• L'échiquier des égarés de Monique MOLIERE



    Résumé: Janvier 1910. Dans un Paris en proie aux inondations, Nicolas Koulinov découvre le corps de son parrain Sergueï Belevski. Ce meurtre incompréhensible le propulse dans les profondeurs occultes d'une folle aventure.
    À Sarajevo, le colonel Dragutin Dimitrijevic orchestre "La Main Noire" pour libérer la Bosnie-Herzégovine de l'emprise austro-hongroise. Le famélique Gavrilo Princip entend bien participer à la redistribution des cartes.
    Dans l'ombre déliquescente de Jérusalem, le Grand Maître Caïnite manipule son canevas. Au solstice d'été, les 666 ans seront révolus...
    À la veille de la Première Guerre mondiale, des archéologues font une dangereuse découverte, l'Évangile de Judas : la guerre entre le Bien et le Mal reprend de plus belle... 


    Mon avis: J'ai mis beaucoup d'attente dans ce second tome.
    L'histoire se déroule à une époque que j'aime beaucoup: celle des Romanov et de la bonne société.
    Malheureusement, je suis restée un peu sur ma faim de ce côté-là.

    Nicolas se retrouve pris dans une histoire dont il ne savait rien, celle de sa lignée, remontant à Magda, héroïne du premier tome. Du fond de l'antiquité, la même lutte refait surface: le bien contre le mal. 

    Je me suis sentie un peu plus immergée dans l'histoire de ce livre-ci que dans le premier. Le récit est plus net, plus structuré. Les bons et les méchants plus clairement décrits. Nicolas et Mary, qui sont au final les deux "stars" du livre sont attachants. 

    Au milieu de ce combat, se déroule un évènement historique, dont on voit, de manière romancée bien sûr mais très certainement proche de la réalité, les dessous et les coulisses: l'assassinat de François-Joseph d'Autriche. L'auteur lui a donné une petite touche ésotérique, et montre la chose sous un vaste coup monté.

    Si je n'ai pas été absolument transportée par le livre, j'ai tout de même apprécié le voyage.

    Points attribués: 7/10

    Merci à la Société des écrivains pour cette lecture ésotérique.

    « Le journal d'une princesse: la grande nouvelle de Meg CABOTSe souvenir des beaux lendemains de Nicolas CARTERON »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :