• In my mailbox (155)

    In my mailbox (155)

     Bonjour les loulous!

    Cette semaine m'a apporté des trésors!! De beaux livres, des romans intrigants, et des couvertures superbes!

    Les Presses de la Cité m'ont envoyé ces deux romans.

    In my mailbox (155)

    Après une première enquête menée avec Sherlock Holmes (voir Le Diable de la Tamise), Anna Kronberg s'est retirée dans son cottage du Sussex. La jeune femme médecin pensait qu'elle et son célèbre coéquipier étaient parvenus à annihiler une organisation secrète qui expérimentait des bactéries pour en faire des armes de guerre. Mais le professeur Moriarty, véritable dirigeant de l'organisation, a survécu. Et il a décidé d'utiliser Anna pour entamer des recherches sur la peste...

    Pour arriver à ses fins, Moriarty kidnappe Anna ainsi que son père. Si la jeune femme veut revoir ce dernier en vie, elle devra obéir. Vivant désormais sous haute surveillance entre la demeure luxueuse de son geôlier à Londres et un entrepôt où elle réalise ses expériences, Anna tente de trouver un moyen pour prendre contact avec Holmes. Alors qu'elle fomente le meurtre de Moriarty, une relation ambiguë s'instaure avec cet homme violent, manipulateur et effrayant.

    In my mailbox (155)

    A Brive, en 1935. Par son mariage, la douce Alice est au coeur des manigances et des ambitions de Paul Bersac et de sa mère. Lui, propriétaire de la source d'eau la Châteline, cache sa part d'ombre. Mais bientôt Alice se rebelle...

    Jamais la timide Alice n'aurait pu rêver d'une si belle union... Le tout récent propriétaire de la source d'eau la Châteline, Paul Bersac, alliant charme et assurance, a demandé sa main à ses parents, prospères paysans corréziens. Alice est amoureuse. Pour la première fois. Et qu'importe si Marthe, sa future belle-mère, se montre si intrusive. 

    Or, au fil des mois de leur vie commune, la jeune épouse s'interroge. Paul est lointain. Est-il vraiment le mari dont elle rêvait ? Sa société perd de l'argent. Est-il le brillant entrepreneur qu'il a voulu faire croire ? Et surtout, comment peut-elle exister au sein du couple quasi fusionnel que forment Paul et sa mère ? 

    En ces années 1930, il est difficile pour une jeune femme sans expérience de s'affirmer. Et pourtant Alice Bersac va se rebeller...

     L'édition Archipel m'envoie un documentaire bien intéressant.

    In my mailbox (155)

    Depuis des décennies, le célèbre “Triangle des Bermudes”, zone située entre Miami, San Juan (Porto Rico) et l’archipel des Bermudes, donne lieu à bien des spéculations. Plusieurs centaines de navires et d’avions y ont disparu. Une faille spatio-temporelle ? D’un phénomène météo aussi brusque que violent, qui les efface du décor en une fraction de seconde ? D’une malédiction ? Certains cas, comme celui de l’escadrille d’Avengers – cinq bombardiers sortis des radars en décembre 1945, avec leur équipage – sont il est vrai plus que troublants…

    L’aviation ne manque pas d’affaires énigmatiques. L’aviatrice Adrienne Bolland, guidée par un médium lors de son intrépide traversée des Andes en 1921. Le dirigeable britannique R-101, Titanic des airs, dont la fin tragique près de Beauvais, en 1930, sera élucidée par un « esprit ». Le crash du DC10 d’Americain Airlines à Chicago, en 1979, annoncé par un rêve prémonitoire. L’astronaute Deke Slayton, dont l’avion de course perturba le trafic de l’aéroport de Santa Ana… plus de cinq après sa mort, en 1993.

    Autant de cas inexpliqués rassemblés dans ce livre. Pour chacun de ces dossiers, les auteurs ont refait l’enquête et livrent leur intime conviction.

    Et puis, j'ai reçu un joli cadeau pour ma fête des mères

    In my mailbox (155)

    « Le cardinal vient de rendre son âme à Dieu », annonce-t-on à la Cour lorsque Mazarin s’éteint, le 9 mars 1661. « Je doute que Dieu l’ait acceptée » réplique un courtisan.
    À Madame de Staël qui lui demande son avis sur l’un de ses ouvrages, le célèbre Rivarol lui répond : « Je fais comme vous Madame, je ne pense pas »…
    « Comment ! Vous allez épouser ce laideron ? L’avez-vous au moins regardée de face ? » s’exclament les amis du séduisant Boni de Castellane en apprenant ses noces avec la très riche mais fort laide américaine Anna Gould. 
    « C’est vrai, vue de face elle n’est pas belle, mais elle est irrésistible vue de dot », rétorque l’aristocrate sans-le-sou…

    Souvent féroces mais savoureux, les bons mots font aussi l’Histoire de France, avec cette touche de malice qui ne pouvait laisser indifférent Stéphane Bern. En esprit curieux de tout et de tous, il nous en offre ici un florilège : 400 piques et répliques irrésistibles, où l’anecdote laisse filtrer quelques insolentes vérités.

    Et vous, qu'avez-vous découvert cette semaine?

    « Littérature catégories premiers romans et premières lecturesC'est lundi, que lisez-vous? (166) »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Mai à 11:05
    Chani

    Bonnes lectures et bon dimanche :)

    2
    Dimanche 14 Mai à 15:27

    belles acquisitions ! bon dimanche et bonne fête des mères 

    3
    Dimanche 14 Mai à 18:21
    Cyan

    Tout ça m'a l'air bien sympathique :)

    Bonnes lectures!

    4
    Dimanche 14 Mai à 19:49
    Je ne connais pas mais je te souhaite de très belles lectures et découvertes
    5
    Mardi 16 Mai à 18:29
    Light and Smell

    La dernière expérience me tente bien. Bonnes lectures :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :