• Les sentes buissonnières de Mireille Pluchard

    Les sentes buissonnières de Mireille Pluchard

    Edition: De Borée

    Nombre de pages: 443 pages

    Résumé: Gard, fin du XIXe siècle. Amélie, douée pour les études, rêve de devenir institutrice. La mort de sa mère, à la naissance de sa dernière soeur, a obligé les sept enfants à se débrouiller. C'est Elise, l'aînée, qui s'est sacrifiée pour s'occuper de la fratrie. Le père, garde forestier, n'a pas beaucoup de moyens pour élever sa nombreuse descendance. Soutenue par son institutrice, Amélie va tout de même réussir à poursuivre ses études, tout en travaillant comme fileuse de soie pour couvrir les dettes de la famille. Passant ses soirées dans les livres, elle décrochera son bac et intégrera l'Ecole normale d'instituteurs. Mais son premier poste ne se passera pas sans difficultés, les habitants du village où elle est envoyée n'appréciant pas ses idées libérales. Amélie parviendra-t-elle à s'imposer ? Trouvera-t-elle l'amour ?

    Les sentes buissonnières de Mireille Pluchard

    Mon avis: Amélie vient au monde dans une famille aimante, et nombreuse. Très vite, elle montre de très bonnes dispositions scolaires. Son choix est fait: elle veut être institutrice.

    Mais évidemment, à cette époque, au début du xxeme siècle, les filles ne font pas toujours ce qu'elles veulent. Et si son père est disposé à la laisser accéder à son rêve, son aînée (qui a pris le rôle matriarcal, à cause du décès de leur mère), ne voit pas la chose du même oeil. Sans compter les imprévus qui grèvent la bourse du garde forestier.

    Mais tout cela, c'est sans compter sur la volonté de la jeune fille, et sa ténacité...

    J'avais lu la suite de ce roman, le miroir d'Amélie, il y a plusieurs mois, sans savoir qu'il s'agissait d'une suite. Je l'ai découvert ensuite. Du coup, lorsque dans le programme de parution de l'édition De Borée, j'ai vu que le premier tome était réédité, je n'ai pas hésité.

    Et je ne l'ai pas regretté. Ce que j'avais aimé dans le second tome, je l'ai retrouvé dans le premier: saga familiale, douceur, énergie. Tout ce que j'apprécie!

    J'ai lu ce roman de bout en bout, sans pratiquement le lâcher. J'ai adoré voir grandir Amélie. Voir les mariages, les naissances, les décès, les premiers départs, et les retrouvailles. Tout ce qui fait une histoire familiale, finalement.

    Mireille Pluchard écrit avec une grande douceur, une poésie vraiment belle à lire. Je me laisse porter par son rythme, reposant. Et j'apprécie vraiment ses écrits. Voilà encore un auteur qui entre dans mes favoris, en matière de roman de terroir.

    Amélie est un personnage très complet. Elle est réfléchie, posée, docile et têtue à la fois. Une belle âme, en somme. Elle dégage une énergie folle, ne recule devant aucun obstacle. Vous savez, n'est-ce pas, que j'aime ce genre de personnages féminins. 

    L'histoire de la soeur aînée est, également, complexe. La sacrifiée, comme on l'appelle, à renoncer à se marier pour s'occuper de sa fratrie. Aigrie avant l'heure, elle peut se montrer désagréable, plus souvent qu'à son tour. Pourtant, je ne peux m'empêcher de la comprendre. Mettre sa vie entre parenthèse pour le bien de sa famille, c'est tout de même admirable.

    Quand au grand frère, absent une bonne partie du livre, donne un nouvel élan dans la seconde partie du roman. 

    Je ne vous en dis pas plus. Je veux que vous ayez envie de le lire par vous-mêmes hihi

    J'ai en tout cas passé un très bon moment de lecture.

    Points attribués: 9/10

    Je remercie l'édition De Borée pour cette lecture familiale.

    Il vous tente?

    « Les lionnes de Venise de Mireille CALMELRoswell la vérité de Gildas BOURDAIS »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 17 Août à 09:17

    Je n'étais a priori pas spécialement tentée, mais finalement, pourquoi pas ? Ca a l'air pltutôt intéressant et j'ai un amour pour les fresques familiales qui augmente avec le temps.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :