• L'emprise du passé de Charlotte LINK


    Edition: Presses de la Cité
    Nombre de pages: 384 pages

    Résumé: Qui pouvait bien en vouloir à Richard Linville, ancien inspecteur de police, retrouvé assassiné dans son domicile de Scalby ? L'enquête piétine et sa fille unique, Kate, 39 ans, détective, comme papa, décide de prendre les choses en main. Quitte à froisser Caleb Hale, à qui le dossier a été confié, et qui compte bien, grâce à lui, redorer son image – il sort tout juste de cure de désintoxication.


    Mon avis: Richard Linville est retrouvé mort, chez lui, atrocement mutilé. Un enquêteur, Caleb Hale, tout juste sorti de désintoxication, prend l'enquête en main. Mais au fil des semaines, rien ne se dénote qui aide à trouver le meurtrier.

    Kate, la fille de Richard, débarque dans la petite ville du défunt, au départ décidée de faire le tri dans la maison de son père. Mais le fait que l'affaire ne soit pas encore élucidée la pousse à tenter elle-même de trouver des indices. Policière à Scotland Yard en congé prolongé, asociale sur les bords, elle sait qu'elle ne manque à personne à Londres, et qu'elle peut prendre le temps de faire bouger les choses. Ce qui ne plait pas du tout à Caleb.

    Les choses se découvrent peu à peu, et les policiers vont de surprise en surprise...

    Je ne pense pas avoir jamais lu jusqu'ici quoi que ce soit de Charlotte Link. Et j'étais donc curieuse de découvrir la plume de celle dont on parle beaucoup.

    La trame est bien faite. On ne découvre le vrai coupable qu'à la fin du livre, créant la véritable surprise que tout lecteur aime. Elle pose un décor, donne un caractère différent à chacun de ses personnages, leur laissant à tous une part d'ombre.

    Le sentiment diffus de danger qui plane autour de Kate est intrigant, et à la fois boostant. On a envie de lire plus loin, pour voir ce qu'il va arriver. Ce qui est bien la preuve, je pense, que le livre est bien écrit.

    Maintenant, on ressent également une certaine façon de développer qui est un peu "carrée", un peu brute, qui pourrait déstabiliser. Mais bon, en même temps, le style de roman s'y prête assez bien.

    Dans l'ensemble, c'est une assez bonne découverte.

    Points attribués: 7/10
    Je remercie l'édition des Presses de la Cité pour cette lecture mystérieuse.

    Il vous tente?

    « Ouragan sur la riviera de Sandra NELSONLes + grandes dates de la science de Jean BAUDET »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :