• Wonderpark tome 3 : Cyclos de Fabrice COLIN

    Edition: Nathan jeunesse

    Nombre de pages: 128 pages

    Résumé: Avec l’aide de l’Archange et des super-héros de Mégalopolis, Jenn, Mervin et Orage ont réussi à échapper à la redoutable Légion Ténébris et à trouver la porte ouvrant sur Cyclos, la station spatiale - où extraterrestres et habitants de toute la galaxie côtoient dangereux mercenaires et chasseurs de prime.

    Wonderpark tome 3 : Cyclos de Fabrice COLIN

    Mon avis: Jenn, Mervin et Orage continuent leur voyage parmi les mondes qui composent Wonderpark. Leur arrivée dans le troisième monde, d'ailleurs, ne passe pas du tout inaperçue, puisqu'ils se retrouvent enfermés aussi sec!

    Il faudra pourtant bien trouver une solution si ils veulent récupérer Zoey, leur petite soeur. En conjuguant leurs idées et leurs forces, ils ne peuvent que réussir...

    J'avais plutôt bien aimé les 2 premiers tomes. Ils étaient plein de nouveautés, plein de choses à voir, et surtout plein de rebondissements. 

    Je trouve, par contre, que cette fois, on reste un peu sur notre faim. En effet, en plus de se trouver face à un être à la mine légèrement patibulaire, on a l'impression d'être dans un monde qui ne soit pas tout à fait "terminé", comme si on en avait eu que l'ébauche. En plus, on tombe en plein milieu de conflits dans lesquels les enfants n'ont que peu de place, et encore moins d'intérêt.

    L'idée est pas mal, oui pourquoi pas, mais j'en ai trop peu vu que pour l'apprécier vraiment. 

    Les petits héros eux-mêmes n'ont plus aussi résolus qu'auparavant. On les sent légèrement fatigués, perdus, et perdant leur belle énergie. Aïe aïe pour cette baisse de régime.

    Bon, pas de panique, il reste encore des tomes à venir. J'espère que ceux-là redresseront la barre pour la suite.

    Points attribués: 7/10

    Je remercie l'édition Nathan jeunesse pour cette lecture particulière.

    Il vous tente?

    Pin It

    votre commentaire
  • Fairy Oak tome 3: le pouvoir de la lumière

    Edition: Nathan jeunesse

    Nombre de pages: 480 pages

    Résumé: La guerre ravage la vallée de Verte-Plaine. Malgré la confiance de Vanilla, Pervinca doit fuir. L'Ennemi lance son ultime attaque. Les remparts de Fairy Oak semblent résister, mais le Seigneur de l'Obscurité réserve aux assiégés une mauvaise surprise.

    Fairy Oak tome 3: le pouvoir de la lumière

    Mon avis: Vanilla et Pervinca sont plus en danger que jamais. Depuis que Pervinca s'est perdue dans la forêt, elle n'est plus la même: taciturne, cherchant l'affrontement, et désespérément silencieuse sur ce qui a pu lui arriver.

    Le village est en émoi lorsque l'on se rend que la petite fille s'est à nouveau enfuie, sans laisser de traces. Sa jumelle, convaincue qu'elle va bien, continue ses recherches pour trouver une solution au danger qui les guette.

    Un combat final va enfin opposer le petit village et ses modestes ressources contre le mal terrifiant qui les assaille.

    J'adooooore cette série. Dès le premier tome, j'avais été conquise. L'univers est superbe, le village et ses villageois adorables, et la magie absolument étonnante.

    Evidemment, il fallait qu'il y ait une part sombre pour que tout soit équilibré. Et je dois dire que l'auteur nous en met plein la vue! Magie, ennemis assaillant les portes du village, disparitions et autres rebondissements parsèment les pages de ce dernier tome. Je vous avoue que pour la seconde moitié du livre, je n'ai pas levé le nez de ma lecture! Prise dans les événements, un casque sur les oreilles (avec des musiques de Hans Zimmer), j'ai été directement transportée sur le champ de bataille. 

    A la fin de ma lecture, j'ai eu un gros pincement au coeur, en réalisant que l'histoire était terminée. Je me plaisais vraiment vraiment beaucoup dans ce petit univers. J'avoue qu'il m'est resté quelques petites questions auxquelles je n'ai pas eu de réponses. Et je me suis dit: "Zut alors, je ne saurai jamais!"

    Mais quelle n'a pas été ma joie de découvrir, grâce à la petite note à la fin du livre, que l'auteur prépare d'autres histoires! Je suis aux anges!! J'ai hâte, maintenant, de découvrir d'autres livres qui se dérouleront à Fairy Oak.

    Pour la petite histoire, ma fille s'est mise dernièrement à la lecture, à un degré plus important qu'avant. Après avoir dévoré une autre série, elle a entamé celle-ci. Elle a lu le premier tome en une semaine, et est bien partie pour dévorer le second aussi rapidement!

    Points attribués: 10/10

    Je remercie l'édition Kennes pour cette féérique lecture.

    Il vous tente?

    Pin It

    votre commentaire
  • Marquer les ombres de Veronica ROTH

    Edition: Nathan jeunesse

    Nombre de pages: 464 pages

    Résumé: Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables. 

    Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider – ou décider de se détruire.

    Marquer les ombres de Veronica ROTH

    Mon avis: Akos voit son univers sombrer le jour où les ennemis de son peuple viennent les envahir et les emmènent en esclavage. Il n'a pas de ressources, est trop jeune pour être capable de se défendre, et son grand frère est trop traumatisé pour lui être d'une grande aide.

    Les années passent, et Akos se trouvent lié au dirigeant du peuple shotet, mis au service de Cyra. Leurs dons respectifs se complètent, et pour que Cyra ne souffre pas, Akos doit être là. 

    Pourtant, il n'a pas perdu espoir de retrouver un jour sa liberté...

    Je ne suis pas très fan en général des histoires futuristes. Les vaisseaux traversant l'espace, et les univers totalement inconnus... Très peu pour moi. 

    Pourtant, étrangement, lorsque Nathan jeunesse me l'a proposé, j'ai été interpellé par la présentation, la couverture et le titre. Et j'ai décidé de tenter l'expérience....

    Au début de ma lecture, j'ai eu beaucoup de mal à accrocher. Certainement parce que je n'ai pas l'habitude  ni l'envie de lire ce style de roman. Et je dois dire que je me suis demandé, durant les premiers chapitres, ce qui m'avait pris de vouloir essayer.

    Et puis, lorsque Akos rencontre Cyra, lorsque les pourquoi  et les comment s'expliquent, tout d'un coup, la vapeur s'est inversée. Sans vraiment m'en être rendue compte, je me suis mise à réfléchir à ma lecture chaque fois que je devais fermer le lire, attendant avec impatience de pouvoir le reprendre.

    Sans difficulté, je me suis attaché aux deux personnages principaux, bien bâtis, dotés de qualité et de défauts tout à fait plausibles. Akos et Cyra sont devenus pour moi plus que de descriptions sur papier. Je dois bien l'avouer, j'en suis surprise moi-même! Je ne m'attendais pas du tout à apprécier à ce point ce roman (qui est un premier tome, pour ceux qui aiment les séries). J'ai été conquise au point de trépigner quand je me suis rendue compte qu'il me faudrait attendre le prochain tome pour savoir certaines choses! Avouez que c'est cocasse: moi qui n'aime pas ce genre d'histoires, et qui me retrouve à soupirer de dépit de voir le livre terminé!

    Je n'ai pas lu l'autre série, si connue, de Véronica Roth. Et je me plongeais donc pour la première fois dans son univers. Et je suis charmée...

    Je reste bouche bée de ce tour de force, et je dois dire que j'adore être surprise de cette façon. Du coup, je n'ai plus qu'une chose à faire: attendre la suite!

    Points attribués: 9/10

    Je remercie l'édition Nathan jeunesse pour cette lecture ensorcelante.

    Il vous tente?

    Pin It

    votre commentaire
  • Le grand saut de Florence HINCKEL

    Edition: Nathan jeunesse

    Nombre de pages: 374 pages

    Résumé: Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam sont amis depuis la sixième. Aujourd’hui, ils entrent en Terminale, cette dernière année tant attendue, tant redoutée. Enfin la libération ? Une chose est sûre, bien que le soleil baigne leur petite ville de La Ciotat, chacun sent que l’orage gronde…

    Les sentiments depuis trop longtemps inavoués de certains, les relations familiales bancales des autres, la pression de l’avenir… tout devient insupportable. Et ce n’est pas la gigantesque soirée chez Madeleine qui va suffire à leur changer les idées. Au contraire, c’est même peut-être là que tout va définitivement basculer…

     

    Le grand saut de Florence HINCKEL

    Mon avis: L'entrée au lycée, c'est comme plonger dans l'inconnu. Il suffit de tomber sur les bons amis pour que tout se passe bien. C'est ce qui est arrivé, quelques années plus tôt, lorsqu'Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam ont passé les portes du bahut. 

    Depuis, lié par une amitié indestructible, ils savent qu'ils s'acheminent doucement vers une autre étape de leur vie. Ca ne les empêche pas d'avoir chacun leur petits et grands soucis à traiter: un grand frère qui tourne mal, une atmosphère familiale tendue, une rupture amoureuse, etc.

    Il y a déjà eu énormément de séries littéraires parlant d'amitié entre lycéens et lycéennes: A la vie, à la mort. Tout le monde connaît. En général, ce genre d'histoires se passent dans des milieux aisés, protégés, dans lesquels les protagonistes ont peu de soucis comparables à ceux du commun des mortels.

    Ce livre (que je pense être le premier d'une série) est, à ce point de vue, une véritable bouffée d'air frais. En effet, cette fois, il ne s'agit de jeunes adolescents pleins aux as, ni d'intrigantes machiavéliques. C'est la vérité toute nue, la vraie vie, qui est mise en lumière.

    6 adolescents, avec 6 caractères différents, et menant chacun une vie pas forcément idyllique. Je l'ai dit plus haut, ils doivent affronter des problèmes réels, ceux que la vie peut apporter à n'importe qui: les difficultés financières, la difficulté d'affronter le regard des autres, les remariages, et bien d'autres choses encore. Et là est la vraie force de ce roman. Parce que, finalement, chaque lecteur a l'occasion de pouvoir se glisser dans la peau des personnages, puisque leurs vies ressemblent tellement à la nôtre. 

    Florence Hinckel a un vrai don pour nous faire espérer, malgré tout, à une fin heureuse. Elle possède la magie nécessaire pour que l'on croit à une amitié infaillible, celle qui supporte tout. Et là, moi, je dois: WAOUH!

    J'ai vraiment pris plaisir à cette lecture. Pas un instant je ne me suis ennuyée, pas un instant je n'ai trouvé que c'était mièvre. Bien au contraire.

    Le grand saut est le mot juste pour cette histoire. On vit avec ces adolescents tous les bouleversements qui arrivent quand on se prépare à entrer dans la vie adulte, quand on arrive à  la fin des années d'étude, et le lot d'incertitudes qui accompagne tout ça.

    Je ne peux finalement que conseiller ce livre (oyez, professeurs de lycée). J'espère que c'est ce genre de livre que l'on pourra voir fleurir dans toutes les mains dans les années à venir.

    Points attribués: 10/10

    Je remercie l'édition Nathan jeunesse pour cette superbe lecture.

    Il vous tente?

    Pin It

    votre commentaire
  • De feu et de neige d'Anne-Marie POL

    Edition: Nathan jeunesse

    Nombre de pages: 331 pages

    Résumé: 1812, Moscou. Félicité, jeune Française de 16 ans, vit avec sa mère sous la protection d'une riche famille russe. Malgré leur différence de classe, Félicité est amoureuse de Fédor, le fils de la comtesse. Mais la guerre éclate, Napoléon Ier a décidé d'envahir la Russie. Les Français sont devenus les ennemis des Russes. Félicité n'a d'autre choix que de fuir pour survivre.

    De feu et de neige d'Anne-Marie POL

    Mon avis: Félicité a grandi en Russie. Après la mort de son père, soldat français, sa mère s'est exilée, et mise au service d'une famille fortunée russe. Amoureuse du fils de la famille, elle rêve de pouvoir s'établir, l'épouser et entrer au sein de la maison par la grande porte. 

    Mais la Révolution bouscule tout. En 1906, Moscou est incendiée, et Félicité n'a d'autre choix que de se cacher, et d'affronter toutes sortes de dangers: soldats français, soldats russes, soudards, voleurs, etc. Prises en charge par une troupe de théâtre, les deux femmes sont ballottées, et ne doivent leur survie qu'à leur volonté de vivre.

    Le thème de la révolution russe est rarement abordé dans la littérature jeunesse. Du moins de tout ce que j'ai lu jusqu'ici. Il faut dire que c'est un sujet dur, difficile, et violent. Comment donc en parler sans effrayer les jeunes lecteurs, mais en leur donnant toute l'étendue de la tragédie qu'on leur décrit?

    Anne-Marie Pol a su se mettre dans la peau de la jeune fille de 16 ans, celle qui a de grandes illusions, un rêve et des espoirs. Elle a su, par le biais du journal intime tenu pour cette adolescente, nous faire comprendre la détresse des moscovites de l'époque. Elle a pu générer chez le lecteur l'empathie et l'attachement nécessaire pour que l'histoire coule d'elle-même.

    Destiné au jeune public, comme je l'ai déjà dit, il était important que le personnage principal puisse être de la même tranche d'âge. Et il fallait pouvoir donner accès à l'Histoire réelle également. Concilier les peines de coeur d'une jeune fille et le désastre de la débâcle russe face à Napoléon, dans un seul livre, c'est un joli tour de magie. 

    Bien que le côté tendre soit (pour moi, adulte de 34 ans) un peu mièvre, je ne peux douter que cette petite romance à l'eau de rose plaira considérablement à toutes les jeunes filles qui le liront. Quant au côté héroïque des jeunes personnages masculins du roman, il ne pourra qu'enflammer les idées des jeunes lecteurs. 

    Bref, un livre à faire découvrir à tous.

    Points attribués: 8/10

    Je remercie l'édition Nathan jeunesse pour cette lecture russe.

    Il vous tente?

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique