• La sorcitresse de Philippe ARNAUD


    Edition: Sarbacane Pepix
    Nombre de pages: 190 pages

    Résumé: A « Deuxième-Chance », la maison de redressement où ses parents l’ont envoyé, Balthazar est bien malheureux. Et puis, il rencontre Romain le costaud, l’époustouflante Charlotte… et Timothée, le souffre-douleur de cette horrible pension qu’ils ont rebaptisée « Double-Peine ».Très vite, les quatre deviennent inséparables, et tiennent tête aux autres pensionnaires – Gros Lucas, la méchante Clémence et leur bande de garnements malfaisants.
    Mais c’est un autre défi qui les attend : SAUVER LEUR MAGNIFIQUE MAÎTRESSE, de la sorcière épouvantable qui la remplace quinze jours par mois.

    Mon avis : Balthazar a été envoyé en maison de redressement appelé la « Deuxième chance ». En matière de chance, il a plutôt l’impression d’être tombé en enfer : nourriture infecte, surveillants brutaux, directeur invisible.<o:p></o:p>

    La seule qui lui paraisse bien, c’est l’amitié qui finit par le lier avec trois de ses camarades : Timothée, Charlotte et Romain. Heureusement qu’ils sont là pour se serrer les coudes. <o:p></o:p>

    Une chose leur semble tout de même bizarre : tous les 15 jours, ils changent de maîtresse. La première quinzaine, c’est une fée, une maîtresse digne des bonnes marraines de conte. Mais la quinzaine suivante, c’est la sœur de la fée Carabosse qui fait son apparition.<o:p></o:p>

    Décidés à élucider ce mystère, les quatre amis vont, malgré les dangers, tout faire pour comprendre où passe leur maîtresse préférée quand la sorcière est là.<o:p></o:p>

    Voilà un nouveau roman de cette édition que j’ai beaucoup aimé. Il est drôle (Balthazar a le sens de la répartie, surtout envers les lecteurs), touchant (Timothée a l’air bien malheureux) et imaginatif. Les liens d’amitié qui se créent sont bien racontés, et la petite bande prend une jolie place dans l’histoire. <o:p></o:p>

    Quant au mystère, eh bien, il est complet ! Oui oui, jusqu’au bout, on ne sait pas comment les phénomènes particuliers existent. L’explication est donné en toute fin de livre, et cela laisse le suspens jusqu’au bout.<o:p></o:p>

    Je pense que c’est une réussite, et que beaucoup d’enfants auront envie de le lire.<o:p></o:p>

    Points attribués : 9/10<o:p></o:p>


    Je remercie l’édition Sarbacane pour cette lecture magique.<o:p></o:p>
    « 14-14 de Paul BEORN et Silène EDGARDysfonctionnelle d' Axl CENDRES »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :