• L'envol de Monique QUITTELIER


    Edition: Mon petit editeur
    Nombre de pages: 210 pages


    Résumé: Par la force des circonstances, les parents de Mona et Lisa laissent leurs fillettes désemparées aux bons soins d'un oncle pasteur qui vit dans le Périgord.Elles découvrent la joie de courir pieds nus dans la campagne en compagnie de leurs amis gitans et le bonheur de se goinfrer de la chair sanguinolente des fraises que cultive leur tonton. 
    Après quatre ans d'expatriation, les deux gamines sont de retour dans leur pays natal: la Belgique. Elles doivent à nouveau s'accoutumer à un nouvel environnement où le béton a mangé la nature.

    Alors que la vie les enrobe dans un quotidien monotone, elles font la connaissance d'une jeune adolescente, Jo, qui va bouleverser leur existence.
    Les épreuves qu'elles traverseront susciteront une question fondamentale: y-a-t-il une vie après la vie?

    Mon avis : Mona se souvient de sa jeune enfance dans le Périgord, et la raconte avec beaucoup de tendresse.<o:p></o:p>

    Un matin, leur maman les a laissés chez leur tonton et leur tata. Elles sont petites, Mona et Lisa, et ont le cœur bien gros à l’idée de ne pas voir pendant longtemps leur maman et leur papa devenu aveugle.<o:p></o:p>

    Mais peu à peu, leur vie prend des couleurs agréables, et elles finissent par très bien s’acclimater. Tellement bien, d’ailleurs, que lorsqu’il est temps de retourner en Belgique, elles sont complètement perdues.<o:p></o:p>

    La facilité d’adaptation des enfants fait encore ses preuves à ce moment-là, puisqu’elles se créent une nouvelle vie, de nouveaux amis et de nouvelles habitudes.<o:p></o:p>

    Tout ce récit est fait avec énormément de douceur. J’ai trouvé que les mots choisis correspondaient à l’âge que donne l’auteur aux deux petites filles. Elles sont adorables, naïves, et les bons mots dont elles font preuve régulièrement sont attendrissants.<o:p></o:p>

    La partie religieuse m’a moins plu, car elle me semble parfois étouffante. Mais il faut se rappeler que dans les années 60, à la campagne, tout est encore fort régi par cette foi toute puissante.<o:p></o:p>

     C’est un tout petit roman (210 pages), mais il m’a plu par sa gentillesse. <o:p></o:p>

    J’ai fait un joli bond en arrière dans le temps, et me suis retrouvée dans l’atmosphère de la génération avant la mienne. J’ai adoré !<o:p></o:p>

    Points attribués : 8/10<o:p></o:p>

    Je remercie l’édition Mon petit Editeur pour cette lecture tendre<o:p></o:p>


    « La perle et la coquille de Nadia HASHIMIA un détail près par Kristan HIGGINS »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Juillet 2015 à 06:42
    L'histoire ne m'attire pas trop . *Marie*
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :