• C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant surle blog de Galleane.


    Il s'agit de répondre à trois questions:1. Qu'ai-je lu la semaine passée?2. Que suis-je en train de lire?3. Que lirai-je après

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    Printemps 1921. La vie a bien changé à Saint-Paul-les-Prés. La grippe espagnole a fait des ravages et plusieurs familles ont été décimées. Si les histoires des habitants s'entrecroisent toujours autour du magasin général et de l'église, un vent d'optimisme nouveau souffle autour du charismatique curé Cormier, très apprécié de ses paroissiens. Pour Corinne, le décès de Laurent marque un changement important. Jeune veuve, elle se retrouve maintenant seule pour gérer la terre familiale.

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    Victor Lalouet, 80 ans, se remémore sa vie et celle de l'entreprise familiale, une fabrique de jouets en bois. En 1940, alors qu'il est déserteur, il rencontre Blanche, mais leur amour est contrarié par les parents de cette dernière. Victor se consacre alors entièrement à son entreprise qu'il entend moderniser et pérenniser. Pourtant un beau jour, son passé le rattrape : une jeune femme se présente à lui comme la fille de Blanche, qui, sur son lit de mort, le réclame...

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    C'est lundi, que lisez-vous? (147)

    Accro à ses copines, à son chat et à ses soirées pizza-vidéo-pinard, Victoire est une gaffeuse invétérée. Avec ses rondeurs en trop, cette prof de collège de trente ans passés a bien du mal à trouver le prince charmant. Son dernier amoureux l'a même quittée pour devenir... prêtre ! De quoi la faire douter de son sex-appeal. Mais Victoire possède une détermination à toute épreuve. Quand elle rencontre Arnaud, un beau prof de musique, elle a le coup de foudre. Bien décidée à le séduire, elle commence un régime. Sauf qu'Arnaud ne semble pas prêter attention à sa pulpeuse prétendante. A-t-il déjà une petite amie ? Pour en avoir le cœur net, elle fouille dans son casier. Mais, forcément, elle se fait prendre la main dans le sac par Axel, le sexy surveillant du collège. Pour acheter son silence, il lui propose alors un deal : une liaison avec elle. C'est là que les ennuis commencent...

    Et vous, que lisez-vous?

    « Palm de janvier 2017Pingouins en pagaille: Noël en délire de Jeanne WILLIS »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Janvier à 09:45

    Belle semaine livresque !

    Pulpeuse fiction à l'air pas mal :)

    2
    Lundi 2 Janvier à 15:16

    ⛄️ Belle semaine et bonnes lectures. Pulpeuse fiction me tente bien.

    3
    Lundi 2 Janvier à 15:52
    Je te souhaite une superbe année 2017!
    4
    Lundi 2 Janvier à 17:25

    Je te souhaite une très bonne année, une bonne semaine et de belles lectures :) ❄☆

    5
    Lundi 2 Janvier à 18:39

    Bonne année et belle semaine livresque !!

    6
    Lundi 2 Janvier à 21:34

    Je te souhaite une très bonne semaine de lecture.

    7
    Lundi 2 Janvier à 21:48

    Bonnes lectures à toi :D

    8
    Lundi 9 Janvier à 19:45
    Cammy

    Bonne semaine de lecture !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :