• La planete des femmes d'Erika SAUW


    Edition: Artalys
    Nombre de pages: 36 pages

    Résumé: À sept cents années-lumière de la Terre, autour d’une étoile rouge, gravite une planète dont les habitants ressemblent trait pour trait aux êtres humains. Les femmes y sont d’une beauté surnaturelle. Comme elles ont beaucoup de loisirs et ont un tempérament très chaud, le sexe est leur passe-temps favori. Elles apprécient particulièrement les hommes de la Terre, surtout ceux que la nature a pourvus d’une imposante virilité. C’est ce qui vaudra à Mathieu, jeune homme bien membré, d’être « invité » chez elles. Il en sera ravi mais devra apprendre à obéir à sa maîtresse Kaenima, car ce sont les femmes qui détiennent l’autorité. Il découvrira aussi certains aspects plus sombres de cette planète, où il n’y a pas que la végétation qui est noire.



    Mon avis : Je ne lis pas souvent de romans érotiques. Et une fois n’est pas coutume, je me suis dit qu’en lire un me changerait les idées, en me mettant quelque chose de croustillant sous la dent.<o:p></o:p>

    Matthieu aime le sexe, aime s’envoyer en l’air avec de nombreuses. Bien membré, il en profite. 

    Jusqu’à ce qu’il se fasse kidnapper lors d’une soirée qu’il aurait bien voulu prolonger avec une petite jeune fille effarouchée.<o:p></o:p>

    Transportée sur une planète régie par les femmes, toutes plus belles les unes que les autres, il se retrouve esclave des envies de sa geolière…<o:p></o:p>

    Bon le récit est très court, on parle plus ici, je pense, d’une nouvelle qu’autre chose.<o:p></o:p>

    En dehors de deux scènes érotiques, le reste m’a complètement refroidi. Les comportements femme-homme sur Pictoris est complètement bizarre, les descriptions des sécrétions physiques sont peu ragoutantes, et l’épilogue m’a fait tomber la machoire. <o:p></o:p>

    Du coup, rien à faire, au lieu d’en sortir émoustillée, j’ai refermé le livre avec soulagement. <o:p></o:p>

    Dommage.<o:p></o:p>

    Points attribués : 5/10<o:p></o:p>

    Je remercie l’édition Artalys pour ce livre particulier.<o:p></o:p>
    « Tous pareils de Danny WALLACEDans ma boîte aux lettres (88) »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :