attendre quelque chose qui est venu un peu trop tard, et qui est donc tombé totalement à plat. Surtout que finalement, l'histoire prend des tournants qu'on attendait pas, qui sont surprenants, et qui finalement, ne tiennent pas vraiment la route.

    Je dois quand même préciser qu'il s'agit apparemment d'un premier tome. Et que, donc, il y aura plus de profondeur dans la suite. Je l'espère en tout cas.

    Toujours est-il que pour l'instant, je ne plongerais pas forcément sur le second tome.

    Points attribués: 6/10

    je remercie l'édition City pour cette lecture tout à fait particulière.

    Il vous tente?

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique