• Les Crévecoeur: Romain d'Antonia MEDEIROS




    Edition: La Bourdonnaye

    Nombres de pages: 164 pages

    Résumé: Le monde étrange dans lequel grandit Germain Crèvecœur est peuplé de silences, de secrets de famille, de chaussures usées qu’on adule, d’une Chinoise édentée cachée dans un placard et d’une tapisserie légendaire. Prisonnier de Romain et d’Édith – un père à la folie fétichiste et une mère à l’amour excessif –, Germain cultive sa différence et recherche dans l’amertume de sa jeunesse le bonheur et la force d’aimer. Son incroyable parcours fascine, de son enfance à son adolescence, de son apprentissage à la découverte de la sensualité, de l’horreur de la mutilation à la magie de la création. En cela, Romain a marqué son fils de son empreinte indélébile.Entre passions et intrigues familiales, la saga des Crèvecœur est un hymne à la beauté féminine autant qu’un voyage dans le cœur meurtri d’un homme à la sensibilité unique, qui pensait soigner son âme au fond d’une bottine pour dame.

    Mon avis: Me voilà arrivée au bout de ce second tome... et j'oscille.. entre rester encore un peu sur mon nuage provoqué par la magie de ce livre ou trépigner pour en connaître la suite!!

    Germain est le fils d'Edith, personnage principal du premier tome. Enfermé dans une maison entre sa mère aimante, et son père silencieux, il apprend la vie elle-même. Il découvre que tout n'est pas simple, et que les non-dits sont parfois très lourds à porter.

    Son enfance est tout à fait particulière, il voit et entend des choses que nul autre enfant ne saura jamais. Il grandit vit, réfléchit plus loin, et arrive parfois à ses fins grâce à sa ténacité. Il est attachant, et face aux refus de son père de reconnaître ne serait-ce même que son existence, il oppose une volonté farouche de se faire une place.

    Mais Germain grandit, et à travers des situations tellement inouïes, il décide de prendre sa vie en main. Le monde de la chaussure est devant lui, et il a la tête remplie de nouvelles idées. Il fera alors tout ce qu'il faut pour arriver là où il le souhaite.

    Encore une fois, dans ce tome, j'ai ressenti ce que les collectionneurs de chaussures peuvent ressentir, j'ai vu la magie que procure une belle paire d'escarpins, et la possibilité que ces objets aient une vie particulière.

    Les mots sont doux, légers mais fort de sens. Il n'y a pas de superflus, ni de trop peu. Tout est justement dosé: magie, miracle, surprises, amours et haines, expérimentation et espoir... L'auteur a le don de savoir mettre en balance tout cela et d'en faire... un instant hors du réel.

    Même si l'histoire est ancrée dans le début des années 30, dans des lieux connus, elle permet à l'imagination de prendre toute la place. J'ai eu l'impression d'ouvrir un vieux journal intime, ou de vielles lettres oubliées. J'adore cette atmosphère de vieille histoire qu'on découvre, ces trésors recouverts de poussières.

    J'avais été subjuguée par le premier tome, je le suis tout autant pour ce second volet. Maintenant, je croise les doigts très fort pour que la suite de l'histoire soit en cours d'écriture, parce que je suis vraiment, vraiment, curieuse de connaître la suite de cette histoire.

    Points attribués: 10/10

    Je remercie Antonia Medeiros pour cette lecture qui fait rêver.
    « C'est lundi, que lisez-vous? (57)La vie d'Agnès de Sylvie ANNE »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :