• C'est lundi, que lisez-vous? (166)

     

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.


    Il s'agit de répondre à trois questions:

    1. Qu'ai-je lu la semaine passée?

    2. Que suis-je en train de lire?

    3. Que lirai-je après?

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

     

    Ove est un senior de cinquante-neuf ans, veuf, fraîchement « mis au repos » pour ne pas dire licencié après trente ans d'activité. Cela fait près de quarante ans qu'il vit dans le même pavillon, au sein du même lotissement quelque part en Suède.

    Sa vie est régie par des habitudes, rituels et autres schémas traditionnels car Ove est un homme qui a besoin de règles. Alors le jour où sa femme décède, Ove ne se laisse pas avoir. Il ne change pas ses habitudes, pour autant il perd doucement l'envie de vivre sans Sonja, sa défunte épouse. 

    C'est alors qu'il se décide, il va tout planifié pour mettre fin à ses jours. Dans un premier temps, il va essayé de se pendre mais sans grand succès car la corde qu'il a solidement arrimé à un crochet au plafond du séjour cède alors qu'il se sentait partir. Il maudit alors l'obsolescence des objets de notre époque ! Première tentative : loupée ... tant pis, il réessayera le lendemain.

    Mais c'est sans compter sur l'arrivée de nouveaux voisins particulièrement intrusif et d'un chat vagabond complètement mité ,dont Ove va devoir s'occuper. Chacun leur tour, ils vont empêcher toutes les tentatives d'Ove de mettre fin à ses jours, plus ou moins sans le vouloir.

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

     

    De toute façon, Solomon n'avait jamais besoin de sortir de la maison. Il avait de la nourriture. Il avait de l'eau. Il pouvait voir les montagnes depuis la fenêtre de sa chambre. Ses parents étaient si occupés qu'il organisait sa vie à la maison à sa guise. Jason et Valérie Reed n'intervenaient pas, parce que finalement céder à leur fils était la seule solution pour qu'il aille mieux. À L'âge de seize ans, il n'avait pas quitté le domicile familial depuis trois années, deux mois et un jour. Il était pâle, assez souvent pieds nus, et allait plutôt bien.

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

    Le room service ne répond plus.

    Monsieur Jean est concierge de nuit au grand hôtel Tour au Lac de Zurich, ou plutôt il était concierge, car l'heure de la retraite a sonné. Lui qui ne vivait que pour l'hôtel va devoir réapprendre à dormir la nuit et à occuper ses journées. Mais Monsieur Jean n'est pas du genre à rester inactif et donner un coup de pouce discret au destin des gens est ce qu'il sait faire de mieux. Dans l'immédiat, il a donc encore quelques projets sur le feu : réconcilier deux anciennes ballerines fâchées depuis plus de trente ans, offrir des fleurs à la concierge esseulée, remettre un pickpocket sur le droit chemin ou aider une jeune femme à ouvrir son café... On aimerait tous avoir un Monsieur Jean dans notre vie.

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

    À la Belle Époque, le ballon à air chaud, vedette du ciel depuis la fi n du XVIIIe siècle, est supplanté par un engin libre de ses mouvements. Son principal concepteur, l’ingénieur allemand Ferdinand von Zeppelin (1838-1917), vient de le faire voler avec succès, le 2 juillet 1900, au-dessus du lac de Constance. D’emblée, le « dirigeable » distance l’aéroplane. Maniable, rapide et fi able, il saura conserver son avance technique pendant trois décennies. Cette suprématie germanique, étendue à l’art de la guerre, puis aux vols commerciaux, sera réduite à néant en 32 secondes, le 6 mai 1937. À son arrivée à Lakehurst, dans le New Jersey, le majestueux Hindenburg et ses 155 000 m3 d’hydrogène s’enfl amment après avoir heurté le mât d’arrimage. 

    On dénombre 35 victimes et un grand brûlé : le zeppelin luimême, au règne duquel le régime nazi a décidé de mettre fin… Tombés en disgrâce à l’apogée de leur gloire, les paquebots du ciel, acteurs triomphants d’une ère de défi s, entrent dans la légende. Gérard A. Jaeger retrace en détail leur incroyable histoire, des pionniers de l’aérostat aux derniers vols du Graf Zeppelin II.

    Et vous, que lisez-vous?

    Pin It

    9 commentaires
  • C'est lundi, que lisez-vous? (165)

     

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.


    Il s'agit de répondre à trois questions:

    1. Qu'ai-je lu la semaine passée?

    2. Que suis-je en train de lire?

    3. Que lirai-je après?

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    Ove est un senior de cinquante-neuf ans, veuf, fraîchement « mis au repos » pour ne pas dire licencié après trente ans d'activité. Cela fait près de quarante ans qu'il vit dans le même pavillon, au sein du même lotissement quelque part en Suède.

    Sa vie est régie par des habitudes, rituels et autres schémas traditionnels car Ove est un homme qui a besoin de règles. Alors le jour où sa femme décède, Ove ne se laisse pas avoir. Il ne change pas ses habitudes, pour autant il perd doucement l'envie de vivre sans Sonja, sa défunte épouse. 

    C'est alors qu'il se décide, il va tout planifié pour mettre fin à ses jours. Dans un premier temps, il va essayé de se pendre mais sans grand succès car la corde qu'il a solidement arrimé à un crochet au plafond du séjour cède alors qu'il se sentait partir. Il maudit alors l'obsolescence des objets de notre époque ! Première tentative : loupée ... tant pis, il réessayera le lendemain. 

    Mais c'est sans compter sur l'arrivée de nouveaux voisins particulièrement intrusif et d'un chat vagabond complètement mité ,dont Ove va devoir s'occuper. Chacun leur tour, ils vont empêcher toutes les tentatives d'Ove de mettre fin à ses jours, plus ou moins sans le vouloir.

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    Début des années 30. Félix Métivier, un entrepreneur canadien, bravant la neige et les moustiques, s’emploie à conquérir la forêt. Derrière lui une armée des bûcherons et de draveurs. Dans ses pérégrinations, Félix se lie d’amitié avec le peintre français Henri Ramier, dont Mathilde, une jeune Québécoise, s’amourache. Comment la jeune femme a-t-elle pu tomber amoureuse d’un homme qui pourrait être son père ?

    Septembre 1939. A l'annonce de la déclaration de guerre, Ramier regagne son Gers natal avec Mathilde. Tout étonne celle-ci dans la façon de vivre des Français. En retour, sa franchise, sa naïveté lui valent railleries et quolibets. Mais ce n'est rien à côté de l'inimitié que lui voue Irène, la fille d'Henri. Henri, ce père tranquille dont l'insouciance exaspère Mathilde. Que ne rejoint-il les rangs de la Résistance ? Que fait-il de ses journées passées à Auch, avec son matériel de peinture ? Le jour où les Allemands investissent la zone libre, Mathilde, lasse de voir les Français s'entredéchirer, décide de choisir son camp. Au péril de sa vie...

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    De toute façon, Solomon n'avait jamais besoin de sortir de la maison. Il avait de la nourriture. Il avait de l'eau. Il pouvait voir les montagnes depuis la fenêtre de sa chambre. Ses parents étaient si occupés qu'il organisait sa vie à la maison à sa guise. Jason et Valérie Reed n'intervenaient pas, parce que finalement céder à leur fils était la seule solution pour qu'il aille mieux. À L'âge de seize ans, il n'avait pas quitté le domicile familial depuis trois années, deux mois et un jour. Il était pâle, assez souvent pieds nus, et allait plutôt bien.

    C'est lundi, que lisez-vous? (165)

    CHEZ NOUS, la Porte d'Entrée s'ouvre quand elle veut. On doit hurler "scou-bidou-bidou" pour que nos chats (La Limace et Clématite) rentrent dîner. Quand à mon petit frère, William D, il récolte sans arrêt des rapports de divers accidents/ incidents de l'école. Il y a aussi Papa qui ne s'attaque jamais à la taille du rhododendron envahissant le jardin. Pas plus qu'il ne nous dépose à l'heure à l'école.

    Nous on s'en fiche un peu, mais Maman a déclaré qu'on ne pouvait plus continuer comme ça. Alors moi, Chloé, dix ans, j'ai décidé de prendre les choses en main. Quand Maman rentrera de Londres, tout sera parfait... Enfin, j'espère !

    Et vous, que lisez-vous?

    Pin It

    6 commentaires
  • C'est lundi, que lisez-vous? (164)

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.


    Il s'agit de répondre à trois questions:

    1. Qu'ai-je lu la semaine passée?

    2. Que suis-je en train de lire?

    3. Que lirai-je après?

    C'est lundi, que lisez-vous? (164)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (164)

    C'est lundi, que lisez-vous? (164)

    C'est lundi, que lisez-vous? (164)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (164)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (164)

    En 1877, Charlene Morrison, une jeune femme, ambitieuse et énergique, arrive dans le village de Menlo Park, au New Jersey, pour entreprendre une carrière scientifique auprès de Thomas Edison. Travaillant jour et nuit dans son groupe de recherche, Charlene assiste à la naissance du phonographe, puis à la création de l’ampoule incandescente qui fait la renommée du jeune visionnaire.

    À la suite d’une visite à la Maison-Blanche et du passage de l’actrice française Sarah Bernhardt au laboratoire de Menlo Park, Edison devient un héros national, l’homme qui répand la lumière sur le monde. 

    Mais bien vite, le miracle de l’électricité donne lieu à des affrontements cruels entre les puissances industrielles de l’époque. Alors que la guerre des courants se déchaîne et que les rivaux d’Edison tentent de le détruire, Charlene lui garde sa loyauté. Trouvera-t-elle enfin le chemin du coeur de l’inventeur ?

    Un voyage dans la vie mouvementée d’un homme que l’histoire ne peut oublier.

    C'est lundi, que lisez-vous? (164)

    C'est lundi, que lisez-vous? (164)

    Début des années 30. Félix Métivier, un entrepreneur canadien, bravant la neige et les moustiques, s’emploie à conquérir la forêt. Derrière lui une armée des bûcherons et de draveurs. Dans ses pérégrinations, Félix se lie d’amitié avec le peintre français Henri Ramier, dont Mathilde, une jeune Québécoise, s’amourache. Comment la jeune femme a-t-elle pu tomber amoureuse d’un homme qui pourrait être son père ?

    Septembre 1939. A l'annonce de la déclaration de guerre, Ramier regagne son Gers natal avec Mathilde. Tout étonne celle-ci dans la façon de vivre des Français. En retour, sa franchise, sa naïveté lui valent railleries et quolibets. Mais ce n'est rien à côté de l'inimitié que lui voue Irène, la fille d'Henri. Henri, ce père tranquille dont l'insouciance exaspère Mathilde. Que ne rejoint-il les rangs de la Résistance ? Que fait-il de ses journées passées à Auch, avec son matériel de peinture ? Le jour où les Allemands investissent la zone libre, Mathilde, lasse de voir les Français s'entredéchirer, décide de choisir son camp. Au péril de sa vie...

    C'est lundi, que lisez-vous? (164)

    De toute façon, Solomon n'avait jamais besoin de sortir de la maison. Il avait de la nourriture. Il avait de l'eau. Il pouvait voir les montagnes depuis la fenêtre de sa chambre. Ses parents étaient si occupés qu'il organisait sa vie à la maison à sa guise. Jason et Valérie Reed n'intervenaient pas, parce que finalement céder à leur fils était la seule solution pour qu'il aille mieux. À L'âge de seize ans, il n'avait pas quitté le domicile familial depuis trois années, deux mois et un jour. Il était pâle, assez souvent pieds nus, et allait plutôt bien.

    Et vous, que lisez-vous?

    Pin It

    5 commentaires
  • C'est lundi, que lisez-vous? (163)

     

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.


    Il s'agit de répondre à trois questions:

    1. Qu'ai-je lu la semaine passée?

    2. Que suis-je en train de lire?

    3. Que lirai-je après?

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

     

    Maama, esclave Ashanti, s’enfuit de la maison de ses maîtres Fantis durant un incendie, laissant derrière elle son bébé, Effia. Plus tard, elle épouse un Ashanti, et donne naissance à une autre fille, Esi. Ainsi commence l’histoire de ces deux demi-sœurs, Effia et Esi, nées dans deux villages du Ghana à l’époque du commerce triangulaire au XVIIIe siècle. Effia épouse un Anglais et mène une existence confortable dans le fort de Cape Coast, sans savoir que Esi, qu’elle n’a jamais connue, est emprisonnée dans les cachots du fort, vendue avec des centaines d’autres victimes d’un commerce d’esclaves florissant avant d’être expédiée en Amérique où ses enfants et petits-enfants seront eux aussi esclaves. Grâce à un collier transmis de génération en génération, l’histoire se tisse d’un chapitre à l’autre : un fil suit les descendants d’Effia au Ghana à travers les siècles, l’autre suit Esi et ses enfants en Amérique.

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    De la Grèce à l'Autriche, en passant par les États-Unis, des années cinquante à nos jours : la tragique quête du bonheur d'une famille grecque et les catastrophes qui en résultent...

    Tout commence dans un petit village divisé par la guerre, à la frontière gréco-albanaise. Yaya Maria, grand-mère et entremetteuse patentée, décide de marier sa petite-fille, Eleni, avec son cousin, Lefti, pour assurer la pérennité de sa famille. Mais ces derniers ne souhaitent qu'une chose : la première, faire sa propre révolution, le second, qu'on le laisse tranquille. Cependant, parce qu'elle a eu la mauvaise idée d'insulter le chef de la police locale, Eleni se trouve face à deux options : épouser Lefti et rentrer dans le droit chemin ou séjourner en prison pour une période indéterminée. Si les deux cousins sentent que Yaya Maria s'est trompée dans ses prédictions, ils ignorent en revanche que leur famille sera ainsi condamnée au malheur pour plusieurs générations.

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    La séparation : une décision, inéluctable, qui anéantit presque tout : une vie de famille, une « respectabilité sociale », le travail patient des vignes, un beau domaine. D'Hélène, épouse détruite, qui retrouve sa liberté, à Gaby l'adolescente, qui se construit, un roman d'apprentissage et les portraits croisés tout en sensibilité d'une mère et de sa fille. 

    En apparence, Hélène Lemaire affiche la réussite de celle qui a su tout concilier : un mariage au long cours, une vaste exploitation viticole en Champagne, deux ados épanouis. Dans l'intimité, c'est une femme brisée dans son coeur et sa chair. La séparation devient bientôt sa seule voie de secours. Quel qu'en soit le prix : la solitude, les manigances de l'ex-mari, l'abîme qui se creuse entre son fils et elle... A bientôt quarante ans, la perspective de recommencer à zéro n'effraie pas Hélène. Au bout du tunnel, la possibilité d'une autre vie ? Comme en écho au retour à la liberté de sa mère, Gaby livre son expérience d'adolescente en devenir et de témoin lucide de la dissolution d'un couple.

    C'est lundi, que lisez-vous? (163)

    En 1877, Charlene Morrison, une jeune femme, ambitieuse et énergique, arrive dans le village de Menlo Park, au New Jersey, pour entreprendre une carrière scientifique auprès de Thomas Edison. Travaillant jour et nuit dans son groupe de recherche, Charlene assiste à la naissance du phonographe, puis à la création de l’ampoule incandescente qui fait la renommée du jeune visionnaire.

    À la suite d’une visite à la Maison-Blanche et du passage de l’actrice française Sarah Bernhardt au laboratoire de Menlo Park, Edison devient un héros national, l’homme qui répand la lumière sur le monde.

    Mais bien vite, le miracle de l’électricité donne lieu à des affrontements cruels entre les puissances industrielles de l’époque. Alors que la guerre des courants se déchaîne et que les rivaux d’Edison tentent de le détruire, Charlene lui garde sa loyauté. Trouvera-t-elle enfin le chemin du coeur de l’inventeur ?

    Et vous, que lisez-vous?

    Pin It

    5 commentaires
  • C'est lundi, que lisez-vous? (162)

     

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.


    Il s'agit de répondre à trois questions:

    1. Qu'ai-je lu la semaine passée?

    2. Que suis-je en train de lire?

    3. Que lirai-je après?

    C'est lundi, que lisez-vous? (162)

    C'est lundi, que lisez-vous? (162)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (162)

    C'est lundi, que lisez-vous? (162)

    C'est lundi, que lisez-vous? (162)

    C'est lundi, que lisez-vous? (162)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (162)

    De la Grèce à l'Autriche, en passant par les États-Unis, des années cinquante à nos jours : la tragique quête du bonheur d'une famille grecque et les catastrophes qui en résultent...

    Tout commence dans un petit village divisé par la guerre, à la frontière gréco-albanaise. Yaya Maria, grand-mère et entremetteuse patentée, décide de marier sa petite-fille, Eleni, avec son cousin, Lefti, pour assurer la pérennité de sa famille. Mais ces derniers ne souhaitent qu'une chose : la première, faire sa propre révolution, le second, qu'on le laisse tranquille. Cependant, parce qu'elle a eu la mauvaise idée d'insulter le chef de la police locale, Eleni se trouve face à deux options : épouser Lefti et rentrer dans le droit chemin ou séjourner en prison pour une période indéterminée. Si les deux cousins sentent que Yaya Maria s'est trompée dans ses prédictions, ils ignorent en revanche que leur famille sera ainsi condamnée au malheur pour plusieurs générations.

    Endiablé, drôle et tendre, un roman qui parle de nostalgie, de renouveau et du grand amour – que l'on ne rencontre pas qu'une fois.

    C'est lundi, que lisez-vous? (162)

    Maama, esclave Ashanti, s’enfuit de la maison de ses maîtres Fantis durant un incendie, laissant derrière elle son bébé, Effia. Plus tard, elle épouse un Ashanti, et donne naissance à une autre fille, Esi. Ainsi commence l’histoire de ces deux demi-sœurs, Effia et Esi, nées dans deux villages du Ghana à l’époque du commerce triangulaire au XVIIIe siècle. Effia épouse un Anglais et mène une existence confortable dans le fort de Cape Coast, sans savoir que Esi, qu’elle n’a jamais connue, est emprisonnée dans les cachots du fort, vendue avec des centaines d’autres victimes d’un commerce d’esclaves florissant avant d’être expédiée en Amérique où ses enfants et petits-enfants seront eux aussi esclaves. Grâce à un collier transmis de génération en génération, l’histoire se tisse d’un chapitre à l’autre : un fil suit les descendants d’Effia au Ghana à travers les siècles, l’autre suit Esi et ses enfants en Amérique.

    C'est lundi, que lisez-vous? (162)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (162)

    La séparation : une décision, inéluctable, qui anéantit presque tout : une vie de famille, une « respectabilité sociale », le travail patient des vignes, un beau domaine. D'Hélène, épouse détruite, qui retrouve sa liberté, à Gaby l'adolescente, qui se construit, un roman d'apprentissage et les portraits croisés tout en sensibilité d'une mère et de sa fille.

    En apparence, Hélène Lemaire affiche la réussite de celle qui a su tout concilier : un mariage au long cours, une vaste exploitation viticole en Champagne, deux ados épanouis. Dans l'intimité, c'est une femme brisée dans son coeur et sa chair. La séparation devient bientôt sa seule voie de secours. Quel qu'en soit le prix : la solitude, les manigances de l'ex-mari, l'abîme qui se creuse entre son fils et elle... A bientôt quarante ans, la perspective de recommencer à zéro n'effraie pas Hélène. Au bout du tunnel, la possibilité d'une autre vie ? Comme en écho au retour à la liberté de sa mère, Gaby livre son expérience d'adolescente en devenir et de témoin lucide de la dissolution d'un couple.

    Portraits croisés tout en sensibilité d'une mère et de sa fille.

    C'est lundi, que lisez-vous? (162)

    En 1877, Charlene Morrison, une jeune femme, ambitieuse et énergique, arrive dans le village de Menlo Park, au New Jersey, pour entreprendre une carrière scientifique auprès de Thomas Edison. Travaillant jour et nuit dans son groupe de recherche, Charlene assiste à la naissance du phonographe, puis à la création de l’ampoule incandescente qui fait la renommée du jeune visionnaire. 

    À la suite d’une visite à la Maison-Blanche et du passage de l’actrice française Sarah Bernhardt au laboratoire de Menlo Park, Edison devient un héros national, l’homme qui répand la lumière sur le monde.

    Mais bien vite, le miracle de l’électricité donne lieu à des affrontements cruels entre les puissances industrielles de l’époque. Alors que la guerre des courants se déchaîne et que les rivaux d’Edison tentent de le détruire, Charlene lui garde sa loyauté. Trouvera-t-elle enfin le chemin du coeur de l’inventeur ? 

    Un voyage dans la vie mouvementée d’un homme que l’histoire ne peut oublier.

    Et vous, que lisez-vous?

    Pin It

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique