• Les saisons du mensonge de Karine LEBERT


    Edition: Presses de la Cité
    Nombre de pages: 343 pages

    Résumé: Toute femme a ses secrets... Ceux de Candice révèlent une vie hors du commun. Brillante archéologue, elle a renoncé à tout pour se reconstruire dans son village natal de Lyons-la-Forêt. Pour oublier son cauchemar dans la jungle colombienne, mais comment oublier cette enfant dont elle ne sait rien aujourd'hui ? Lorsqu'elle revient à Lyons-la-Forêt, Candice Martel a décidé d'y poser pour toujours ses valises. La séduisante et brillante archéologue qui supervisait des chantiers de fouilles à travers le monde n'est plus, au regard de tous, la même. Elle accepte un métier de guide en deçà de ses compétences et puise dans cette nouvelle vie une apparente sérénité. Candice ne cesse pourtant de se soustraire à la curiosité des autres : ses anciennes amies et David, son amour de jeunesse... Elle semble beaucoup s'intéresser à d'antiques sépultures d'enfants découvertes non loin du cimetière. 
    Toute femme a ses secrets...
    En quatre saisons, Candice voit resurgir, malgré elle, ce qu'elle voulait enfouir de son passé hors du commun. Ces jours terribles de l'année 2004 où, loin de tous, une partie d'elle s'est perdue pour toujours...


    Mon avis : Candice Martel retrouve ses origines, lors du décès de sa mère. Elle décide de s’installer dans la maison familiale, dans un petit village, où tout le monde se connaît. Elle a derrière elle une carrière d’archéologue brillante. Pourtant, elle accepte un poste comme guide touristique.

    Divorcée, sans enfant, elle se construit une vie simple, entourée de ses amies, d’un ex-petit ami, et d’un chaton. Mais sous cette surface apparemment tranquille, Candice cache un lourd secret, qui la meurtrit tous les jours….

    J’ai adoré le décor que l’auteur a planté dès le départ. Une belle maison à l’ancienne, un petit village tranquille, deux amies d’enfance, un zeste de vivacité, et beaucoup, beaucoup, de douceur. Un mélange que je ne pouvais qu’apprécier.

    Candice est parfaite pour ce « rôle ». Créée sur mesure pour incarner le rôle d’une jeune femme en quête de repères, et d’amour. Douce, fragile, secrète et à la fois volontaire, tenace et entreprenante. Un juste mélange de féminité et de coriace.

    Entre récit journalier et souvenirs intercalés, on voit surgir, lentement, le passé de Candice, celui qu’elle cherche à oublier. C’est bien dosé, et intrigant.

    A côté de tout cela, un petit bémol reste pour moi quelque chose qui me freine, pour considérer ce livre comme un coup de cœur. Les saisons de l’année que nous passons avec Candice sont bien délimitées. Mais malgré cela, j’ai l’impression d’avoir été parfois un peu dans le flou. Pas toujours évident de savoir s’il s’était passé deux jours ou trois semaines, ce qui peut être frustrant, surtout quand Candice a avoir une vie amoureuse.

    Mais à part cela, il n’y a rien à retirer à ce livre.

    Points attribués : 7/10

    Je remercie l’édition Presses de la Cité Terres de France pour cette lecture mystérieuse.

    Il vous tente?

    « Coupable ou innocent? de Sophie DIEUAIDEMichel Delpech, c'était chouette! de Pascal LOUVRIER »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :