• Voici les quelques sorties littéraires qui me tente en ce mois de septembre.


    Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c'est l'été, et il n'a rien d'autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant et plein d'ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s'est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s'aperçoit, maintenant, qu'il ne peut plus vivre loin d'elle. Mais est-ce qu'elle veut encore de lui ? Songe à la douceur, c'est l'histoire de ces deux histoires d'amour absolu et déphasé - l'un adolescent, l'autre jeune adulte - et de ce que dix ans, à ce moment-là d'une vie, peuvent changer. Une double histoire d'amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaïkovski - et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.


    Mycroft Holmes, diplomate, frère aîné de Sherlock et diplômé de Cambridge, entretient des liens forts avec l'île de Trinité, où est né son meilleur ami Cyrus Douglas et a grandi sa fiancée, Georgiana Sutton. Bientôt, de mystérieuses disparitions surviennent, des empreintes étranges apparaissent dans le sable et des enfants sont retrouvés vidés de leur sang. Le trio mène l'enquête.


    Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l'aube d'une nuit glaciale, le corps d'un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre... 

    Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l'hôpital semble si peu à l'aise avec l'identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ? 

    Pour Sarah, c'est le début d'une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l'île de l'Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice. 

    Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d'un journaliste d'investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l'une des questions qui hante chacun d'entre nous : la vie après la mort... 

    Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultrasecrets, pourrait bien affoler plus encore que la question !


    L’histoire commence quand l’auteur retrouve la trace de son arrière-grand-oncle Albert sur les stèles du mémorial de la Shoah. Mais pourquoi Albert Achache a-t-il changé de nom ? Pourquoi s’appelle-t-il Achache-Roux ?
    Alors, loin des certitudes et des légendes familiales qu’on se passe d’une génération l’autre, de l’Algérie française à la diaspora juive, l’auteur découvre la viecincroyablement audacieuse de cet homme qu’elle a toujours aimé, sans le connaître.

    Qui est vraiment « oncle Albert » ? Est-il un ambitieux né dans l’Algérie de la colonisation et parti à l’assaut de la Riviera ? Un charmeur aux allures ambiguës dans la France des années folles ?

    De Tlemcen à Auschwitz, Brigitte Benkemoun reconstitue la trajectoire mystérieuse d’un enfant du siècle, ébloui par la France, la République et le progrès. Et le destin de ce jeune juif, au-delà de la tragédie personnelle, nous émeut. Oncle Albert, si différent, c’est chacun d’entre nous.


    En cet été 1938, Miles et Cecily devaient partir en vacances à Zurich avec leurs enfants, mais la situation est désormais bien trop préoccupante. Cecily se rend pourtant à Berlin, décidée à aider la famille de son assistante, Greta, à s'évader. 
    Pendant six terribles années de bombardements, de privation et de chaos, les Ingham et les Swann se protègent et s'entraident. Le destin de Cavendon est loin d'être assuré, le manoir subissant alternativement les coups de chance et les coups durs. Ils supporteront ces aléas comme ils l'ont toujours fait, prêts à repartir de zéro s'il le faut.


    1875. Dans le but de favoriser l'intégration, un chef cheyenne, Little Wolf, propose au président Grant d'échanger mille chevaux contre mille femmes blanches pour les marier à ses guerriers. Grant accepte et envoie dans les contrées reculées du Nebraska les premières femmes, pour la plupart " recrutées " de force dans les pénitenciers et les asiles du pays. En dépit de tous les traités, la tribu de Little Wolf ne tarde pas à être exterminée par l'armée américaine, et quelques femmes blanches seulement échappent à ce massacre.

    Parmi elles, deux sœurs, Margaret et Susan Kelly, qui, traumatisées par la perte de leurs enfants et par le comportement sanguinaire de l'armée, refusent de rejoindre la " civilisation ". Après avoir trouvé refuge dans la tribu de Sitting Bull, elles vont prendre le parti du peuple indien et se lancer, avec quelques prisonnières des Sioux, dans une lutte désespérée pour leur survie.


    Le journal d'un explorateur lance Peter Holliday, professeur d'histoire à West Point, en quête de l'Arche d'alliance. L'aventure risque de ne pas être de tout repos. C'est en effet au cœur de l'Amazonie qu'une société secrète fondée par les Templiers s'est retirée il y a plus de cinq cents ans afin de protéger ce mystère bien gardé. Entre les pilleurs de tombes et les tribus hostiles, le professeur Holliday fait-il là son dernier voyage ?

    Et vous, par quoi êtes-vous tentés?

    1 commentaire

  • Hello!!

    Comme vous, certainement, j'ai une Pal mensuelle de prête.

    Voilà ce que j'ai prévu de lire en septembre.


    À douze ans, Bobby passe ses nuits à répertorier cheveux, vêtements et autres traces de la vie de sa mère en attendant son retour... qui ne viendra pas. Cette dernière est morte brutalement, et le jeune garçon n'est pas prêt à l'accepter. Battu par son père, Bobby se croit seul au monde jusqu'au jour où il rencontre Val et sa fille handicapée, Rosa. Tous trois nouent des liens très forts et passent un été magique parmi les livres du bibliobus où Val est femme de ménage.
    Mais, bientôt, une rumeur sur la nature de la relation entre la mère célibataire et l'adolescent se propage dans la ville. Contraints de s'enfuir à bord de la bibliothèque ambulante, ces êtres égratignés par la vie vont s'embarquer dans une aventure pleine de rebondissements, digne des « classiques » qu'ils ont pris l'habitude de dévorer...


    Un brin délurée et paresseuse, sans un sou en poche et totalement accro du shopping. Voilà Lizzy Sullivan, 29 ans, une jeune femme incapable de garder un emploi et encore moins une relation amoureuse. Mais Lizzy en assez d’attendre que le bonheur lui tombe dessus. Elle décide donc de passer à l’action. Et réussit à se faire embaucher comme styliste pour une grande marque de chaussures en s’inventant un CV et des compétences qu’elle est très loin d’avoir. Après tout, un mensonge n’a jamais fait de mal à personne… A condition de ne pas confier ses secrets à n’importe qui, surtout pas à un collègue un peu trop séduisant. Des petits mensonges certes, mais de grands désastres en perspective…
    Une comédie romantique pétillante et drôle avec une délicieuse french touch !


    Sur le chemin de l'Afrique Occidentale Britannique, où il est envoyé en mission, John Clayton, lord Greystoke, est abandonné, avec son épouse, sur une côté africaine sauvage par les mutins du navire sur lequel il avait embarqué.
    C'est là que va naître l'enfant qui, sous le nom de Tarzan donnera naissance à l'une des fabuleuses sagas d'aventures de la littérature contemporaine.
    Dans ce premier volume, qui sera suivi de vingt-trois autres, Edgar Rice Burroughs, le génial créateur de ce mythe devenu universel, nous donne littéralement à voir un spectacle inouï : celui d'un enfant d'homme élevé chez les singes qui, bien que prenant peu à peu conscience de sa différence, n'en devient pas moins le roi des singes avant d'être reconnu comme le seigneur de la jungle.
    Son enfance, son adolescence et le début de son âge d'homme passeront par de multiples aventures merveilleuses, que vous allez découvrir, jusqu'à ce que l'humanité qui est en lui le pousse à partir à la recherche de ses semblables. C'est alors qu'il rencontrera Jane qui, en l'épousant, deviendra, elle aussi, l'un des principaux personnages du mythe.


    Dans l’imagination populaire, la grande vague hystérique de sorcellerie, de sabbats et de procès terrifiants de cruauté, avec leurs interrogatoires sadiques et l’horrible issue du bucher, est indissociable de l’image d’un Moyen Âge obscurantiste.

    Or, la majorité des hallucinants procès de sorcellerie se déroulèrent du XVe à la fin du XVIIIe siècle et servirent à focaliser, sur des boucs émissaires, la colère d’une population mise à mal par les famines et les guerres interminables.

    Le dégoût et la peur qu’inspirent les maléfices – potions répugnantes, meurtres rituels d’enfants,… – au peuple justifient des exorcismes obscènes et des procès accompagnés de tortures effroyables. Cependant, derrière ce tableau effarant de la sorcellerie « ordinaire », se dessine une autre réalité, celle des faux procès de sorcellerie qui sont en fait des règlements de comptes politiques déguisés, bien plus nombreux qu’on le pense. Cet autre visage de l’usage d’accusation de sorcellerie recèle bien des surprises et révèle de curieux mystères…


    Londres, 1889. Quand une victime du choléra est retrouvée dans la Tamise, le Dr Anton Kronberg, bactériologiste de son état, est appelé pour confirmer les causes du décès. Toutes les précautions sont prises pour éviter une épidémie. Les choses auraient pu en rester là si les résultats intrigants de l'autopsie n'avaient poussé Kronberg à s'intéresser de plus près à cette affaire. Alors que Scotland Yard souhaite classer ce cas, Kronberg se rapproche de Sherlock Holmes. Et il ne faut que peu de temps au célèbre détective pour percer le secret du médecin qui, en réalité, est... une femme. Un secret qui pourrait la mener droit en prison s'il venait à être révélé. Mais tous deux vont unir leurs forces pour débusquer un criminel aussi redoutable que Jack l'Éventreur...


    L'histoire vraie d'Arielle, jeune Québécoise, fugueuse à 14 ans, devenue malgré elle esclave sexuelle. Elle lutte aujourd'hui pour le droit des femmes, et pour la reconnaissance politique du trafic humain.

    A seulement 14 ans, Arielle Desabysses claque la porte du domicile familial, avec l'espoir d'une vie meilleure et des rêves plein la tête. Arrivée à Montréal, désorientée, épuisée, elle se réfugie sur le banc d'un parc. Trois heures plus tard, elle est réveillée par quelqu'un qui fouille dans son sac, puis est violée et battue par deux hommes. Secourue par un inconnu qui lui offre son aide, elle se réveille à nouveau dans un lit, nue, écrasée sous un corps. Elle reprend conscience dans une ruelle, à plat ventre sur l'asphalte.
    C'est le début d'un long cauchemar qui l'entraînera malgré elle jusque dans un réseau de trafic humain, où les jeunes filles de son âge deviennent des esclaves sexuelles.

    Il lui faudra tout le courage et toute la volonté du monde pour sortir de cet enfer.


    Dix ans après son mariage, dans un cas historique qui a secoué la nation américaine et mené à la réécriture des lois, Ann a divorcé de son puissant mari mormon, prétextant la négligence et les traitements cruels.
    En 1876, Ann Eliza a publié une autobiographie intitulée « Wife n° 19 ».
    Elle explique la raison de son écriture : « Si j’entreprends la rédaction de cet ouvrage, c’est pour montrer au monde le véritable visage du mormonisme et dénoncer les pitoyables conditions de vie de ses femmes, réduites au pire esclavage qui soit. Ce n’est pas seulement leur corps qui
    leur est ravi, mais également leur âme. »
    Son autobiographie est un document poignant révélant comment Brigham Young, président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, et d’autres hommes mormons vivaient à la tête de nombreux ménages, visitant leurs femmes tour à tour, devenues de véritables servantes.
    Ann Eliza Young a parcouru les États-Unis pour expliquer la dégradation de la polygamie et du mormonisme, mais aussi pour révéler la véritable personnalité de Brigham Young lui-même. Elle a témoigné devant le Congrès américain en 1875. Ses remarques ont contribué à un passage de la loi qui a réorganisé le système judiciaire du territoire de l’Utah, aidant le gouvernement fédéral à poursuivre les polygames.


    1955. Un orage musical de 180 secondes secoue la planète : c’est la naissance du rock’n’roll. Finis les chanteurs guimauves. Phénomène sans précédent, le « Rock around the clock » de Bill Haley met le feu aux poudres. Il est l’homme par qui tout est arrivé : plus jamais la musique ne sera la même.

    Dans son sillage, s’engouffre une génération spontanée de musiciens inconnus qui se met à inonder le monde de sons nouveaux, de rythmes qui réveillent les plus endormis. Pour une fois, la musique n’adoucira pas les moeurs, elle va les bouleverser. Des millions de jeunes vont surfer sur ces rythmes violents et parfois provocants pour clamer leurs frustrations, secouer le joug séculaire des parents, affirmer leur droit d’exister, de penser, de s’exprimer et de devenir à leur tour des citoyens.

    Rockstars et popstars, portées aux nues, deviennent les porte-parole d’une jeunesse pressée de vivre et de se faire entendre. Pour mériter leur statut d’idoles, ces artistes devront souvent se livrer à une surenchère de décibels, d’originalité, d’excès en tout genre. Certains n’ont pas survécu à la gloire, d’autres sont devenus des « papys » du rock, des vétérans du showbiz. Leurs noms s’inscrivent en lettres de feu au panthéon de l’Olympe musical.


    Au début des années 80, le downtown de New York est le centre de l’univers, un terrain de jeu revêche, encore hermétique à la menace de l’embourgeoisement. Artistes et écrivains s’y mêlent dans des squats insalubres où leurs rêves de reconnaissance prennent des formes multiples. Parmi eux, Raul Engales, un peintre argentin en exil, fuyant son passé et la « guerre sale » qui a enflammé son pays. S’affamant pour payer son matériel, il peint le jour d’immenses toiles mettant en scène les spectres qu’il croise la nuit. Un soir, il attire l’attention de James Bennett, critique d’art en vogue du New York Times, proche de Basquiat, Warhol et Keith Haring. Tandis que l’ascension fulgurante de l’un entraîne l’autre sous les projecteurs, une double tragédie les frappe. Dans ce chaos, Lucy, l’amante enjouée de Raul, échappée d’une obscure banlieue de l’Idaho, tente de les extraire de leur détresse. Entre peintre, critique et muse se dessine alors un triptyque
    amoureux étourdissant.
    Avec une écriture inventive d’une grande force poétique, Molly Prentiss explore la nécessité de beauté, de partage, de création et d’amour dans un paysage urbain et mouvant.


    Et si choisir un amant à sa femme était le meilleur moyen de ne pas la perdre ?

    De son propre aveu, Felix Quinn est un homme parfaitement heureux. Il détient l’une des plus anciennes boutiques de livres rares de Londres et prend un plaisir infini à se plonger dans des textes oubliés. Marié à la divine Marisa, il en est éperdument amoureux, mais une crainte grandit en lui : la perdre. L’enfance de Felix lui a appris que l’amour ne va pas sans la perte, il choisit donc de la devancer en orchestrant la propre trahison de son épouse. Ainsi Marius, minutieusement choisi par Felix, entre-t-il dans la vie intime de Marisa. Felix pense alors embrasser une nouvelle forme de sérénité, or il se trouve aussitôt en prise avec un autre démon : la jalousie.

    Et vous, qu'avez-vous prévu de lire?

    1 commentaire

  • Bonjour tout le monde!!

    Nous voilà arrivés au bout d'un nouveau mois de l'année.

    C'est donc l'heure du bilan.

    J'ai parcouru 18 livres, voyagé à travers 4710 pages. J'ai fait de très belles découvertes, et ai été déçue par certaines lectures.

    J'ai ajouté 20 livres à ma Pal, mais j'en ai retiré 18 , ce qui fait un + 2 .

    Place aux images.


























    Et vous, quel est votre bilan?


    votre commentaire

  • En ce mois d'août, il y a quelques petites sorties littéraires qui me tentent. Et vous?



    On le sait, c est l émeute du 14 juillet 1789 qui a vraiment déclenché la Révolution française. Que les insurgés s en soient pris à cette vieille forteresse du Moyen Âge devenue prison d État en dit long sur sa sinistre réputation. N a-t-elle pas accueillid innombrables prisonniers politiques, dissidents religieux, écrivains insolents, sans oublier le tout-venantde la pègre et même les fils de (bonne) famille ?


    L'histoire vraie d'Arielle, jeune Québécoise, fugueuse à 14 ans, devenue malgré elle esclave sexuelle. Elle lutte aujourd'hui pour le droit des femmes, et pour la reconnaissance politique du trafic humain.

    A seulement 14 ans, Arielle Desabysses claque la porte du domicile familial, avec l'espoir d'une vie meilleure et des rêves plein la tête. Arrivée à Montréal, désorientée, épuisée, elle se réfugie sur le banc d'un parc. Trois heures plus tard, elle est réveillée par quelqu'un qui fouille dans son sac, puis est violée et battue par deux hommes. Secourue par un inconnu qui lui offre son aide, elle se réveille à nouveau dans un lit, nue, écrasée sous un corps. Elle reprend conscience dans une ruelle, à plat ventre sur l'asphalte.
    C'est le début d'un long cauchemar qui l'entraînera malgré elle jusque dans un réseau de trafic humain, où les jeunes filles de son âge deviennent des esclaves sexuelles.

    Il lui faudra tout le courage et toute la volonté du monde pour sortir de cet enfer.


    Paru en Angleterre en 1931, Highland Fling est le premier roman de Nancy Mitford. Avec un humour grinçant, elle y dépeint les us et coutumes de ses contemporains aisés et insouciants en cette période de l'entre-deux-guerres.

    Son héroïne, Jane Dacre, nous convie à une majestueuse garden-party organisée dans un grand domaine écossais. L'arrivée d'Albert Gates, peintre surréaliste fantaisiste, va perturber le cours paisible et conventionnel des festivités...

    Nancy Mitford livre une comédie mordante, qui sonne d'autant plus juste qu'elle côtoyait quotidiennement cette société mondaine dont elle décrit comme nulle autre les comportements et les travers.


    Comment vivre une vie de star ? 
    En se mettant en coloc avec Marilyn !

    Après avoir vu Audrey Hepburn sortir de l’écran et apparaître comme par magie dans son petit appartement de Londres, Libbie Lomax n’est pas (vraiment) surprise de trouver la blonde la plus célèbre d’Hollywood lovée dans son canapé Chesterfield, juste vêtue d’une fourrure blanche et d’une touche de Chanel N°5. En fait, c’est Marilyn qui sursaute et se demande ce qu’elle fait là ! Mais il ne faut pas sept ans de réflexion à la jolie blonde pour s’habituer à cette situation loufoque et pour décider que Libbie, en plus d’être sa nouvelle coloc, sera aussi sa best friend ever…

    Charmante, pétillante, inattendue, cette comédie relance les aventures de Libbie Lomax, jeune femme en quête de confiance en soi et de grand amour. Auprès de la très amusante Marilyn, elle va une trouver une conseillère attentive et un peu fantasque. Elle va aussi se laisser attendrir par la fragilité de l’étoile, et ses rêves impossibles : car Marilyn ignore quel sera son destin

    votre commentaire

  • Me voilà avec une nouvelle Pal mensuelle. Elle est plutôt complète, mais il m'est impossible d'en choisir certains et pas d'autres hihi


    Après Le Serpent et la Perle, Kate Quinn poursuit son récit des aventures de Giulia, de son garde à la langue bien pendue, Leonello, et de sa cuisinière et confidente, Carmelina. 

    De retour à Rome, Giulia Farnese, maîtresse officielle du pape et désormais mère d'une petite fi lle, doit faire face aux nouveaux dangers qui menacent son clan. Sa cuisinière et confidente, Carmelina, est rattrapée par son secret : le couvent dont elle s'est enfuie pourrait bientôt la retrouver et elle n'est plus en sécurité.

    Son garde du corps Leonello est quant à lui bien décidé à mettre fin à la série de meurtres qui, étrangement, secoue de nouveau la ville depuis le retour des Borgia. Anna était sa seule amie et il refuse de laisser son crime impuni sous prétexte qu'elle était une simple servante.


    À l’automne 1909, Marya et son frère, de jeunes Américains d’origine russe, voyagent à bord d’un paquebot qui fait route pour Saint-Pétersbourg, où les a invités le comte Ivan Paskevitch, leur dernier parent en vie.
    Cet homme richissime et tyrannique vit seul dans un somptueux palais, sanctuaire où il entrepose mobilier, objets et bijoux de grande valeur.
    Fasciné par Marya, le comte a décidé de faire d’elle la pièce maîtresse de sa collection.
    Mais au cours de la traversée, Marya a rencontré Stephan Strakhov, un révolutionnaire au passé mystérieux, qui lui a sauvé la vie…


    Irlande, 1846. A 17 et 19 ans, Kathleen et Michael sont amoureux. Ils ne rêvent que d’une chose : quitter leur île natale pour rejoindre les Amériques, y fonder une famille et commencer une vie nouvelle. Car Kathleen est enceinte…
    Mais ces projets s’effondrent quand Michael est arrêté pour avoir volé du pain. Il est alors envoyé en Australie pour y purger sa peine. Au cours de la traversée, il fait la connaissance de Lizzie, une jeune prostituée.
    Pendant ce temps, Ian Coltrane, un vendeur de bétail, demande en mariage Kathleen, inconsolable depuis le départ de son amant. Ses parents acceptent sans hésiter. Les jeunes époux partent alors tous deux pour la Nouvelle-Zélande, dans l’espoir d’y faire fortune.
    Hélas, Ian se révèle vite cupide et violent. De son côté, Michael – qui ne cesse de penser à Kathleen – est courtisé par Lizzie. Pour échapper au sort qui les attend, ils décident tous deux de s’enfuir pour la Nouvelle-Zélande.
    Le destin saura-t-il réunir Michael et Kathleen ?


    Dans la salle des ventes de Churchill's, la tension est à son comble.
    L'un des plus célèbres bijoux de la collection Fabergé, l'" Œuf de lune ", que l'on croyait disparu avec la famille impériale russe, est mis aux enchères. Un million de dollars... Deux millions... Trois millions... Au fond de la salle, Faye Slater, la journaliste vedette de " KEY News ", retient son souffle : cette vente est l'occasion inespérée de sortir sa carrière de l'impasse où elle se trouve. Mais le monde des médias et le monde de l'art ont un point commun : les apparences y sont souvent trompeuses.
    Au moment où le marteau du commissaire-priseur s'abat, un artisan joaillier de Little Odessa, le quartier russe de Brooklyn, est assassiné...


    A Saint-Côme, village gardois, tout le monde est réuni autour de Clarisse Fabre, belle rousse de vingt-six ans. Celle-ci enterre son oncle Grégoire, viticulteur passionné, homme généreux et estimé de tous. C'est lui qui a élevé Clarisse, orpheline à quatre ans, après le décès accidentel de ses parents. A la lecture du testament, la jeune femme apprend qu'elle hérite de la cave des Hautes Vignes et d'une maisonnette située à Sanary-sur-Mer dans le Var. Celle-ci a été léguée à son oncle un mois avant sa mort... Le notaire, qui doit tenir l'identité du testateur secrète, lui remet ensuite une lettre de Grégoire. Elle lui révèle sa véritable histoire, ses origines cachées, aussi bouleversantes qu'inattendues. En quête de vérité, Clarisse se rend à Nîmes aux portes d'un orphelinat, les Mimosas


    Née sur les sauvages terres d'Ardèche, mariée de force, mère contre son gré, Jeanne, emplie de haine, se rebelle contre son destin. Mais en 1789, la France entière s'embrase aux idées généreuses de la Révolution et c'est l'Histoire qui impose sa loi. Cependant, cette Révolution qui a suscité tant d'espoir en une société plus juste ne tient pas ses promesses. La misère et le désordre gagnent du terrain. En Vivarais, des hommes s'affrontent avec passion et violence. Certains pour préserver leur foi et leurs traditions, d'autres pour changer de vie en détruisant ce qui les a contraints. A travers les épreuves, Jeanne l'orgueilleuse, Jeanne l'ambitieuse qui ne rêve que de revanche, apprend l'humilité, la charité et le pardon. Sur fond historique, un vrai roman d'aventure violent, dramatique, passionnel, qui fait souffler un vent épique sur l'Ardèche.


    Après le remariage de leur mère, Louis et sa sœur Pascaline s'enfuient et sont recueillis par Antoine et Marthe, métayers au mas de la Sarrasine. 

    Les enfants découvrent un domaine où la famille Loubaresse s'active depuis vingt ans avec passion autour des vignes et de l'élevage du ver à soie. 

    Entre satisfactions et coups du sort, les deux orphelins ne se déroberont pas à la confiance portée par Antoine...


    Camille, recueillie par un modeste couple de fermiers, se révèle dotée d'un véritable don pour la cuisine. Son rêve secret de devenir pâtissière se heurte au destin que lui ont réservé ses parents adoptifs : une vie ennuyeuse auprès d'un mari bien terne. Cependant, Camille parvient à se faire embaucher dans le très chic salon de thé de Martial Osmont. Le charme de son bel employeur, devenu résistant, ne la laissera pas indifférente. Le chemin qu'elle emprunte alors la mènera au mystère de ses origines...


    La Demoiselle de Hautefort Soeur Constance a décidé de consacrer sa vie aux pauvres. Volontaire pour travailler à l'hôpital de Hautefort, elle s'emploie à soulager, grâce aux plantes médicinales, les maux du corps, et parfois de l'âme. Alors que la révolte gronde à Paris, que le peuple se soulève pour l'abolition des privilèges et des impôts, l'inquiétude monte au château des Hautefort. La fièvre vengeresse de certains gardes nationaux les pousse à des exactions qui n'épargnent personne. Outre les difficultés à surmonter pour que l'hôpital continue de fonctionner malgré le chaos, Dieu semble avoir mis sur le chemin de Constance une épreuve supplémentaire : ses sentiments pour Martial... Constance, ce matin-là, réécrivit le cours de son destin. L'herboristerie dans laquelle ils avaient pénétré sentait cette odeur d'herbes séchées qui avait tant troublé Martial. Il l'associait bien sûr à Constance. Cela lui donnait des envies de la rouler dans le foin. Il avait les yeux posés sur elle, il ne lâchait pas son étreinte visuelle jusqu'à ce qu'elle en fût déstabilisée à son tour. La présence de Manon rassurait Constance comme un enfant se cachant derrière sa mère pour ne pas regarder un intrus. Elle sentait pourtant le regard brûlant se poser sur ses mains, sur son front. Elle tenait bon.


    À douze ans, Bobby passe ses nuits à répertorier cheveux, vêtements et autres traces de la vie de sa mère en attendant son retour... qui ne viendra pas. Cette dernière est morte brutalement, et le jeune garçon n'est pas prêt à l'accepter. Battu par son père, Bobby se croit seul au monde jusqu'au jour où il rencontre Val et sa fille handicapée, Rosa. Tous trois nouent des liens très forts et passent un été magique parmi les livres du bibliobus où Val est femme de ménage.
    Mais, bientôt, une rumeur sur la nature de la relation entre la mère célibataire et l'adolescent se propage dans la ville. Contraints de s'enfuir à bord de la bibliothèque ambulante, ces êtres égratignés par la vie vont s'embarquer dans une aventure pleine de rebondissements, digne des « classiques » qu'ils ont pris l'habitude de dévorer...


    Fairy Oak est un village magique et ancien caché dans les méandres du temps. Pour espérer le trouver, il faudrait parcourir les plateaux d'Écosse et longer les falaises normandes, cheminer dans les vallées fleuries de Bretagne, les prés verts d'Irlande et les baies de l'océan. Ce village est peuplé de créatures fantastiques et d'êtres humains magiques et non magiques qu'il est très difficile de distinguer. Fées, magiciens, sorcières et simples villageois habitent ses maisons depuis si longtemps que plus personne ne se soucie des bizarreries de ses voisins. Il faut dire qu'après tout ce temps, tout le monde se ressemble un peu ! À part les fées, qui sont très petites et lumineuses... et qui volent ! À Fairy Oak, les magiciens et les sorcières engagent les fées pour veiller sur leurs enfants. Cette histoire est racontée par l'une d'elles : Féli, la fée-nounou des soeurs jumelles Vanilla et Pervinca. 

    L'Ennemi assiège Fairy Oak et son pouvoir est plus fort de jour en jour. L'Alliance Antique entre Lumière et Obscurité vacille. Mais un lien, toutefois, semble indissoluble : celui qui unit Vanilla et Pervinca, les sorcières jumelles, identiques et opposées, Lumière et Obscurité du même sang. C'est sur ce lien que l'Ennemi va abattre sa hache. Pervinca saura-t-elle résister au sort de l'obscurité ? Le salut des Magiques et des Non-Magiques en dépend.


    Un brin délurée et paresseuse, sans un sou en poche et totalement accro du shopping. Voilà Lizzy Sullivan, 29 ans, une jeune femme incapable de garder un emploi et encore moins une relation amoureuse. Mais Lizzy en assez d’attendre que le bonheur lui tombe dessus. Elle décide donc de passer à l’action. Et réussit à se faire embaucher comme styliste pour une grande marque de chaussures en s’inventant un CV et des compétences qu’elle est très loin d’avoir. Après tout, un mensonge n’a jamais fait de mal à personne… A condition de ne pas confier ses secrets à n’importe qui, surtout pas à un collègue un peu trop séduisant. Des petits mensonges certes, mais de grands désastres en perspective…
    Une comédie romantique pétillante et drôle avec une délicieuse french touch !

    Et vous, qu'avez-vous prévu de lire en août?

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique