• Dans ma boîte aux lettres (86)


    Bonjour les choux!!!

    Comment s'est passé votre réveillon? Père Noël a-t-il déposé des livres sous le sapin?

    Bon en tout cas, moi, avant le réveillon, j'ai reçu un roman de l'édition Nathan jeunesse

    Un astéroïde se rapproche dangereusement de la terre et c'est bientôt la quasi certitude de l'impact. Peter, Eliza, Andy et Anita vont voir leurs trajectoires et leurs sentiments se croiser puis se percuter dans ce cadre digne d'une fin du monde.

    Peter souhaite se défaire de son costume de beau gosse populaire et se rapprocher d'Eliza dont il a terni la réputation par lâcheté. Anita veut échapper au chemin de réussite tracé par ses parents afin de se lancer dans sa passion, le chant.

    Elle entraîne dans son sillage Andy, le suiveur du dealer du quartier qui va ainsi voir sa vie chamboulée. Chacun cherche à se défaire des étiquettes et des pressions extérieures.

    Mais le monde autour d'eux change, devient de plus en plus violent au fur et à mesure que le compte à rebour s'égraine et que les hommes perdent confiance et foi en l'avenir.

    Tout est-il désormais permis ? Mais n'est-il pas déjà trop tard pour réaliser tous ses rêves ?

    Et puis, parmi des tonnes d'autres cadeaux, j'ai reçu un livre de mon chouchou pour Noël


    Sophie Foster n’a décidément pas le temps de souffler ! Silveny, qu’elle a aidé à placer en sécurité au Sanctuaire, y subit les attaques inexpliquées d’une autre alicorne. Le Conseil envoie donc la jeune fille, accompagnée de Keefe, vérifier ce qui cloche. Mais leur première tentative les emmène jusqu’à la maison où Sophie a grandi, en Californie, où ils trouvent un message codé laissé à son intention par le Cygne Noir.
    C’est le début d’un tourbillon de révélations et de rebondissements qui va emmener Sophie des couloirs inquiétants du manoir où vit la famille de Keefe aux montagnes de l’Himalaya où se niche un Sanctuaire prodigieux peuplé de dinosaures, salamandres, centaures et autres sasquatch, en passant par les cellules sordides de la prison secrète des elfes, Exil.
    La fantaisie et l’inventivité de Shannon Messenger font de nouveau des étincelles ! Retrouvez Sophie dans le troisième tome de la série Gardiens des Cités perdues, où le mystère s’épaissit autour de sa naissance et le monde magique des elfes se colore d’une teinte plus sombre…

    Et puis, je suis allée hier à Namur, au salon des vieux papiers et des livres. Mon Dieu, Mon Dieu!!! je suis revenue chargée comme un baudet hihi



    « Je suis née dans le sud des Etats-Unis : la ségrégation ne nous permettait pas d aller dans le mêmes écoles, les mêmes bus, les mêmes restaurants que les Blancs.
    Mon père était pasteur, ma mère institutrice. Nous n avions pas beaucoup d argent. Mes premiers chants furent les negro spirituals, la musique des esclaves.
    Un jour, un bienfaiteur m a entendue à la messe. Grâce à lui, j ai rencontré Miss Tourel, mon professeur de chant. Mon destin a basculé. »

    Comment la petite fille aux pieds nus de l'Arkansas issue d un monde « interdit aux Negroes » a conquis les plus grandes scènes internationales ? Barbara Hendricks raconte son parcours hors du commun : son enfance, son travail avec Karajan, Bernstein, les coulisses de l opéra, son combat pour les droits de l'Homme, ses rencontres avec Mitterrand, Clinton, Maria Callas, Aung Sung Suu Kyi.


    A travers ce destin de femme libre, de chanteuse, de militante et de mère, Barbara Hendricks a tracé sa voie.


    Les Mémoires de vedettes américaines sont le plus souvent des produits finis, adaptés au public et passés à la moulinette des services de publicité. Ce livre détonne par sa sincérité, son ton de liberté, et l'absence - rare - de tout snobisme. 
    Le générique compte tout ce qu'il faut de célébrités, du " show-bizz " à la politique, et contient le pourcentage inévitable d'allusions et d'indiscrétions ; mais il renferme quelque chose de différent : sous la " success-story " aux couleurs vives d'Hollywood, l'histoire grise d'un petit juif devenu grand qui ne comprend pas pourquoi le monde est si dur... 
    Gilles Lambert, Le Figaro 

    Le fils du chiffonnier illettré (russe et juif de surcroît) qui a tenu dans ses bras les plus belles femmes d'Hollywood, Joan Crawford, Rita Hayworth, Marlène Dietrich, et pas seulement au cinéma, se fait tendre pour ses conquêtes, ironique pour ses détracteurs, acide pour la vie frelatée des vedettes. Mais jamais, celui qui fut Van Gogh, Spartacus et le colonel Dax n'oublie qu'il fut d'abord Issur Danielovitch Demsky, sorti à coups de volonté, de travail et de chance de la misère. 
    Claire Méheust, Marie-Claire.


    Atteint de calvitie naissante, âgé de 62 ans, ergoteur et, à ce qu'on dit, radin, Sean Connery est malgré tout considéré comme l'homme le plus sexy du monde. Il méprise la gloire que lui ont apporté les James Bond. C'est pourtant grâce à eux qu'il a fait fortune.

    Né dans les quartiers pauvres d'Edimbourg, il échoue dans la poursuite d'une carrière dans la Navy et réussit en tant que footballeur amateur. Il rêve d'être assez riche pour posséder un piano. A la manière de Schwarzenegger, la réussite qu'il rencontre en pratiquant le body-building lui sert de tremplin pour aborder la scène. Après huit années passées à jouer des petits rôles, il trouve enfin la richesse et le succès avec "Dr no". Les films de James Bond représentent un phénomène international. Le rôle qu'interprète Connery, l'agent 007, devient un personnage culte à travers le monde. Mais il jouera ses plus grands rôles par la suite, dans des films mémorables, tels que "Le nom de la rose", "Les incorruptibles", pour lequel il remportera l'Oscar du Meilleur Acteur de second rôle, et "Indiana Jones".

    Cet ouvrage constitue bien plus que la chronique d'une carrière puisqu'il contient les interviews les plus franches accordées par la famille, les amis de Connery et les vedettes qui le connaissent bien. C'est la première et la seule biographie consacrée à Connery qui dévoile la vraie personnalité de l'acteur.


    L'âge d'or de l'opéra, l'âge d'or des castrats : le XVIIIe siècle. Farinelli fut le plus illustre d'entre eux. Originaire du sud de l'Italie, éduqué à Naples, très vite sa renommée l'entraîna à l'étranger. Après Londres et à la demande de la reine d'Espagne, il s'établit à Madrid, où le neurasthénique Philippe V se consume dans l'inaction. Et voilà le miracle : la voix de Farinelli agit sur le roi comme une drogue miraculeuse, il revit et s'intéresse de nouveau aux affaires de l'Etat. Personnage dorénavant important de la Cour espagnole, richissime, décoré de l'ordre prestigieux de Calatrava, le castrat reste vingt-deux ans à Madrid. Il se retira à Bologne, où défila toute l'Europe, de Mozart à Casanova.


    Charles Aznavour évoque le passé, le présent et l'avenir dans une galerie de tableaux. Il y a le chanteur, qui témoigne de son parcours et de ses galères sans jamais bouder son intérêt et sa tendresse pour la jeune génération d'artistes. Il y a l'auteur, qui raconte on amour des mots et son plaisir d'écrire. Il y aussi l'homme, qui s'exprime sur son enfance, si heureuse, ses bonheurs, ses regrets, et les sourdes inquiétudes nées en lui au soir de l'existence. Il y a l'Arménien de coeur, dont la voix s'élève pour la reconnaissance du génocide arménien. Il y a le citoyen, qui accepte de se livrer sur le monde qui l'entoure, et s'interroge sur les maux de notre société. Il y a enfin le parolier, qui s'invite dans l'ouvrage à travers les maximes dont il émaille la plupart des textes.


    New York, années folles… Dans sa somptueuse demeure de Long Island, Jay Gatsby organise de fastueuses réceptions où les invités se pressent en foule. Mais leur hôte ne cherche à éblouir qu’une seule personne : Daisy Buchanan. Elle est élégante, riche, séduisante, mais elle est la femme d’un héritier millionnaire… Avec ce texte devenu un classique, Fitzgerald, sur un air de jazz et une coupe de champagne à la main, met à nu le Rêve américain et écrit l’un des plus beaux romans du XXe siècle.


    Au XIXe siècle, à la mort de son père, une jeune Anglaise qui souhaite devenir médecin part s'installer en Australie. 
    Durant son voyage, elle rencontre un séduisant géologue américain. Bien que l'attirance soit réciproque, leur amour reste platonique. 
    Une fois arrivés, chacun part vivre sa passion dans les grands espaces australiens.
    L'amour saura-t-il couronner les destins hors du commun des deux héros de cette saga au décor grandiose ?


    Volontaire, sensible et racée, Emilie Bordeleau, fille d'un fruste fermier du Québec, grandit loin de la ville au ryhme des étés brûlants et des hivers interminables du Saint-Laurent. Rompue aux travaux domestiques, que peut attendre de la vie cette jeune fille intelligente et passionnée de lecture ? En devenant l'institutrice de son village, Emilie gagne sa liberté et le droit de choisir l'homme qu'elle aime en secret depuis toujours. Qu'adviendra-t-il de son union, longtemps contrariée, avec OviIa Pronovost, l'imprévisible et séduisant menuisier ? Les difficultés matérielles, les maternités successives et les intempérances de son mari parviendront-elles à entamer son courage et à menacer son bonheur ?


    En 1918, lorsque Emilie revient avec ses neuf enfants à Sainte-Tite, qui aurait pu prévoir que Blanche, la douce et timide petite Blanche, rêvait d'aventure, qu'elle refuserait d'épouser Napoléon, le jeune homme qu'elle aimait, parce qu'elle ne voulait pas de la vie paisible et trop parfaite qu'il lui offrait? Qui aurait pu deviner qu'elle abandonnerait ensuite l'enseignement, qu'elle partirait à Montréal apprendre le métier d'infirmière et qu'elle rejoindrait les colons d'Abitibi -au nord- parce qu'elle avait le sentiment que c'était là que commencerait véritablement la vie...? Personnages attachants, saveur du parler québécois... Un roman superbe, deuxième volet de la saga qui a fait de la Québécoise Arlette Cousture l'auteur le plus populaire du Canada.


    1464, L'angleterre se déchire. La maison d'York, avec à sa tête le roi Édouard IV, s'oppose à la maison de Lancastre, qui souhaite lui reprendre le trône. Le jeune roi fait alors la connaissance d'Élisabeth Woodville, veuve et mère de deux garçons. Séduit par son extrême beauté, il l'épouse en secret.

    Richard Neville, comte de Warwick, cousin et principal conseiller du roi, réprouve cette union qui contrecarre ses desseins politiques. Il voit de plus son influence décroître au profit des proches d'Élisabeth. Neville passe alors à l'ennemi et rejoint la maison de Lancastre.

    Dévoilant un épisode historique méconnu, Philippa Gregory met en scène une héroïne inoubliable au milieu de la tourmente.


    Si jamais vous avez connu le véritable amour, et que , pour une raison ou une autre, il ne s'est pas concrétisé, vous comprendrez pourquoi les lecteurs de monde ont été si touchés par ce petit livre, un premier roman d'un auteur inconnu, et qu'ils en ont fait un best seller.
    "Le pont de madison" est l'histoire de Robert Kincaid, le photographe à l'esprit indépendant venu photographier les ponts du comté de Madison, et Francesca Johnson, simple femme au foyer à l'esprit romanesque,et leur rencontre parle au coeur de tous les hommes et de toutes les femmes et nous montre ce que c'est d'aimer et d'être aimé si intensément que la vie n'est plus jamais la même après.

    Et vous, qu'avez-vous découvert?

    « Psyche industry de Christophe BERTYC'est lundi, que lisez-vous? (98) »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 27 Décembre 2015 à 09:35
    Bravo, que de jolies réceptions !! Bonne lecture !
    2
    Dimanche 27 Décembre 2015 à 09:48
    je te souhaite de très belles lectures avec tout ceci tu as de quoi faire :)
    3
    Dimanche 27 Décembre 2015 à 10:37
    une jolie semaine !!!
    Si c'est la fin du monde m'intrigue bcp
    bonnes lectures et bonnes fêtes de fin d'année
    4
    Dimanche 27 Décembre 2015 à 11:03
    J'ai beaucoup aimé Gatsby, le film. Mais je n'ai pas encore lu le livre. Belles découvertes livresques.
    5
    Dimanche 27 Décembre 2015 à 11:11
    Jolies réceptions! Bonnes lectures et bonnes fêtes de fin d'année!
    6
    Dimanche 27 Décembre 2015 à 11:41
    J'adoOOOore les histoires de fin du monde imminente alors le Nathan me fait super envie !!
    Bon dimanche à toi,
    Cajou
    7
    Dimanche 27 Décembre 2015 à 15:43
    Tu as été bien gâtée ! Gardiens des cités perdues est aussi bon que les autres !
    Bonnes lectures !
    8
    Dimanche 27 Décembre 2015 à 17:38
    Sympa tes acquisition la série Gardiens des cités perdues me donne vraiment envie Bonne semaine à toi
    9
    Lundi 28 Décembre 2015 à 10:01
    Je te souhaite de faire de belles découvertes livresques :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :