• L'affaire de la belle évaporée de J.J. MURPHY

    L'affaire de la belle évaporée de J.J. MURPHY

    Edition: Baker Street

    Nombre de pages: 326 pages

    Résumé: 31 décembre, New York, pendant la Prohibition. 

    En compagnie de ses fidèles amis, Woollcott et Benchley, Dorothy Parker fête le nouvel an à l’hôtel Algonquin. La grande star de théâtre et de cinéma, Douglas Fairbanks, y organise une réception dans sa luxueuse suite. Alors que la soirée bat son plein, l’un des invités, le Docteur Hurst, annonce qu’un cas de variole vient d’être détecté, et l’hôtel est mis en quarantaine. Le cauchemar ne s’arrête pas là : quelques heures après le début des festivités, Bibi Bibelot, l’extravagante vedette de Broadway, est retrouvée sans vie dans un bain de champagne.

    Dans une course contre la montre, Dorothy va mener l’enquête, épaulée par Sir Conan Doyle, le célèbre créateur de Sherlock Holmes. Une investigation à huis clos, où personnages réels et fictifs se croisent et se recroisent. D’un étage à l’autre, questions, dilemmes et révélations s’enchaînent et s’entrechoquent, alors que le meurtrier, lui, continue à échapper aux membres du Cercle Vicieux.

    L'affaire de la belle évaporée de J.J. MURPHY

    Mon avis: Dorothy Parker s'ennuie un peu en ce 31 décembre. Enfermé dans un hôtel à cause d'une mise en quarantaine bien embêtante, elle est invitée à la soirée de réveillon de l'un des clients, célèbre acteur du moment.

    Tout aurait pu bien se passer, sans l'arrivée de Bibi Bibelot, vedette de Broadway, aimant se faire remarquer. Très vite, elle est nue dans une baignoire remplie de champagne. Le ton est donné: les années folles sont présentes.

    Accompagnée de son cher ami, Benchley, et de l'insupportable Woolcott (qui ne jure que par le jeu de l'assassin et étant persuadé qu'il est le meilleur détective de l'assistance), elle découvre un autre convive bien intéressant: Sir Conan Doyle.

    Aux 12 coups de minuit, tout le monde quitte la suite pour célébrer la nouvelle année dans le hall de l'hôtel. Tous? Non, car Bibi Bibelot est retrouvée morte dans sa baignoire. Qui a pu commettre ce meurtre?

    Dorothy, accompagnée de ses acolytes, vont tenter de résoudre le mystère.

    Je n'ai jamais lu aucun livre de Sir Conan Doyle. Mais faire apparaître un auteur dans son livre, j'aime beaucoup. Voilà déjà un premier bon point pour ce roman.

    Ensuite, je ne suis pas non plus très fan des enquêtes à la Miss Marple. Pourtant, Dorothy m'a convaincu. Suffisamment intuitive, et finalement sans demander trop d'aide au célèbre écrivain, elle comprend les mystères de l'événement. Second bon point.

    Ensuite, sujet absolument non négligeable pour moi, Miss Parker n'est pas qu'un personnage de fiction! Elle a réellement existé, a réellement vécu pendant un temps à l'hôtel de l'Algonquin, possédait un humour très caustique (comme dans ce roman) et faisait bien partie d'un club se réunissant au même endroit. Voilà sa jolie frimousse.

    L'affaire de la belle évaporée de J.J. MURPHY

    Troisième bon point pour ce roman.

    Pour moi, ces points abordés sont des signes de réussite, aucun doute. L'auteur a su m'intriguer suffisamment pour que je ne repose pas le livre après m'être rendue compte que j'étais tombée dans une enquête digne de Sherlock Holmes. 

    Je n'ai pas eu un grand coup de coeur, bien sûr, mais il faut mettre dans la balance que ce n'est pas mon style préféré de lecture. Ce qui veut dire que tous ceux qui en sont adeptes vont adorer lire ce roman. Je les y encourage vivement!

    Points attribués: 7/10

    Je remercie l'édition Baker Street pour cette enquête.

    Il vous tente?

    « C'est lundi, que lisez-vous? (156)Le garçon qui courait de François-Guillaume LORRAIN »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Mars à 10:54
    Cyan

    J'avais noté le titre lorsque tu l'avais présenté, je l'ajoute à ma WL après cet avis :)

    Merci à toi!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :