• Les lumieres d'Assam de Janet MACLEOD TROTTER


    Edition: Presses de la Cité
    Nombre de pages: 440 pages

    Résumé: Clarrie Belhaven vit une jeunesse idyllique sur la plantation de thé indienne de son père, avec sa soeur Olivia. Mais l'alcoolisme et les dettes de ce dernier mettent en péril leur patrimoine et, lorsqu'il meurt brutalement, les jeunes femmes se retrouvent démunies. La fière Clarrie ayant rejeté l'aide de leur voisin, le séduisant Wesley Robson, les deux soeurs doivent quitter l'Inde et rejoindre leur cousin, tenancier d'un pub, en Angleterre. Transformée en esclave domestique par l'épouse de celui-ci, Clarrie va tenter d'échapper à son emprise en se faisant engager comme gouvernante chez un avocat. Mais la réapparition d'un homme de son passé risque de tout bouleverser...

    Mon avis : Clarissa et sa sœur, Olivia, ont grandi en Inde, sur la plantation de thé de leur père. Depuis la mort de leur mère, leur père a laissé dépérir son domaine. Il s’est adonné à la boisson, vouant une haine féroce à l’un de ses concurrents.<o:p></o:p>

    Concurrent qui fait la rencontre de Clarrie, et lui propose le mariage en échange de la plantation qu’il sauvera. De fierté, mais aussi pour se conformer aux idées de son père, Clarrie refuse.<o:p></o:p>

    A la mort, peu de temps après, de son père, Clarrie n’a d’autre choix que de laisser vendre la plantation pour rembourser les dettes et de quitter l’Inde pour l’Angleterre, et se réfugier chez un cousin, propriétaire d’une taverne.<o:p></o:p>

    Leur parcours sera chaotique, mais les choses finiront doucement par s’améliorer, malgré des aléas immenses.<o:p></o:p>

    C’est un roman qui se laisse lire. Il est bien bâti, les évènements s’enchaînent bien.<o:p></o:p>

    J’ai beaucoup aimé le caractère de Clarrie, il rend le personnage concret et réel. Sa volonté de travailler pour obtenir ce qu’elle veut me laisse admirative.<o:p></o:p>

    La relation qu’entretiennent les deux sœurs évolue également au fil des années qui passent dans ces pages. Elles ne restent pas avec un caractère de jeune fille, du début du livre. Elles « vieillissent », murissent et cela se ressent très bien dans la lecture.<o:p></o:p>

    Mon seul regret, c’est que j’aurais préféré profiter un peu plus des lumières d’Assam, que le récit reste un peu plus longtemps en Inde. J’ai espéré tout le long du livre que Clarrie retourne en Inde, je l’avoue. J’avais envie, pour elles, que leur héritage leur soit rendu. Bon bien sûr, cela aurait fait un happy end prévisible.<o:p></o:p>

    Malgré tout, ça reste un roman agréable.<o:p></o:p>

    Points attribués : 7/10<o:p></o:p>


    Je remercie les Presses de la Cité pour cette lecture indo-anglaise.<o:p></o:p>
    « Les enfants de Gayant d'Emmanuel PROSTPenelope Green tome 2 : l'affaire Bluewaters de Béatrice BOTTET »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :