• L'émeraude oubliée, tome 1 de Lina CARMEN


    Edition: La bourdonnaye
    Nombre de pages: 208 pages

    Résumé: Dans la sinistre ville de Mornia, à la végétation inexistante, seules des tours grises aux dimensions célestes s’élèvent des hauteurs indistinctes. Un mur infranchissable empêche toute sortie de cette prison qui ne dit pas son nom, gouvernée par un dictateur, le Président Percy.Les plus riches vivent en haut des tours, dans un confort luxueux. Les plus pauvres vivent en bas, dans une brume permanente, le « smog » métropolitain.
    Yan, un garçon de 15 ans, est l’un de ces indigents dont le destin est de finir ouvrier dans une usine, comme son père et son grand-père. Mais il rêve d’une autre vie. Peut-être là-haut, chez les riches ? Ou bien ailleurs qu’à Mornia. Existe-t-il un autre monde que celui-ci ? Pour le savoir, il faudrait s’échapper. C’est alors que Yan rencontre Sonia, une jeune fille de son âge, issue des niveaux supérieurs, avec laquelle il va peut-être concrétiser ses rêves. L’évasion se prépare. Cependant, Percy et ses hommes prêts à tout pour faire échouer ce projet.


    Mon avis : Yan a 15 ans, et vit dans les bas-fonds de Mornia, une ville qui grandit en hauteur et est enfermée par un mur haut de 600 mètres. <o:p></o:p>

    Le hasard fait qu’il croise sur son chemin Sonia, une fille d’en haut, le quartier des riches. En apprenant à se connaître, ils se découvrent un intérêt commun pour ce qui se trouve derrière la barrière de briques qui les maintient enfermés. Avec l’énergie propre à leur âge et l’envie de découvrir le monde, les voilà lancés dans un projet extraordinaire : Sortir de Mornia…<o:p></o:p>

    J’étais très curieuse de découvrir ce livre, en ayant entendu beaucoup de bien. <o:p></o:p>

    Bon, j’avoue, je m’attendais à plus de fantasy, plus d’extraordinaire. Aïe, ça c’est le risque quand on écoute les avis avant de lire le livre.<o:p></o:p>

    Du coup, je me base uniquement sur ma lecture. J’ai beaucoup apprécié le personnage de Yan. Son histoire est un petit peu particulière puisque sa mère est partie, en les laissant, son père et lui. Un père épuisé au travail, effectuant des horaires éreintant, et oubliant sa peine dans l’alcool. Yan s’en sort comme il peut, un peu livré à lui-même.<o:p></o:p>

    Sonia est différente. Elle vient d’un milieu différent, puisqu’elle appartient à la classe huppée. Elle obtient tout ce qui lui fait envie, et pour le coup, s’affiche légèrement comme une rebelle aux regards de ses parents. Il n’empêche qu’elle est intelligente, qu’elle est persévérante. Son petit côté boudeur est bien décrit, lui aussi.<o:p></o:p>

    J’ai beaucoup, beaucoup moins aimé Arthur Sapin. Je comprends ses motivations, mais il n’y a rien à faire, j’ai tout de même du mal à lui « pardonner » ses actes, preuve que le personnage est parfaitement bien décrit !<o:p></o:p>

    Le livre n’est pas très long à lire, et j’avoue que je serais encore bien restée un peu dans cet univers. Il s’agit d’un retour aux sources, à la nature, et à la façon de vivre sans technologie. Les descriptions de la nature, des plantations, des animaux, des rivières donnent envie d’aller se promener dans les bois. <o:p></o:p>

    J’attends maintenant de découvrir le tome 2. Je suis curieuse de voir ce qui va arriver à ces jeunes héros.<o:p></o:p>

    Points attribués : 8/10<o:p></o:p>

    Je remercie l’édition La Bourdonnaye pour cette lecture toute en couleur<o:p></o:p>

    Il vous tente?

    « Des monstres au carnaval de Marc CANTIN et ISABELLe testament noir de Jean-Luc AUBARBIER »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :