• C'est lundi, que lisez-vous? (166)

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

     

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.


    Il s'agit de répondre à trois questions:

    1. Qu'ai-je lu la semaine passée?

    2. Que suis-je en train de lire?

    3. Que lirai-je après?

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

     

    Ove est un senior de cinquante-neuf ans, veuf, fraîchement « mis au repos » pour ne pas dire licencié après trente ans d'activité. Cela fait près de quarante ans qu'il vit dans le même pavillon, au sein du même lotissement quelque part en Suède.

    Sa vie est régie par des habitudes, rituels et autres schémas traditionnels car Ove est un homme qui a besoin de règles. Alors le jour où sa femme décède, Ove ne se laisse pas avoir. Il ne change pas ses habitudes, pour autant il perd doucement l'envie de vivre sans Sonja, sa défunte épouse. 

    C'est alors qu'il se décide, il va tout planifié pour mettre fin à ses jours. Dans un premier temps, il va essayé de se pendre mais sans grand succès car la corde qu'il a solidement arrimé à un crochet au plafond du séjour cède alors qu'il se sentait partir. Il maudit alors l'obsolescence des objets de notre époque ! Première tentative : loupée ... tant pis, il réessayera le lendemain.

    Mais c'est sans compter sur l'arrivée de nouveaux voisins particulièrement intrusif et d'un chat vagabond complètement mité ,dont Ove va devoir s'occuper. Chacun leur tour, ils vont empêcher toutes les tentatives d'Ove de mettre fin à ses jours, plus ou moins sans le vouloir.

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

     

    De toute façon, Solomon n'avait jamais besoin de sortir de la maison. Il avait de la nourriture. Il avait de l'eau. Il pouvait voir les montagnes depuis la fenêtre de sa chambre. Ses parents étaient si occupés qu'il organisait sa vie à la maison à sa guise. Jason et Valérie Reed n'intervenaient pas, parce que finalement céder à leur fils était la seule solution pour qu'il aille mieux. À L'âge de seize ans, il n'avait pas quitté le domicile familial depuis trois années, deux mois et un jour. Il était pâle, assez souvent pieds nus, et allait plutôt bien.

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

     

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

    Le room service ne répond plus.

    Monsieur Jean est concierge de nuit au grand hôtel Tour au Lac de Zurich, ou plutôt il était concierge, car l'heure de la retraite a sonné. Lui qui ne vivait que pour l'hôtel va devoir réapprendre à dormir la nuit et à occuper ses journées. Mais Monsieur Jean n'est pas du genre à rester inactif et donner un coup de pouce discret au destin des gens est ce qu'il sait faire de mieux. Dans l'immédiat, il a donc encore quelques projets sur le feu : réconcilier deux anciennes ballerines fâchées depuis plus de trente ans, offrir des fleurs à la concierge esseulée, remettre un pickpocket sur le droit chemin ou aider une jeune femme à ouvrir son café... On aimerait tous avoir un Monsieur Jean dans notre vie.

    C'est lundi, que lisez-vous? (166)

    À la Belle Époque, le ballon à air chaud, vedette du ciel depuis la fi n du XVIIIe siècle, est supplanté par un engin libre de ses mouvements. Son principal concepteur, l’ingénieur allemand Ferdinand von Zeppelin (1838-1917), vient de le faire voler avec succès, le 2 juillet 1900, au-dessus du lac de Constance. D’emblée, le « dirigeable » distance l’aéroplane. Maniable, rapide et fi able, il saura conserver son avance technique pendant trois décennies. Cette suprématie germanique, étendue à l’art de la guerre, puis aux vols commerciaux, sera réduite à néant en 32 secondes, le 6 mai 1937. À son arrivée à Lakehurst, dans le New Jersey, le majestueux Hindenburg et ses 155 000 m3 d’hydrogène s’enfl amment après avoir heurté le mât d’arrimage. 

    On dénombre 35 victimes et un grand brûlé : le zeppelin luimême, au règne duquel le régime nazi a décidé de mettre fin… Tombés en disgrâce à l’apogée de leur gloire, les paquebots du ciel, acteurs triomphants d’une ère de défi s, entrent dans la légende. Gérard A. Jaeger retrace en détail leur incroyable histoire, des pionniers de l’aérostat aux derniers vols du Graf Zeppelin II.

    Et vous, que lisez-vous?

    « In my mailbox (155)Mrs Dalloway de Virginia Woolf »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Mai à 07:36

    Toujours des lectures que je ne connais pas, mais je te souhaite une belle semaine livresque !

    2
    Lundi 15 Mai à 08:25

    Je ne connais pas tes lectures mais je te souhaite une excellente semaine livresque

    3
    Lundi 15 Mai à 09:28

    Je te souhaite une excellente semaine et de faire de belles découvertes livresques :)

    4
    Lundi 15 Mai à 10:59

    Je te souhaite une bonne semaine de lecture !

    5
    Lundi 15 Mai à 11:26
    Cyan

    Celui sur Zeppelin me tente énormément!

    Je te souhaite de bonnes lectures ;)

    6
    Lundi 15 Mai à 14:27

    ☀ Belle semaine de lectures. J'espère que Phobie douce te plaît, j'avais beaucoup aimé.

    7
    Mardi 16 Mai à 01:15
    Bunny's Books

    Je te souhaite une excellente semaine et de belles lectures :) ☆♥

    8
    Mardi 16 Mai à 18:43

    Aucune de tes lectures ne me sont connues eek Mais elles ont piqué ma curiosité yes
    Belle semaine à toi !

    9
    Mercredi 17 Mai à 00:03
    Bidib

    bonne semaine livresque

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :