• Les soeurs Ferrandon de Gérard GLATT

    Les soeurs Ferrandon de Gérard GLATT

    Edition: Presses de la Cité

    Nombre de pages: 360 pages

    Résumé: Près de vingt ans de la vie de Marguerite et Renée Ferrandon. Le souvenir de la tragédie familiale a lié à jamais, dans le silence, la douleur et l'incompréhension, les deux soeurs que pourtant tout oppose. Une suite indépendante de Retour à Belle Etoile. 

    Elles ont grandi dans la beauté sereine du domaine Ferrandon, entre landes et prairies, non loin des monts du Forez. A dix ans déjà, Marguerite assurait les tâches ingrates de la ferme familiale quand Renée préférait rester dans le giron de sa grand-mère. Avec sa nature autoritaire, l'aînée reprend, de droit, l'exploitation du domaine ; la cadette suivra son mari et mènera une toute autre vie à Paris.

    Elles n'ont rien en commun, les soeurs Ferrandon, si ce n'est le souvenir, depuis ce jour de 1953, du petit frère Paulin sur les berges de la Dore. Une cruelle absence. Un trop lourd secret ? 

    Un secret gardé par Jean Chassaigne, l'homme qui vit dans le coeur des deux soeurs...

    Les soeurs Ferrandon de Gérard GLATT

    Mon avis: Marguerite et Renée ont grandi, et chacune a ses propres aspirations.

    En effet, Marguerite ne jure que par le domaine familial, et estime être le chef sur ses terres.

    Renée, plus effacée, plus douce, fait des études, et espère épouser Jean, son amoureux depuis toujours.

    La vie n'est pas facile, ni pour l'une, ni pour l'autre. Car si l'une doit composer avec sa jalousie, l'autre doit apprendre à son amour à composer avec son handicap.

    L'une et l'autre ont leurs joies, et leurs peines, et leur entourage commun a parfois bien du mal à concilier les deux caractères....

    Ce roman fait suite à un livre que j'avais lu l'année dernière.

    Les soeurs Ferrandon de Gérard GLATT

     

    (Cliquez sur la photo si vous voulez lire mon avis)

    Un drame avait séparé à l'époque les deux soeurs, du fait de leurs réactions contraires. Pour Renée, blessée, Marguerite est trop rude, trop dure, trop jalouse.  Elle ne tolère rien ou presque. Elle est l'aînée, et à ce titre, pense que tout lui appartient.

    Renée, marquée par la perte de son jeune frère, ne rêve que de douceur. Jean est son idéal. Ce voisin, issu d'une famille aisée, est celui qui fait battre son coeur, et auquel elle pense jour et nuit.

    J'ai aimé ce second tome autant que le premier. Il est aussi doux et tendre, fait de petits riens et de grands moments. Il dessine un portrait réaliste pour chacun des personnages. Et les nouveaux protagonistes qui apparaissent dans ce nouvel opus ajoutent à l'harmonie du roman. 

    La saga familiale se fait sur trois générations. Mais de façon plutôt succincte. Les années passent entre deux événements, et je reste un peu sur ma faim du quotidien de chaque famille. J'aurais vraiment voulu en lire plus, en voir plus.

    Malgré tout, ça reste un livre vraiment sympathique à lire.

    Points attribués: 7/10

    Je remercie l'édition Presses de la Cité Terres de France pour cette lecture tendre.

    Il vous tente?

    « Le détective détraqué d'auteurs multiplesLa brigade des poussins: l'affaire de la bête au bout du jardin de Doreen CRONIN »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :