• A la belle marquise de Gérard GEORGES

    Edition: Presses de la Cité, Terres de France

    Nombre de pages: 314 pages

    Résumé: Début des années 1900, à Royat. Comment une petite fabrique artisanale de chocolats devient une entreprise au succès florissant, grâce à l'alliance d'une fille de confiseur et d'un jeune ingénieur des mines.

    En 1889, ce n'était encore qu'un très modeste moulin-chocolaterie. Mais Auguste et Clémentine Roussel, jeunes mariés, ont des idées et de l'ambition. Lui, ingénieur des Mines, a pour réputation de réussir tout ce qu'il entreprend. Elle, fille d'un confiseur réputé de Royat, a su depuis toute petite aiguiser son palais. Guimauves, pralines, dragées et autres douceurs n'ont aucun secret pour elle. Conjuguant leurs talents, Auguste fait le serment de créer « le meilleur chocolat de toute la contrée », aux arômes et épices subtils... 

    Comment, en une dizaine d'années, leur modeste entreprise artisanale deviendra-t-elle la florissante enseigne A la Belle Marquise, qui jusqu'à Paris et à l'étranger, fera le bonheur des gourmands et des célébrités ? 

    A la belle marquise de Gérard GEORGES 

    Mon avis: Auguste Roussel est parti de rien, petit habitant du fond de la Creuse, une région rurale de France. Grâce à des soutiens, il est devenu quelqu'un en vue. Une action énergique lui vaudra d'être reconnu.

    C'est alors que son destin se trouve scellé à celui de Clémentine, fille de chocolatier. Ensemble, ils lanceront une ligne de chocolats, qui deviendra nationalement connue....

    Tout d'abord, je dois dire qu'en lisant ce livre, j'ai eu envie de chocolat durant 300 pages!! Ma gourmandise en a pris un coup hihi

    Ce roman se lit vite, comme une friandise de fin de journée. Le rythme est léger et agréable. L'auteur instille de l'humour et de la douceur dans son récit. Les personnages principaux sont dotés de nombreuses qualités, et font preuve d'intelligence. C'est rafraîchissant.

    Cette histoire, romancée, est basée sur celle, réelle cette fois, d'un couple ayant réellement existé, et d'une chocolaterie qui a eu une belle renommée. Il s'agissait d'Auguste et Clémentine Rouzaud. Je n'ai malheureusement pas trouvé de portraits à vous montrer.

    Ensemble, ils lancèrent la chocolaterie de Royat, plus tard appelée La marquise de Sévigné (pour une raison exposée dans le roman, je vous en laisse la surprise).

    A la belle marquise de Gérard GEORGES

    Aujourd'hui, la marque de chocolats existe toujours. Si comme moi, vous aimez le chocolat, voilà leur site officiel, histoire de se laisser tenter (cliquez sur la photo).

    A la belle marquise de Gérard GEORGES

    Dans ce roman, il y a également toute une galerie de personnages connus qui viennent pointer le bout de leur nez. Vous savez que j'aime toujours me documenter, lorsqu'il s'agit d'un roman historique. Eh bien, je dois bien avouer que je suis aux anges, car hormis le changement de nom de famille des chocolatiers, et la création de leur homme de confiance, l'auteur s'est reposé entièrement sur l'Histoire, avec un grand H. Il lui aura ajouté une touche de romantisme, et un soupçon d'aventures. Juste ce qu'il fallait pour que ce livre soit agréable, à tous les points de vue.

    J'ai passé un très très bon moment de lecture. Je ne connaissais pas l'auteur, mais je pense que je vais me pencher sur sa bibliographie.

    Points attribués: 9/10

    Je remercie Les Presses de la Cité pour cette lecture gourmande.

    Il vous tente?

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Mabel Jones et le livre de l'apocalypse de Will MABBITT

    Edition: Nathan jeunesse

    Nombre de pages: 322 pages

    Résumé: Après avoir sauvé sa petite sœur, Mabel Jones est restée bloquée dans le futur, où les houuu-mains ont disparu. Son objectif ? Découvrir la cause de cette mystérieuse extinction ! Aidée par ses fidèles compagnons pirates, Mabel se lance en quête du Livre de l'Apocalypse, un ancien texte houuu-main qui, elle en est sûre, détient la réponse à sa question. Mais les services secrets de deux États rivaux veulent eux aussi mettre la main sur ce précieux trésor…

    Mabel Jones et le livre de l'apocalypse de Will MABBITT

    Mon avis: Mabel Jones a sauvé sa petite soeur, et l'a renvoyé dans le monde réel. Mais pour elle, une autre mission s'annonce. En effet, il faut à présent qu'elle retrouve un livre perdu, un livre très très ancien, et qui a une énorme importance pour son univers.

    Mabel Jones relève ses manches et enfile ses pantoufles, et là voilà partie dans la jungle avec ses quelques amis...

    Mabel Jones! Une petite fille vraiment haute en couleur. Rien ne lui fait peur, elle affronte serpents, crocodiles et pirates sans broncher. Et elle a de la suite dans les idées!

    J'avais adoré les deux premiers tomes, vous vous rappelez?

    Ces livres pour jeunes lecteurs sont remplis d'aventures. Et ce troisième opus reste bien dans la ligne des deux premiers: risques, secrets, ennemis, amis, et trésor. Que voulez-vous de plus pour que cela plaise aux enfants? 

    Ah, peut-être des dessins superbement réalisés, attirants et drôles? Ils y sont aussi!

    Une police d'écriture et des mises en page originales? Une couverture de livre colorée?Tout est là. Rien de ne manque, vraiment, pour que cette série passe de main en main.

    D'ailleurs c'est le cas chez moi. Dès que j'en reçois, j'ai plutôt intérêt à le lire rapidement si je ne veux pas subir le supplice de la planche! Et je comprends mes enfants: J'adore Mabel Jones!! Pourquoi ne l'aimeraient-ils pas? Je vous le demande...

    Le must, dans tout ça, c'est que ce genre de lecture peut plaire autant aux garçons qu'aux filles. Pas de problème là-dessus, il y en a pour tous les goûts. Et ça me plaît d'ailleurs. Au moins, pas de catégories à avoir, il est libre d'accès à tous.

    J'espère du coup, (vous aussi?) évidemment, qu'il y aura d'autres tomes très bientôt à nous mettre sous la dent!

    Points attribués: 9/10

    Je remercie l'édition Nathan jeunesse pour cette lecture énergique.

    Il vous tente?

    Pin It

    votre commentaire
  • Wonderpark tome 4 : Askaran de Fabrice COLIN

    Edition: Nathan jeunesse

    Nombre de pages: 138 pages

    Résumé: Jenn, Mervin et Orage ont réussi à quitter la station spatiale Cyclos. Ils sont dans le monde médiéval d'Aksaran et semblent se rapprocher de Zoey qui serait la prisonnière du roi Tibor retranché dans la cité volante de Sarakande.

    Wonderpark tome 4 : Askaran de Fabrice COLIN

    Mon avis: Les trois amis sont passés dans le monde suivant. Ils se trouvent cette fois dans un univers médiéval. Un monde abandonné par son roi, qui dérive sur une île volante.

    Hors, c'est justement sur cette île qu'ils doivent se rendre. En effet, il semble que la petite Zoey se trouverait encore dans ce monde...

    J'avais été déçue par le tome précédent. Trop froid à mon goût...

    Ce tome-ci relève un peu la barre. Bien qu'on sente que les 3 adolescents fatiguent, aspirent à arriver au bout de leur quête, on les voit courageux, déterminé à retrouver la petite fille. 

    Leur ingéniosité est encore une fois de mise. Et l'idée de l'île volante me plaît bien je dois dire. C'est innovant. Il faut bien dire que l'auteur a de l'imagination, pour créer chaque fois tout un monde par lequel les enfants doivent passer, et interagir. Je suis admirative.

    Petit plus cette fois, il y a un grand fait nouveau hihi. Mais je ne vous dirai pas quoi!

    Ce sont en tout cas des livres qui se lisent rapidement, à cause, certainement, du nombre de pages, de la taille de la police, et des jolis dessins qui accompagnent le texte. C'est donc facile pour les petits lecteurs de lire cette série au complet.

    Il ne reste donc, s'il n'y a pas de changement, que deux tomes à cette petite série bien sympathique!

    Points attribués: 7/10

    Je remercie l'édition Nathan jeunesse pour cette lecture médiévale.

    Il vous tente?

    Pin It

    2 commentaires
  • Le phénomène Philomène d'Emmanuelle COSSO

    Edition: Sarbacane

    Nombre de pages: 256 pages

    Résumé: Anatole et l'école, c'est une longue suite de rendez-vous manqués. Il faut dire qu'avec sa dégaine d'ado balourd et sa tignasse de cheveux qui lui tombent devant les yeux, il n'a pas l étoffe d un héros. Du moins, à première vue. Car en regardant mieux, on pourrait s apercevoir qu il a un sourire craquant... et aussi un don : celui de voir les fantômes.

    Le fantôme de Philomène, une jeune fille morte en 1870, dans l accident de la filature qui se tenait à la place du collège.

    Repérer un fantôme, c est déjà pas banal. Mais quand ce fantôme vous apprend qu un grave danger menace la vie de tous les élèves et que vous seul pouvez les sauver, ce rendez-vous-là, pas question de le rater !

    Le phénomène Philomène d'Emmanuelle COSSO

    Mon avis: Anatole n'aime pas l'école. Il n'est jamais choisi pour les équipes de sport, il est maladroit, et a très peu d'ami. Tout ça fait qu'il ne passe pas de très bonnes journées. Et qu'il préfère rester dans ses pensées, seul, plutôt que de se faire humilier.

    Mais un jour, une fille fait son apparition dans sa classe. Et elle n'a pas une attitude ordinaire. Elle lui sourit, l'aide pour son contrôle, et est d'une concentration sans faille pendant les leçons.

    Mais ce n'est pas tout. Anatole se rend très vite compte qu'il est le seul à la voir... et ce n'est pas tout. C'est un fantôme! Ce qu'elle lui raconte dépasse tout ce qu'il aurait pu imaginer. Sans compter qu'il comprend que c'est de son aide dont elle a besoin!

    Le résumé du livre m'avait accroché. Une jolie petite fantômette dans une école, ça attire toujours les petits lecteurs. Ils aiment se faire un peu peur, et voir l'imaginaire là où il n'y en a pas.

    Philomène est adorable. Son histoire est bien construite. Elle la raconte d'une façon prenante, et autant qu'Anatole, je suis restée à l'écouter parler, les yeux grands ouverts. Elle parle entre autres d'une anecdote à propos d'éléphants du jardin naturel de Paris.

    Ca m'a intrigué, et je suis allée à la pêche aux infos, histoire de voir si ce détail avait une réalité. Eh bien oui!  J'ai été très agréablement surprise de découvrir que l'auteur avait inclus dans son livre un fait réel (vous me connaissez maintenant, vous savez que c'est ce genre de détail qui me fait craquer!). Castor et Pollux, deux éléphants d'Asie, ont réellement vécu à la ménagerie du Jardin des Plantes de Paris. Ils furent malheureusement abattus en 1870, à cause d'une pénurie alimentaire.

    En voici une gravure

    Le phénomène Philomène d'Emmanuelle COSSO

    Pour le reste du roman, j'avoue que j'ai été conquise. Il est bien construit, drôle et touchant à la fois. Philomène et Anatole se complètent. Ce que l'un n'ose pas, l'autre affronte. Ils s'entraident, et font ce que l'autre est incapable de réaliser seul. Une belle petite morale aussi, au delà du côté palpitant de l'aventure.

    Ce roman avait tout pour me plaire! Une école ayant une longue histoire, un fantôme ayant vécu des choses extraordinaires, un petit garçon ayant besoin de s'affranchir de ses craintes. Le style est fluide, et la police claire. 

    J'aime aussi beaucoup les mises de cette édition. Elle est aérée, agrémentée de dessins, et les chapitres ne sont pas trop longs. 

    De quoi, donc, en faire une lecture appréciable et appréciée.

    Points attribués: 9/10

    Je remercie l'édition Sarbacane pour cette lecture fantomatique.

    Il vous tente?

    Pin It

    votre commentaire
  • La dernière expérience d'Annelie WEINDEBERG

    Edition: Presses de la Cité

    Nombres de pages: 304 pages

    Résumé: Après une première enquête menée avec Sherlock Holmes (voir Le Diable de la Tamise), Anna Kronberg s'est retirée dans son cottage du Sussex. La jeune femme médecin pensait qu'elle et son célèbre coéquipier étaient parvenus à annihiler une organisation secrète qui expérimentait des bactéries pour en faire des armes de guerre. Mais le professeur Moriarty, véritable dirigeant de l'organisation, a survécu. Et il a décidé d'utiliser Anna pour entamer des recherches sur la peste... 

    Pour arriver à ses fins, Moriarty kidnappe Anna ainsi que son père. Si la jeune femme veut revoir ce dernier en vie, elle devra obéir. Vivant désormais sous haute surveillance entre la demeure luxueuse de son geôlier à Londres et un entrepôt où elle réalise ses expériences, Anna tente de trouver un moyen pour prendre contact avec Holmes. Alors qu'elle fomente le meurtre de Moriarty, une relation ambiguë s'instaure avec cet homme violent, manipulateur et effrayant.

    La dernière expérience d'Annelie WEINDEBERG

    Mon avis: Anna Kronberg a quitté Londres. Elle s'est réfugiée dans une petite maison isolée, dans un village peu peuplé. Elle soigne les habitants, et vit une vie tranquille.

    Jusqu'à ce que son passé refasse surface, et la ramène douloureusement en arrière. Cette fois encore, le danger est bien réel, et l'intelligence d'Anna et de Sherlock sont nécessaires pour arriver à renverser une situation périlleuse.

    Anna va craindre pour sa vie, et Sherlock va encore une fois démontrer ces talents d'enquêteur...

    J'avais lu le premier tome, et j'en avais été ravie!!!

    Pour vous rappeler ce que j'en pensais, cliquez sur la couverture

    La dernière expérience d'Annelie WEINDEBERG

    Anna est décidément un personnage féminin très particulier! En cette époque victorienne, il est bien rare de voir des femmes avec un tel tempérament. Elle est décidée, intelligente, observatrice, et démontre des talents hors du commun. Elle pratique la médecine, ce qui est un fait rarissime à son époque, et possède une très bonne mémoire.

    Que voulez-vous, je ne peux qu'apprécier ce personnage!! Elle a tout ce qu'il faut pour cela!

    Cette fois, Sherlock Holmes a une moins grande place dans le roman, puisqu'il fasse de belles apparitions. Il est toujours le même: caustique, sérieux, passionné, et surtout surtout, fin détective. Evidemment... Il donne du piquant au récit, et permettre de faire rebondir régulièrement l'histoire, quand elle a besoin de prendre un peu de souffle.

    Mais l'ensemble ou presque de l'intrigue repose sur les épaules de la jeune femme. Un véritable fou travaille sur l'éventualité d'une future guerre bactériologique, et a, pour mener à bien son entreprise, décidé d'enlever Anna dans son village, afin de s'assurer ses services. Par tous les moyens... Il n'hésite devant rien, et la demoiselle se trouve confrontée à des dilemmes très sérieux, pouvant entraîner de graves conséquences.

    Le fond de l'histoire, l'ennemi principal, est encore plus grandiose que dans le tome précédent. L'auteur joue magnifiquement sur les mystères, et les indices. Elle donne juste de quoi se torturer les méninges. Ce qui donne, bien sûr, l'envie de lire le chapitre suivant. Histoire de voir si on a bien compris.

    Quant aux décors, ils sont vraiment à mon goût. Un manoir, des manières, des tenues d'une époque que j'aime énormément. Je me suis plongée dans cette lecture avec grand plaisir, en ayant déjà en tête le bon moment que j'avais passé avec le précédent tome.

    J'espère, vraiment, qu'il y aura d'autres suites. Et que je verrai Anna et Sherlock interagir à nouveau ensemble. C'est un duo tout à fait détonnant, et à la fois très attachant. Je suis conquise. Encore une fois.

    Points attribués: 9/10

    Je remercie l'édition Presses de la Cité pour cette lecture anglaise.

    Il vous tente?

    Pin It

    2 commentaires