• Les plus terribles affaires de sorcellerie de Louise-Marie LIBERT


    Edition: La boîte à Pandore
    Nombre de pages: 350 pages

    Résumé : Dans l’imagination populaire, la grande vague hystérique de sorcellerie, de sabbats et de procès terrifiants de cruauté, avec leurs interrogatoires sadiques et l’horrible issue du bucher, est indissociable de l’image d’un Moyen Âge obscurantiste. 

    Or, la majorité des hallucinants procès de sorcellerie se déroulèrent du XVe à la fin du XVIIIe siècle et servirent à focaliser, sur des boucs émissaires, la colère d’une population mise à mal par les famines et les guerres interminables. 

    Le dégoût et la peur qu’inspirent les maléfices – potions répugnantes, meurtres rituels d’enfants,… – au peuple justifient des exorcismes obscènes et des procès accompagnés de tortures effroyables. Cependant, derrière ce tableau effarant de la sorcellerie « ordinaire », se dessine une autre réalité, celle des faux procès de sorcellerie qui sont en fait des règlements de comptes politiques déguisés, bien plus nombreux qu’on le pense. Cet autre visage de l’usage d’accusation de sorcellerie recèle bien des surprises et révèle de curieux mystères… 


    Mon avis : De tout temps, la sorcellerie et les suppôts qui en font usage ont fait couler beaucoup d’encre. Quant à savoir séparer le vrai du faux, c’est autrement plus compliqué ! 


    Les sorcières, ou les prétendues telles, n’avaient pas la vie facile. Et quelle que soit la période de l’Histoire que l’on aborde, n’importe quelle personne soupçonnée d’avoir accompli des actes abominables, contre-nature, diaboliques ou avilissants était considérée comme un ou une sorcière. Dès lors, il n’y avait pas beaucoup d’échappatoires. Beaucoup mouraient, brulés vifs, pendus, ayant subi d’atroces tortures. Et pourtant… Etaient-ils vraiment sorciers ? Auraient-il réellement pu être possédés ? 

    Ce livre retrace, à travers les siècles, les préjugés, les pratiques et les mœurs qui encourageaient ces si célèbres chasses aux sorcières… 

    J’ai toujours été intéressée par ce que l’on nomme ésotérisme. Par curiosité sans doute. Quand La boîte à Pandore m’a proposé cette lecture, j’ai accepté immédiatement. Et je n’ai pas été déçue. Du plus profond du Moyen-Age, jusqu’à tout récemment encore (eh oui), ce livre s’attache à enquêter sur les histoires les plus connues de sorcellerie. L’auteur s’est efforcé de dresse un tableau complet et honnête de chaque cas, s’appuyant sur ce qui reste de témoignages mis par écrit à l’époque du fait traité. Les accusations, les défenses de la personne accusée, et toute la procédure qui suivait les dénonciations. 

    Ce livre est vraiment très complet. Le ton donné au texte n’est ni trop lourd, ni trop léger. Il est juste ce qu’il faut pour permettre au lecteur de s’immerger dans sa lecture, complètement. Et lui permettre également de pouvoir réfléchir à ce qu’il vient de lire. µ 

    C’est un livre sérieux, certes, mais à la portée de n’importe qui. Les termes sont clairs, les images qui parsèment les pages permettent de se représenter tel ou tel personnage un peu plus connu. 

    J’ai beaucoup aimé ma lecture, et j’ai appris beaucoup de choses ! 

    Points attribués : 8/10 

    Je remercie la Boîte à Pandore pour cette lecture de sorcière.

    Il vous tente?

    « C'est lundi, que lisez-vous? (134)L'histoire de l'art en bd de Béatrice BOTTET »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :