• Céline: René, un amour plus fort que tout de jean BEAUNOYER

    Edition: Nathan jeunesse

    Nombre de pages: 255 pages

    Résumé: Lorsque René rencontre Céline, alors âgée de 12 ans, il tombe sous le charme de sa voix. Leur collaboration artistique se transformera en idylle. Grâce à lui, Céline, 18 ans, remporte l’Eurovision. Majeure, elle déclare sa flamme à celui qui n’était encore que son impresario. Ils se marient en 1994. Dès lors, le couple « à la vie comme à la scène » enchaîne les succès : Céline enregistre la musique originale du film Titanic, elle collectionne les récompenses, remplit les salles de concert à Las Vegas et en tournée. 

    Même dans les périodes de doute et de déprime, tous deux continuent à se serrer les coudes. Malgré le cancer de René, diagnostiqué en 1998 et en dépit de la difficulté de Céline à tomber enceinte. Quand la santé de René décline, Céline, abandonnant un temps les concerts et les enregistrements, reste à ses côtés.

    Après la disparition du producteur, le 14 janvier 2016, Céline Dion, pour leurs trois fils, continue à faire front et repart en tournée. The show must go on. Elle en a fait le serment à René. Fruit de mois d’enquête et d’interviews de proches, cette biographie raconte, au-delà des clichés et des rumeurs, la véritable histoire d’un couple déjà entré dans la légende.

    Céline: René, un amour plus fort que tout de jean BEAUNOYER

     Mon avis: Tout le monde connaît l'histoire de Céline: sa carrière, sa gloire, son grand amour, sa famille, ses sentiments et ses émotions.

    Une femme mondialement connue, mais qui reste totalement accessible.

    Dans ce nouveau livre, l'auteur s'est centré au principal sur René Angelil. Son enfance, son adolescence, ses études, sa carrière en tant que manager. Bien que l'on sache déjà beaucoup de choses, j'ai encore appris des anecdotes, j'ai découvert les dessous cachés de certaines choses, et surtout, j'ai découvert la force du lien qui unissait ces deux personnes.

    L'auteur, au lieu de se contenter d'explorer les sentiers battus, et de ressasser ce qui a déjà été dit, a pris le temps de contourner les images les plus connues, pour aller se glisser dans les coulisses de leur vie. Loin d'être un livre voyeuriste, j'ai plutôt trouvé beaucoup de douceurs dans cet écrit. Beaucoup de délicatesse, de sentiments, et de réalisme. Pour une fois, on enlève les paillettes, et on nous montre ces êtres hors du commun, non par leur gloire, mais par leur caractère.

    J'ai vraiment apprécié ma lecture. Je suis une grande fan de Céline Dion, et j'avoue que chaque nouveau livre qui sort la concernant me tente. Certains sont ennuyeux, quand d'autres sont vraiment trop à la poursuite de la gloire. 

    Cette fois, j'ai trouvé les chapitres justement dosés, simples et donnant l'impression que n'importe qui pourrait la rencontrer sans s'y attendre.

    Je suis vraiment ravie d'avoir pu découvrir ce livre.

    Points attribués: 9/10

    Je remercie l'édition Archipel pour cette lecture toute en douceur.

    Il vous tente?

    Pin It

    votre commentaire
  • Wonderpark tome 3 : Cyclos de Fabrice COLIN

    Edition: Nathan jeunesse

    Nombre de pages: 128 pages

    Résumé: Avec l’aide de l’Archange et des super-héros de Mégalopolis, Jenn, Mervin et Orage ont réussi à échapper à la redoutable Légion Ténébris et à trouver la porte ouvrant sur Cyclos, la station spatiale - où extraterrestres et habitants de toute la galaxie côtoient dangereux mercenaires et chasseurs de prime.

    Wonderpark tome 3 : Cyclos de Fabrice COLIN

    Mon avis: Jenn, Mervin et Orage continuent leur voyage parmi les mondes qui composent Wonderpark. Leur arrivée dans le troisième monde, d'ailleurs, ne passe pas du tout inaperçue, puisqu'ils se retrouvent enfermés aussi sec!

    Il faudra pourtant bien trouver une solution si ils veulent récupérer Zoey, leur petite soeur. En conjuguant leurs idées et leurs forces, ils ne peuvent que réussir...

    J'avais plutôt bien aimé les 2 premiers tomes. Ils étaient plein de nouveautés, plein de choses à voir, et surtout plein de rebondissements. 

    Je trouve, par contre, que cette fois, on reste un peu sur notre faim. En effet, en plus de se trouver face à un être à la mine légèrement patibulaire, on a l'impression d'être dans un monde qui ne soit pas tout à fait "terminé", comme si on en avait eu que l'ébauche. En plus, on tombe en plein milieu de conflits dans lesquels les enfants n'ont que peu de place, et encore moins d'intérêt.

    L'idée est pas mal, oui pourquoi pas, mais j'en ai trop peu vu que pour l'apprécier vraiment. 

    Les petits héros eux-mêmes n'ont plus aussi résolus qu'auparavant. On les sent légèrement fatigués, perdus, et perdant leur belle énergie. Aïe aïe pour cette baisse de régime.

    Bon, pas de panique, il reste encore des tomes à venir. J'espère que ceux-là redresseront la barre pour la suite.

    Points attribués: 7/10

    Je remercie l'édition Nathan jeunesse pour cette lecture particulière.

    Il vous tente?

    Pin It

    votre commentaire
  • Les derniers jours des Romavov de Luc MARY

    Edition: Nathan jeunesse

    Nombre de pages: 256 pages

    Résumé: Juin 1918. " L'ange approche ", écrit dans son journal intime Alexandra, dernière impératrice de Russie, après quinze mois de captivité. Cet ange, un envoyé de Lénine, est un exterminateur dont l'épée s'abat un mois plus tard sur la tsarine, son époux Nicolas II, leurs quatre filles et l'unique héritier du trône, le tsarévitch Alexis, un adolescent de treize ans. La révolution bolchevique vient de tomber le masque. Y a-t-il des survivants ? Une semaine seulement après la mise à mort du 17 juillet 1918, les armées blanches ne trouvent à Ekaterinbourg que cendre et destruction. Quant au lieu présumé de l'inhumation, une mine en forêt, on n'y découvre aucun corps. Démembrés, dispersés, brûlés et enterrés, les restes des derniers Romanov demeureront introuvables jusqu'à la chute de l'URSS, donnant cours aux plus folles rumeurs. Il y aura presque autant de grandes-duchesses qu'il y eut de Louis XVII... Mais, le 22 janvier 2008, l'ADN a parlé. La sinistre forêt de Koptiaki vient de livrer son dernier mystère... C'est le récit de cette enquête scientifique et historique que livre Luc Mary, mais aussi la chronique d'un régicide annoncé : celui d'un tsar faible et influençable, promis à la chute dès le sacre, et dont la Révolution aura fait un martyr, puis un saint dont nul n'imaginait que les reliques seraient un jour vénérées sous les fenêtres de son ancien palais...

    Les derniers jours des Romavov de Luc MARY

    Mon avis: Tout le monde a déjà entendu parler, au moins une fois dans sa vie, de la famille Romanov. Cette lignée de tsars de Russie, alliant magnificence, majesté et luxe ancien. Et chacun sait également comment leur histoire s'est terminée.

    Je dois bien avouer que l'ensemble de l'histoire de cette famille si connue m'intéresse énormément. Notamment pour le mystère qui est resté longtemps non élucidé: Anastasia, l'une des filles impériales, aurait-elle survécu? Un mystère qui a défrayé les chroniques, puisqu'une jeune femme s'était présentée à Paris sous ce nom. Et qu'une enquête approfondie avait été ouverte, à cette époque.

    Mais au-delà de cette énigme, je me suis souvent posé la question de savoir comment on pouvait passer d'une vie fastueuse à une existence misérable en si peu de temps. Luc Mary a dressé, dans son livre, un tableau aussi complet que possible, pour retracer la chronologie des événements. 

    Le tsar, Nicolas II, n'était pas une figure forte de la lignée Romanov. A l'inverse de ses prédécesseurs, durs, solides et affirmés, il privilégiait sa vie de famille à la direction de son empire. Il a négligé de nombreuses, et certains de ses contemporains à la Cour ont eu des décisions et des réactions qui n'ont rien arrangé.

    En lisant ce livre, on ne peut que comprendre comment on a pu arriver à un tel point de non-retour. Oh bien sûr, je parle de la destitution du tsar, pas de l'agonie qu'a du subir la famille en entier. En cette époque de guerre, et de famine, il était évident qu'il fallait une main de fer dans un gant de velours. Ce que le Tsar n'avait pas...

    J'ai appris énormément de choses, grâce à ma lecture. Et j'ai pu jeter un oeil totalement différent sur ce que je savais déjà. Une vision plus complète, et honnête de tout ce qui a pu se passer, m'a permis de mieux comprendre les réactions de chacun, à cette époque.

    Pour ceux qui sont férus d'histoire, intéressés de différents sujets, et curieux d'en savoir plus, je ne peux vous dire qu'une chose: lisez ce documentaire! Il est vraiment intéressant.

    Points attribués: 9/10

    Je remercie l'édition Archipel pour cette lecture si dramatique

    Il vous tente?

    Pin It

    1 commentaire
  • C'est lundi, que lisez-vous? (165)

     

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.


    Il s'agit de répondre à trois questions:

    1. Qu'ai-je lu la semaine passée?

    2. Que suis-je en train de lire?

    3. Que lirai-je après?

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    Ove est un senior de cinquante-neuf ans, veuf, fraîchement « mis au repos » pour ne pas dire licencié après trente ans d'activité. Cela fait près de quarante ans qu'il vit dans le même pavillon, au sein du même lotissement quelque part en Suède.

    Sa vie est régie par des habitudes, rituels et autres schémas traditionnels car Ove est un homme qui a besoin de règles. Alors le jour où sa femme décède, Ove ne se laisse pas avoir. Il ne change pas ses habitudes, pour autant il perd doucement l'envie de vivre sans Sonja, sa défunte épouse. 

    C'est alors qu'il se décide, il va tout planifié pour mettre fin à ses jours. Dans un premier temps, il va essayé de se pendre mais sans grand succès car la corde qu'il a solidement arrimé à un crochet au plafond du séjour cède alors qu'il se sentait partir. Il maudit alors l'obsolescence des objets de notre époque ! Première tentative : loupée ... tant pis, il réessayera le lendemain. 

    Mais c'est sans compter sur l'arrivée de nouveaux voisins particulièrement intrusif et d'un chat vagabond complètement mité ,dont Ove va devoir s'occuper. Chacun leur tour, ils vont empêcher toutes les tentatives d'Ove de mettre fin à ses jours, plus ou moins sans le vouloir.

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    Début des années 30. Félix Métivier, un entrepreneur canadien, bravant la neige et les moustiques, s’emploie à conquérir la forêt. Derrière lui une armée des bûcherons et de draveurs. Dans ses pérégrinations, Félix se lie d’amitié avec le peintre français Henri Ramier, dont Mathilde, une jeune Québécoise, s’amourache. Comment la jeune femme a-t-elle pu tomber amoureuse d’un homme qui pourrait être son père ?

    Septembre 1939. A l'annonce de la déclaration de guerre, Ramier regagne son Gers natal avec Mathilde. Tout étonne celle-ci dans la façon de vivre des Français. En retour, sa franchise, sa naïveté lui valent railleries et quolibets. Mais ce n'est rien à côté de l'inimitié que lui voue Irène, la fille d'Henri. Henri, ce père tranquille dont l'insouciance exaspère Mathilde. Que ne rejoint-il les rangs de la Résistance ? Que fait-il de ses journées passées à Auch, avec son matériel de peinture ? Le jour où les Allemands investissent la zone libre, Mathilde, lasse de voir les Français s'entredéchirer, décide de choisir son camp. Au péril de sa vie...

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    De toute façon, Solomon n'avait jamais besoin de sortir de la maison. Il avait de la nourriture. Il avait de l'eau. Il pouvait voir les montagnes depuis la fenêtre de sa chambre. Ses parents étaient si occupés qu'il organisait sa vie à la maison à sa guise. Jason et Valérie Reed n'intervenaient pas, parce que finalement céder à leur fils était la seule solution pour qu'il aille mieux. À L'âge de seize ans, il n'avait pas quitté le domicile familial depuis trois années, deux mois et un jour. Il était pâle, assez souvent pieds nus, et allait plutôt bien.

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    CHEZ NOUS, la Porte d'Entrée s'ouvre quand elle veut. On doit hurler "scou-bidou-bidou" pour que nos chats (La Limace et Clématite) rentrent dîner. Quand à mon petit frère, William D, il récolte sans arrêt des rapports de divers accidents/ incidents de l'école. Il y a aussi Papa qui ne s'attaque jamais à la taille du rhododendron envahissant le jardin. Pas plus qu'il ne nous dépose à l'heure à l'école.

    Nous on s'en fiche un peu, mais Maman a déclaré qu'on ne pouvait plus continuer comme ça. Alors moi, Chloé, dix ans, j'ai décidé de prendre les choses en main. Quand Maman rentrera de Londres, tout sera parfait... Enfin, j'espère !

    Et vous, que lisez-vous?

    Pin It

    6 commentaires
  • In my mailbox (154)

    Coucou les loulous!!

    La semaine dernière avait été très calme. Pas de panique, j'avais pioché dans ma Pal du coup hihi.

    Cette semaine a repris un rythme habituel, puisque j'ai acheté et reçu des nouveautés.

    D'abord, j'ai acheté l'intégrale d'une série que j'avais découvert à la télé.

    In my mailbox (154)

    À Rosewood, tout le monde a quelque chose à cacher.
    Surtout cinq jolies petites menteuses.

    Alison, Hanna, Emily, Spencer et Aria ont juré de ne plus jamais parler d'une petite vengeance qui a viré au cauchemar.
    Lorsque Alison disparaît du jour au lendemain, les quatre copines croient leurs inavouables secrets ensevelis à jamais. Mais trois ans plus tard, un mystérieux "?A?" les menace de divulguer leurs mensonges. Les jeunes filles pensent d'abord au retour d'Alison qui leur fait une blague. La réalité est bien plus inquiétante.
     

    In my mailbox (154)

    Maintenant que Hanna, Spencer, Emily et Aria se sont débarrassées de A, qui les harcelait depuis des mois, elles sont libres de retourner à leur petites vies tranquilles. Dommage qu'un nouveau A sévisse en ville. Et celui-là refuse de les laisser oublier ce qui s'est passé à Rosewood, leur plus noir secret : le meurtre de leur meilleure amie Alison DiLaurentis. Les filles n'ont de cesse de tout retourner pour découvrir la vérité, mais elles creusent doucement leur propre tombe.

    In my mailbox (154)

    Une croisière dans les Caraïbes, un été à bronzer sur les plages idylliques de Jamaïque. Nos menteuses auraient-elles enfin trouvé le repos ? Après tout, l'affaire Alison DiLaurentis est désormais classée et Aria, Spencer, Hanna et Emily ont bien grandi. Mais « A » ne renonce jamais, et ni le soleil ni la mer bleu azur ne suffiront à le garder éloigné bien longtemps...

    L'édition Archipel m'a envoyé un roman de notre chère Tamara Mckinley ainsi qu'un témoignage.

    In my mailbox (154)

    Cela fait longtemps que Claire a quitté les terres hostiles et désolées du domaine où elle a grandi pour poursuivre ses études et sa carrière de vétérinaire à Sydney.
    Mais quand elle reçoit l’invitation de sa grand-tante Aurelia à une réunion de famille, Claire est ramenée à son passé. Elle qui était partie après une violente dispute avec les siens…
    Bien qu’à contrecœur, Claire rejoint l’arrière-pays australien. Mais comment va réagir sa mère, Ellie, qu’elle n’a pas revue depuis cinq ans ? Et Leanne, sa sœur, lui battra-t-elle toujours froid ?
    En renouant avec ce passé, ce sont autant de rancœurs qui remontent à la surface, mais aussi des secrets qui surgissent. Et expliquent beaucoup de choses…
    Comme à son habitude, Tamara McKinley brosse le portrait de femmes courageuses. Trois générations de battantes, qui chacune à leur manière ont dû lutter contre l’adversité pour gagner leur indépendance.

    In my mailbox (154)

    Pin It

    6 commentaires