• Le journal du (pas si) grand méchant loup de Catherine GIRARD-AUDET

    Le journal du (pas si) grand méchant loup de Catherine GIRARD-AUDET

    Edition Kennes edition

    Nombre de pages: 135 pages

    Résumé: Au village de Livresdecontes, nous retrouvons avec plaisir l'ensemble des personnages mythiques des contes de fées que nous lisaient nos parents avant de dormir. Nous est présenté, dans ce roman gaiement illustré, le journal intime du Grand Méchant Loup. Ce dernier est pris sur le fait lors de quelques méchants agissements, comme la destruction des habitations des Trois Petits Cochons ou encore l'attaque de la grand-mère du Petit Chaperon Rouge. Il est alors condamné à suivre une thérapie dans un centre de réhabilitation. C'est là qu'il rencontre Paul, son psychologue, qui lui demande d'écrire son journal. Peu après, il sera accusé à tort par les villageois d'avoir mangé deux des petits cochons alors qu'il s'en était au contraire fait des amis (comme quoi tout est possible dans Livresdecontes). Balthazar, de son vrai nom, devra affronter un dragon pour prouver son innocence. Il sera d'ailleurs aidé dans sa quête par le troisième Petit Cochon.

    Le journal du (pas si) grand méchant loup de Catherine GIRARD-AUDET

    Mon avis : Le Grand Méchant Loup tient un journal depuis quelques temps. Il a décidé de changer de vie, puis de revenir au village de Livresdecontes, pour faire son mea culpa.

    Mais ce n’est pas si facile d’effacer ses erreurs du passé. Il faut faire des efforts pour prouver sa bonne volonté…

    Pour une fois, le grand méchant loup a une belle image. Il s’est adouci, s’est amendé, et a décidé de commencer une nouvelle vie. Il est aidé, pour ça, d’une famille de hippies qui lui ont appris à vivre simplement, à calmer les battements de cœur de colère, et à apprendre à aimer son prochain, quel qu’il soit.

    Ce loup, si féroce, est devenu tendre et doux. Il ne rêve que de retrouver son frère et de s’établir. Mais ça aurait été si simple s’il n’y avait pas la disparition de Chaperon Rouge pour compliquer tout.

    Ce petit livre est tout doux et gentillet. Il raconte que n’importe qui, même le plus méchant, peut changer de comportement, et faire des efforts sur son caractère. Bien sûr, je pense que les enfants qui liront ce roman n’y verront pas cette leçon. Après tout, il y a de nombreux événements qui peuvent les distraire du but premier. Des enquêtes, des histoires d’amour, de vieilles rancunes… Il y a de quoi se mettre sous la dent hihi.

    J’ai malgré tout bien apprécié cette petite lecture, bien sympathique.

    Points attribués : 7/10

    Je remercie l’édition Kennes pour cette lecture de contes de fée.

    Il vous tente ?

    « Phobie douce de John Corey WHALEYLe marié de la Saint jean d'Yves VIOLLIER »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :