• Bye bye bollywood de Hélène COUTURIER

    Bye bye bollywood de Hélène COUTURIER

    Edition: Syros

    Nombre de pages: 213 pages

    Résumé: Quand ma mère nous a annoncé qu’on partait en vacances en Inde, ma sœur s’est direct imaginée en mode « Bollywood », façon princesse indienne. Plus mesurée, j'ai pensé que j'avais la meilleure maman du monde, ce qui n’arrive pas souvent. Puis j’ai compris qu'elle nous emmenait dans un ashram. Traduction : délire yoga-méditation, riz complet et partage des tâches ménagères ! Ça m’a anéantie. Et encore, j’ignorais qu’une fois là-bas, il n’y aurait pas de réseau et que le seul jeune de mon âge, Jésus, serait un matheux sans pitié. Mais…… Comme le dit le proverbe indien : « Tant qu’il y a de l’amour, tout est possible »

    Bye bye bollywood de Hélène COUTURIER

    Mon avis: Quand Nina apprend qu'elle part en vacances en Inde, elle ne tient plus!! Depuis le temps qu'elle en rêve!! Mais elle déchante, quand elle comprend qu'il s'agit en réalité d'une retraite dans un ashram. Là, elle n'a plus envie d'y aller du tout.

    Embarquée avec sa mère, et sa petite soeur avec qui elle ne s'entend pas toujours, mais qu'elle aime très fort quand même, elle n'a d'autre choix que de s'adapter. 

    Mais Nina, qui imaginait une quinzaine de jours mornes et ennuyeux, découvre que finalement, on peut apprécier quelque chose quand on prend le temps d'apprendre à le connaître. Et aussi, qu'après tout, il y a des sorts pires que le sien...

    Nina est une ado tout à fait comme les autres. Raleuse, pleine d'envies et de desiderata (je sais de quoi je parle, j'en ai plusieurs de la même espèce à la maison), elle s'attend à ce que le monde se conforme à ses envies. Et comme tous les ados, elle rouspète si ça ne marche pas comme ça.

    Ce n'est pas qu'elle soit foncièrement mauvaise, c'est simplement que, comme tous les autres à cet âge, il faut qu'elle se débarrasse de ses oeillères. Et il faut l'y aider un peu... C'est d'ailleurs ce que sa mère veut faire, en l'emmenant avec elle dans cette retraite. 

    J'ai trouvé ce petit livre (très rapidement lu, pas vrai Pampoune?) assez réaliste. Bon, bien sûr, il y a la partie sauvetage (non non je ne vous en dit pas plus, vous n'avez qu'à le lire pour savoir de quoi je parle hihi) qui soit un peu extrapolée. Mais les réactions de chacun dans ce roman sont tout à fait conformes à ce que l'on peut attendre d'une petite fille de 7 ans, d'ados ou d'adulte cherchant l'apaisement.

    Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est un livre feel good, mais ça n'en est pas loin. Il donne en tout cas une ouverture sur le monde et ses possibilités. Et il propose aussi l'idée qu'on peut aussi parfois lâcher prise. Pour un roman jeunesse, c'est idéal! Vous avez compris, n'est-ce pas, que ma lecture m'a plu?

    Le style est à la fois léger et grognon, et pour cette prouesse de l'auteur de s'être mise dans la peau de Nina, et d'arriver à exprimer ses pensées, moi je dis bravo! Ce n'est pas toujours facile pour un jeune homme ou une jeune fille d'arriver à exprimer le fond réel de leurs pensées. Et ce qui arrive, comme à Nina, c'est que les paroles dépassent les pensées. Ce qui est frustrant. A 15 ans, on a pas encore appris à moduler ses émotions.

    Et puis, pour dédramatiser le tout, il y a une jolie dose d'humour. Un soupçon de coeur à fleur de peau, une innocence enfantine, et un regard drôle, et le tout fait un livre tout à fait adorable.

    Je l'ai mis, après ma lecture, dans les mains de ma fille. Elle n'a que 12 ans, mais je pense que cette lecture lui plaira également.

    Points attribués: 8/10

    Je remercie l'édition Syros pour ce voyage en Inde.

    Il vous tente?

    « Le roman d'Elsa de Geneviève SENGERIn my mailbox (163) »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Juillet à 08:31

    Ca a l'air très sympa, par contre, je pense que c'est vraiment trop orienté jeunesse pour moi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :