• C'est lundi, que lisez-vous? (179)

     

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.


    Il s'agit de répondre à trois questions:

    1. Qu'ai-je lu la semaine passée?

    2. Que suis-je en train de lire?

    3. Que lirai-je après?

    C'est lundi, que lisez-vous? (179)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (179)

    C'est lundi, que lisez-vous? (179)

    C'est lundi, que lisez-vous? (179)

    C'est lundi, que lisez-vous? (179)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (179)

     

    Nouvelle-Zélande, 1875. Lizzie et Michael Drury cultivent l'espoir d'un jour posséder leur propre domaine. Mais ces perspectives heureuses sont soudain balayées par la disparition de leur fille adoptive, Matariki, kidnappée par un chef maori... Pendant que Michael se démène pour retrouver sa fille, Katherine Burton - l'ancienne fiancée de Michael - apprend une nouvelle plus heureuse : son fils Colin revient en Nouvelle-Zélande. Mais nul ne mesure les conséquences de ce retour pour ces deux familles ... Une nouvelle fois, Sarah Lark fait la part belle à ses héroïnes, et au combat qu'elles mènent pour conquérir liberté et indépendance, dont le droit de vote - la Nouvelle-Zélande étant le premier pays au monde à l'avoir adopté.

    C'est lundi, que lisez-vous? (179)

    Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer, tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors s'en sortiront indemnes ...

    C'est lundi, que lisez-vous? (179)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (179)

     

    Tout est véridique, dans l’histoire de ce personnage fascinant, incroyable, complexe, qu’est le docteur Barry. Écosse, 1810. Jeune étudiant en médecine, James Miranda Barry se distingue par son talent pour la chirurgie. Bientôt, le voilà qui rejoint l’armée britannique. Un choix de carrière parmi d’autres ? Pas pour notre jeune docteur... Car Barry dissimule un grand secret, que la proximité des autres soldats risque de faire éclater au grand jour. Quel scandale cela provoquerait !

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (179)

    Florence, 1478. À peine sauvé de la menace de la famille Pazzi, Laurent de Médicis n'est toujours pas hors de danger. L'Italie, déjà affaiblie par des guerres fratricides, craint d'être envahie par des nations voisines. L'avenir de la République florentine est entre les mains de son souverain. Face aux forces ennemie supérieures en nombre, la diplomatie 'avère bien plu souhaitable que l'option militaire pour désamorcer la situation. Fedora, l'un des meilleures agents des Médicis, est enceinte de Feliciano, désormais dirigeant des Aigles. Pour le bien de son enfant à venir, il lui faut s'éloigner un temps des règlements de compte sanglants. Son amoureux, lui, n'a pas ce loisir; il possède néanmoins l'influence nécessaire pour placer sa bien-aimé en lieu sûr, où elle renoue avec un cercle d'artistes auquel appartiennent Leonardo da Vinci et Sandro Botticelli. La grossesse s'annonce morne pour Fedora: accomplissant son devoir, Feliciano ne peut lui garantir qu'il sera présent pour la naissance du petit. Dans la cité des Médicis, la famille Gondi a récemment trouvé un nouveau chef, le redoutable Antonio, qui entend bien profiter du tumulte à Florence. Les poignards de ses acolytes ont sortis de leur étui. Une fois de plus, l'ombre accueille une multitude d'assassins déterminés à déposer Laurent de Médicis, de même que quiconque aurait l'audace de s'interposer ...

    Et vous, que lisez-vous?

    Pin It

    8 commentaires
  • In my mailbox (168)

     Bonjour les choux!

    Cette semaine aura été celle des complications. Ayant rapport bien sûr, à mon fameux secret dont je vous ai légèrement (j'avoue) parlé ces derniers jours. Mais ça progresse...

    Bref, pendant ce temps, ma boîte aux lettres s'est remplie.

    L'édition De Borée m'a envoyé ce roman.

    In my mailbox (168)

    Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Carmen, devenue institutrice, souhaite adopter Simon, le jeune juif qu'elle a protégé.
    Malgré les difficultés pour établir les papiers d'adoption, ils par- viennent ensemble à démarrer une nouvelle vie paisible et heureuse.
    Carmen épouse Grégoire, médecin, et Simon, lui, rencontre Marthe, exilée, comme lui. Mais plutôt radicale, elle le pousse à retrouver ses racines, et le coupe peu à peu de sa famille adoptive...

    Les éditeurs réunis m'ont également fait parvenir la suite d'un roman

    In my mailbox (168)

    Florence, 1478. À peine sauvé de la menace de la famille Pazzi, Laurent de Médicis n'est toujours pas hors de danger. L'Italie, déjà affaiblie par des guerres fratricides, craint d'être envahie par des nations voisines. L'avenir de la République florentine est entre les mains de son souverain. Face aux forces ennemie supérieures en nombre, la diplomatie 'avère bien plu souhaitable que l'option militaire pour désamorcer la situation. Fedora, l'un des meilleures agents des Médicis, est enceinte de Feliciano, désormais dirigeant des Aigles. Pour le bien de son enfant à venir, il lui faut s'éloigner un temps des règlements de compte sanglants. Son amoureux, lui, n'a pas ce loisir; il possède néanmoins l'influence nécessaire pour placer sa bien-aimé en lieu sûr, où elle renoue avec un cercle d'artistes auquel appartiennent Leonardo da Vinci et Sandro Botticelli. La grossesse s'annonce morne pour Fedora: accomplissant son devoir, Feliciano ne peut lui garantir qu'il sera présent pour la naissance du petit. Dans la cité des Médicis, la famille Gondi a récemment trouvé un nouveau chef, le redoutable Antonio, qui entend bien profiter du tumulte à Florence. Les poignards de ses acolytes ont sortis de leur étui. Une fois de plus, l'ombre accueille une multitude d'assassins déterminés à déposer Laurent de Médicis, de même que quiconque aurait l'audace de s'interposer ...

    Archipel éditions me fait parvenir un ouvrage que j'ai hâte de découvrir.

    In my mailbox (168)

    En 1973, le pianiste Robert Sutherland est invité à accompagner Maria Callas qui prépare son grand retour sur cène avec son complice de toujours, le ténor italien Giuseppe DI Stefano. D'abord recruté comme doublure du pianiste officiel de la diva, il est loin d'imager qu'il va occuper un rôle-clé dans les dernières années de son existence.
    Au fil d'une tournée mouvementée qui les emmène sur les plus grandes scènes d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Asie, il devient le confident de la soprano:elle lui parle de son enfance, de ses parents, de son professeur de chant, de son public fidèle et de la grande passion de sa vie - la musique. il découvre une femme complexe: tantôt diva, tragédienne du monde de l'opéra, tantôt amoureuse vulnérable, amie crédule ou femme-enfant.
    La Callas traverse alors une période difficile: Onassis, avec qui elle a vécu neuf années de passion, est désormais l'époux de Jacqueline Kennedy. La tournée que lui propose Giuseppe Di Stefano lui apparaît comme le seul remède possible - à la fois artistique et sentimental - à son mal-être. Mais la relation tumutueuse entre ces deux monstres sacrés, digne de la Commedia dell'arte, transforme cette tournée en un feuilleton à rebondissements où les rires ne sont jamais loin des larmes.
    Depuis les coulisses, sur scène ou dans le secret des palaces, Robert Sutherland décrit avec bienveillance et lucidité les derniers feux de la Divina.

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

    Pin It

    3 commentaires
  • A la belle marquise de Gérard GEORGES

    Edition: Presses de la Cité, Terres de France

    Nombre de pages: 314 pages

    Résumé: Début des années 1900, à Royat. Comment une petite fabrique artisanale de chocolats devient une entreprise au succès florissant, grâce à l'alliance d'une fille de confiseur et d'un jeune ingénieur des mines.

    En 1889, ce n'était encore qu'un très modeste moulin-chocolaterie. Mais Auguste et Clémentine Roussel, jeunes mariés, ont des idées et de l'ambition. Lui, ingénieur des Mines, a pour réputation de réussir tout ce qu'il entreprend. Elle, fille d'un confiseur réputé de Royat, a su depuis toute petite aiguiser son palais. Guimauves, pralines, dragées et autres douceurs n'ont aucun secret pour elle. Conjuguant leurs talents, Auguste fait le serment de créer « le meilleur chocolat de toute la contrée », aux arômes et épices subtils... 

    Comment, en une dizaine d'années, leur modeste entreprise artisanale deviendra-t-elle la florissante enseigne A la Belle Marquise, qui jusqu'à Paris et à l'étranger, fera le bonheur des gourmands et des célébrités ? 

    A la belle marquise de Gérard GEORGES 

    Mon avis: Auguste Roussel est parti de rien, petit habitant du fond de la Creuse, une région rurale de France. Grâce à des soutiens, il est devenu quelqu'un en vue. Une action énergique lui vaudra d'être reconnu.

    C'est alors que son destin se trouve scellé à celui de Clémentine, fille de chocolatier. Ensemble, ils lanceront une ligne de chocolats, qui deviendra nationalement connue....

    Tout d'abord, je dois dire qu'en lisant ce livre, j'ai eu envie de chocolat durant 300 pages!! Ma gourmandise en a pris un coup hihi

    Ce roman se lit vite, comme une friandise de fin de journée. Le rythme est léger et agréable. L'auteur instille de l'humour et de la douceur dans son récit. Les personnages principaux sont dotés de nombreuses qualités, et font preuve d'intelligence. C'est rafraîchissant.

    Cette histoire, romancée, est basée sur celle, réelle cette fois, d'un couple ayant réellement existé, et d'une chocolaterie qui a eu une belle renommée. Il s'agissait d'Auguste et Clémentine Rouzaud. Je n'ai malheureusement pas trouvé de portraits à vous montrer.

    Ensemble, ils lancèrent la chocolaterie de Royat, plus tard appelée La marquise de Sévigné (pour une raison exposée dans le roman, je vous en laisse la surprise).

    A la belle marquise de Gérard GEORGES

    Aujourd'hui, la marque de chocolats existe toujours. Si comme moi, vous aimez le chocolat, voilà leur site officiel, histoire de se laisser tenter (cliquez sur la photo).

    A la belle marquise de Gérard GEORGES

    Dans ce roman, il y a également toute une galerie de personnages connus qui viennent pointer le bout de leur nez. Vous savez que j'aime toujours me documenter, lorsqu'il s'agit d'un roman historique. Eh bien, je dois bien avouer que je suis aux anges, car hormis le changement de nom de famille des chocolatiers, et la création de leur homme de confiance, l'auteur s'est reposé entièrement sur l'Histoire, avec un grand H. Il lui aura ajouté une touche de romantisme, et un soupçon d'aventures. Juste ce qu'il fallait pour que ce livre soit agréable, à tous les points de vue.

    J'ai passé un très très bon moment de lecture. Je ne connaissais pas l'auteur, mais je pense que je vais me pencher sur sa bibliographie.

    Points attribués: 9/10

    Je remercie Les Presses de la Cité pour cette lecture gourmande.

    Il vous tente?

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Mabel Jones et le livre de l'apocalypse de Will MABBITT

    Edition: Nathan jeunesse

    Nombre de pages: 322 pages

    Résumé: Après avoir sauvé sa petite sœur, Mabel Jones est restée bloquée dans le futur, où les houuu-mains ont disparu. Son objectif ? Découvrir la cause de cette mystérieuse extinction ! Aidée par ses fidèles compagnons pirates, Mabel se lance en quête du Livre de l'Apocalypse, un ancien texte houuu-main qui, elle en est sûre, détient la réponse à sa question. Mais les services secrets de deux États rivaux veulent eux aussi mettre la main sur ce précieux trésor…

    Mabel Jones et le livre de l'apocalypse de Will MABBITT

    Mon avis: Mabel Jones a sauvé sa petite soeur, et l'a renvoyé dans le monde réel. Mais pour elle, une autre mission s'annonce. En effet, il faut à présent qu'elle retrouve un livre perdu, un livre très très ancien, et qui a une énorme importance pour son univers.

    Mabel Jones relève ses manches et enfile ses pantoufles, et là voilà partie dans la jungle avec ses quelques amis...

    Mabel Jones! Une petite fille vraiment haute en couleur. Rien ne lui fait peur, elle affronte serpents, crocodiles et pirates sans broncher. Et elle a de la suite dans les idées!

    J'avais adoré les deux premiers tomes, vous vous rappelez?

    Ces livres pour jeunes lecteurs sont remplis d'aventures. Et ce troisième opus reste bien dans la ligne des deux premiers: risques, secrets, ennemis, amis, et trésor. Que voulez-vous de plus pour que cela plaise aux enfants? 

    Ah, peut-être des dessins superbement réalisés, attirants et drôles? Ils y sont aussi!

    Une police d'écriture et des mises en page originales? Une couverture de livre colorée?Tout est là. Rien de ne manque, vraiment, pour que cette série passe de main en main.

    D'ailleurs c'est le cas chez moi. Dès que j'en reçois, j'ai plutôt intérêt à le lire rapidement si je ne veux pas subir le supplice de la planche! Et je comprends mes enfants: J'adore Mabel Jones!! Pourquoi ne l'aimeraient-ils pas? Je vous le demande...

    Le must, dans tout ça, c'est que ce genre de lecture peut plaire autant aux garçons qu'aux filles. Pas de problème là-dessus, il y en a pour tous les goûts. Et ça me plaît d'ailleurs. Au moins, pas de catégories à avoir, il est libre d'accès à tous.

    J'espère du coup, (vous aussi?) évidemment, qu'il y aura d'autres tomes très bientôt à nous mettre sous la dent!

    Points attribués: 9/10

    Je remercie l'édition Nathan jeunesse pour cette lecture énergique.

    Il vous tente?

    Pin It

    votre commentaire
  • Wonderpark tome 4 : Askaran de Fabrice COLIN

    Edition: Nathan jeunesse

    Nombre de pages: 138 pages

    Résumé: Jenn, Mervin et Orage ont réussi à quitter la station spatiale Cyclos. Ils sont dans le monde médiéval d'Aksaran et semblent se rapprocher de Zoey qui serait la prisonnière du roi Tibor retranché dans la cité volante de Sarakande.

    Wonderpark tome 4 : Askaran de Fabrice COLIN

    Mon avis: Les trois amis sont passés dans le monde suivant. Ils se trouvent cette fois dans un univers médiéval. Un monde abandonné par son roi, qui dérive sur une île volante.

    Hors, c'est justement sur cette île qu'ils doivent se rendre. En effet, il semble que la petite Zoey se trouverait encore dans ce monde...

    J'avais été déçue par le tome précédent. Trop froid à mon goût...

    Ce tome-ci relève un peu la barre. Bien qu'on sente que les 3 adolescents fatiguent, aspirent à arriver au bout de leur quête, on les voit courageux, déterminé à retrouver la petite fille. 

    Leur ingéniosité est encore une fois de mise. Et l'idée de l'île volante me plaît bien je dois dire. C'est innovant. Il faut bien dire que l'auteur a de l'imagination, pour créer chaque fois tout un monde par lequel les enfants doivent passer, et interagir. Je suis admirative.

    Petit plus cette fois, il y a un grand fait nouveau hihi. Mais je ne vous dirai pas quoi!

    Ce sont en tout cas des livres qui se lisent rapidement, à cause, certainement, du nombre de pages, de la taille de la police, et des jolis dessins qui accompagnent le texte. C'est donc facile pour les petits lecteurs de lire cette série au complet.

    Il ne reste donc, s'il n'y a pas de changement, que deux tomes à cette petite série bien sympathique!

    Points attribués: 7/10

    Je remercie l'édition Nathan jeunesse pour cette lecture médiévale.

    Il vous tente?

    Pin It

    2 commentaires