• L'héritière de Mélinda SALISBURY


    Edition: Hachette jeunesse
    Nombres de pages: 336 pages

    Résumé: Twylla est promise au prince héritier du royaume de Lormere. Mais la jeune élue possède un don maléfique. Elle a le pouvoir de tuer par son simple toucher : elle est l'arme parfaite ! La cruelle reine qui l'a adoptée la contraint à exécuter les traîtres. Nul ne peut approcher Twylla sans risquer sa vie. Jusqu'au jour où Lief, son nouveau garde, charmant et rebelle, fait vaciller la jeune fille dans sa foi et sa soumission ...

    Mon avis : Twylla est la Daunen incarnée, fille des dieux régnants sur leur cité. Elle est de ce fait immunisée contre le poison, mais cela implique également qu’on ne peut la toucher, car sa peau est rendue toxique.<o:p></o:p>

    Elle est destinée à être l’épouse du Prince, et la Reine a pris son éducation très à cœur. Elle est continuellement entourée de deux gardes, qui la préservent d’éventuels attentats. Mais implicitement, ils protègent également les gens contre elle.<o:p></o:p>

    Un jour que l’un des soldats l’accompagnant doit se faire soigner, et qu’elle doit donc garder sa chambre en attendant sa guérison, les choses changent peu à peu.<o:p></o:p>

    Son nouveau garde est moins cérémonieux, moins guindé, et ne craint pas de l’approcher. Une amitié finit par se créer, les mettant grandement en danger.<o:p></o:p>

    Je ne pourrais vous raconter la suite sans vous dévoiler le meilleur de l’histoire. Car ce qui est bien, dans ce livre, c’est que tout n’est pas immuable.<o:p></o:p>

    Je n’étais pas vraiment portée sur ce livre. Une lecture en binôme m’a permis de me le mettre dans les mains.<o:p></o:p>

    Je n’ai pas été déçue. Voilà un univers qui ne ressemble à aucun autre. Pas de parallèles avec d’autres séries si connues. Pas de personnage-sosie.<o:p></o:p>

    Un fond de médiéval, un zeste de magie, une dose d’amour, et une partie de peur… Voilà une recette détonante pour moi !<o:p></o:p>

    J’ai trouvé les émotions savamment distillées : pas trop de mièvrerie, et suffisamment de retenue que pour laisser naître quelque chose directement sous les yeux du lecteur. Il peut voir les choses arriver avant que les personnes eux-mêmes n’en aient conscience. Ca, j’adore !<o:p></o:p>

    J’ai été vraiment agréablement surprise par ce livre. Par contre, j’ai appris qu’il s’agissait d’une trilogie. Ce que je trouve quelque part dommage, car je trouve que l’épilogue donnait vraiment une jolie touche de fin. Maintenant, je serai peut-être tout autant surprise par les prochains tomes.<o:p></o:p>


    Points attribués : 9/10<o:p></o:p>
    « L'ADN d'un dieu de Christine MACHUREAUDe rêves et d'eau de Louyuling ICE et HEIBAI »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Septembre 2015 à 09:03
    On peut dire que tu viens de me titiller avec ta chronique ! Moi qui ne pensait finalement pas lire ce roman, me voilà tentée... C'est pô juste mais merci ! :)
    2
    Mardi 22 Septembre 2015 à 11:34
    Je trouve en tout cas la couverture magnifique et même si j'ai vu des chroniques mitigées, il me tenterait bien :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :