• C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.


    Il s'agit de répondre à trois questions:

    1. Qu'ai-je lu la semaine passée?

    2. Que suis-je en train de lire?

    3. Que lirai-je après?

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    Ove est un senior de cinquante-neuf ans, veuf, fraîchement « mis au repos » pour ne pas dire licencié après trente ans d'activité. Cela fait près de quarante ans qu'il vit dans le même pavillon, au sein du même lotissement quelque part en Suède.

    Sa vie est régie par des habitudes, rituels et autres schémas traditionnels car Ove est un homme qui a besoin de règles. Alors le jour où sa femme décède, Ove ne se laisse pas avoir. Il ne change pas ses habitudes, pour autant il perd doucement l'envie de vivre sans Sonja, sa défunte épouse.

    C'est alors qu'il se décide, il va tout planifié pour mettre fin à ses jours. Dans un premier temps, il va essayé de se pendre mais sans grand succès car la corde qu'il a solidement arrimé à un crochet au plafond du séjour cède alors qu'il se sentait partir. Il maudit alors l'obsolescence des objets de notre époque ! Première tentative : loupée ... tant pis, il réessayera le lendemain.

    Mais c'est sans compter sur l'arrivée de nouveaux voisins particulièrement intrusif et d'un chat vagabond complètement mité ,dont Ove va devoir s'occuper. Chacun leur tour, ils vont empêcher toutes les tentatives d'Ove de mettre fin à ses jours, plus ou moins sans le vouloir.

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    1790. Sept ans après avoir regagné son Angleterre natale, Ross Poldark est parvenu à sauver le domaine familial en déshérence et à relancer l’activité minière. Mais des menaces planent en ce mois de septembre. Une famille de banquiers, les Warleggan, tente de prendre le contrôle de ses affaires, pourtant peu florissantes. Et Ross suspecte son cousin Francis d’être de leur côté pour assouvir sa vengeance. 

    Ross est dans le même temps accusé d’avoir pillé deux navires qui se sont échoués non loin de chez lui. S’il est reconnu coupable, il risque la mort... Demelza, qu’il avait recueillie puis épousée, se bat pour le défendre. Mais leur amour résistera-t-il à la tempête ?

    Monument de la littérature d’évasion, la saga Poldark plonge le lecteur dans les Cornouailles affamées de la fin du xviiie siècle. Décors naturels de toute beauté, trahisons et triangles amoureux, ce roman dépeint une Angleterre où les petits entrepreneurs vacillent sous l’influence croissante des puissances de l’argent. Figure contestataire avant l’heure, Poldark le rebelle personnifie la passion et la sensualité.

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    La Belle Époque est incarnée par les trois « Belles » Gloires Françaises. Cette « French Touch » avant-gardiste se compose d’un trio de choc qui a marqué, entre autres, le monde de l’hôtellerie et de la restauration françaises. Elles sont les ambassadrices d’un univers idéalisé par les touristes internationaux. La recette est fort simple : prenez de la gastronomie, ajoutez-y des hivernants, des artistes, des demi-mondaines, sans oublier notre ruralité, saupoudrez le tout des arts et lettres et vous obtiendrez ce mets délicat qui incarne l’art de vivre à la Française. Présentez l’ensemble sur un plateau d’argent de la Belle Époque et le tour est joué. Vous aurez ainsi mis en valeur cette France à la fois insoumise et rigoureuse, corsetée dans ses traditions ancestrales et du « qu’en dira t-on ». Cette Trinité des bons vivants que ces personnalités incarnent depuis plus d’un siècle dans la gastronomie, la culture et les sentiments, sont devenues d’immenses figures féminines qui, sans le vouloir, ont traversé le siècle. Femmes modestes au destin remarquable, elles sont, ici, réunies pour la première fois, vous offrant un premier aperçu de ce triptyque féminin exceptionnel qui reflète, à tout jamais, les « Belles » de « La Belle Époque » : « La Belle Angèle », « La Belle Otero », « La Belle Meunière ».

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    1945. Dans la petite gare d’Ancy, chacun se presse pour accueillir les hommes de retour après la guerre. Celui que Jeannette attend fébrilement, elle ne l’a jamais vu. Maxime et elle se sont échangé des lettres pendant toute la durée du conflit et l’heure est venue pour eux de confronter leurs tendres sentiments à la réalité.

    Amoureux au premier regard, ils décident très vite de se fiancer. Un soulagement pour Jeannette qui se réjouit de quitter la petite maison qu’elle partage avec Rachel, sa mère, à la lisière de la forêt de Maulnes, non loin d’un château abandonné. L’ambiance mystérieuse du lieu a toujours plu à Rachel, guérisseuse, tandis que Jeannette rêve d’une vie moins marginale. 

    Aimante mais conflictuelle, la relation mère-fille s’envenime avec la présence de Maxime. D’abord critique, Rachel semble désormais apprécier un peu trop le jeune homme…

    C'est lundi, que lisez-vous? (168)

    Comment Mia, Matthis, Sacha et Valentin, quatre jeunes pianistes, étudiants au Conservatoire national de musique de Paris, ont-ils pu disparaître sans laisser de trace, à un mois d'un concours international ? Ont-ils, sous la pression, décidé ensemble de tout plaquer ? Impossible, d'après les familles interrogées sans relâche par Clara Di Lazio. S'agit-il d'un enlèvement ? La commissaire, réputée coriace, a l'intuition terrible que dans cette enquête, chaque minute compte...

    Et vous, que lisez-vous?

    « In my mailbox (157)L'île des bienheureux de Vea KAISER »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Mai à 07:41

    je ne connais pas tes lectures mais je te souhaite une excellente semaine

    2
    Lundi 29 Mai à 10:42
    Je te souhaite une bonne semaine de lecture !
    3
    Lundi 29 Mai à 11:08
    Je te souhaite une excellente semaine et de faire de belles découvertes livresques ♥
    4
    Lundi 29 Mai à 11:33

    Flora Banks m'intrigue beaucoup ! J'en ai vu des avis très positifs, mais aussi d'autres plus mitigés, à voir donc.

    Et : OOOOOOOHHHH, La vie selon Ove ! J'ai eu un coup de coeur incroyable pour ce livre l'année dernière, j'ai même pleuré cequi m'arrive très très rarement. J'espère que tu l'aimeras autant que moi !

    5
    Lundi 29 Mai à 15:39

    Belle semaine et bonnes lectures.

    6
    Lundi 29 Mai à 15:54

    Excellente semaine à toi que je te souhaites tout aussi rempli que la semaine passée

    7
    Lundi 29 Mai à 23:45
    Serial Bookineuse

    Flora Banks et J'ai avalé un arc en ciel me tentent beaucoup ^^ Sinon j'avais adoré La vie selon Ove *.* Bonne semaine livresque !

    8
    Mardi 30 Mai à 04:19
    Bunny's Books

    Je te souhaite une excellente semaine et de belles lectures :) ☆♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :