• Le pays du nuage blanc de Sarah LARK



    Résumé: « La légende veut que les premiers Maoris arrivèrent en pirogue depuis la Polynésie. La première image qu'ils eurent de la Nouvelle-Zélande fut cette île enveloppée d'un long nuage blanc. D'où le nom qu'ils lui donnèrent. »
    Londres, 1852. Helen, préceptrice de deux enfants dans une riche famille, répond à une annonce qui propose à des jeunes femmes de partir épouser des Britanniques installés en Nouvelle-Zélande.
    Sur le bateau qui la mène à Christchurch, elle se lie avec Gwyneira, une jeune noble galloise qui immigre à cause des difficultés financières de son père.
    L'amitié entre les deux femmes sera indéfectible malgré les épreuves, les désillusions et la haine, surtout, qui déchirera leurs deux familles. Mais elles auront la joie de voir leurs enfants s'unir et inventer une nouvelle vie, en osmose avec les autochtones et la nature.


    Mon avis: Je n'avais aucune idée, ni aucun a priori pour ce livre. La couverture m'avait plu, et le résumé était attirant.

    Je suis partie en toute confiance en Nouvelle-Zélande, ou j'y ai suivi Gwyneira et Hélène, parties vivre leur destin.

    Si l'une arrive dans un milieu aisé, l'autre, en revanche, aboutit au terme d'un voyage plus que fatigant dans une maison minuscule, bien loin de ce qu'elle attendait.

    Hélène chercher un conjoint qui la comprenne, et les lettres reçues d'un lointoin correspondant lui font penser qu'il est là-bas, et qu'il l'attend.

    Gwyneira se retrouve fiancée, dans de toutes autres circonstances, mais part également rejoindre un domaine et un futur mari.

    Elles s'embarqueront sur le Dublin et se lieront d'amitié.

    Je ne veux pas vous en dire plus concernant l'histoire, car je tiens à vous laisser la surprise et le plaisir de la lecture. 
    J'ai adoré la recherche faite pour ce livre. les régles de bienséance et des bonnes convenances de l'époque sont vraiment bien décrites.
    Les traditions maoris, l'arrivée des premier colons, l'élevage de moutons, tout est bien relaté.


    Le style d'écriture est complet. On découvre le pays sans que cela donne une longue description interminable.

    Vraiment, j'ai énormément apprécié ce livre!! Il est remarquable, et la couverture de l'ouvrage présentait bien ce que j'ai trouvé dans ses pages.
    Voila mon troisième coup de coeur de l'année


    Points attribués: 10/10


    Je peux donc rajouter 617 pages à mon challenge 1001 pages en avril, ce qui fait 1190 /2500 pages


    J'ai également obtenu un point pour mon challenge gourmandise, qui rappelez-vous, doit traiter de: boire un café. Voici donc la phrase trouvée:
    Effectivement, l'alcool donna bon goût au café. (..) Considérant les choses sous cet angle, Hélène put le boire comme un médicament.


    « Inaccessible étoile de Claude COTARDC'est lundi, que lisez-vous? (11) »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Avril 2014 à 09:31
    Il a l'air intéressant et ton avis donne envie de le lire. Je le note. Bisous
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Dimanche 13 Avril 2014 à 09:42
    oh tu ne serais pas déçue du voyage je pense ;) bizzz
    3
    Dimanche 20 Avril 2014 à 15:09
    Wow, un coup de cœur pour toi. Très jolie chronique qui me donne envie de le découvrir, dès que je l'aurai trouvé. Merci !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :