• Résumé: Jean-Jacques Goldman demeure en 2007 l'un des chanteurs français les plus populaires. Il surprend par son détachement, sa discrétion, sa démarche d'auteur-compositeur-interprète éloigné des conventions du show-biz. Il écrit sa musique sans frasques, ni déclarations intempestives. Son charisme est intact, comme en témoignent ceux qui ont parcouru un bout de chemin avec lui. Il a conçu sa vie d'artiste comme un monde à part. Depuis trente ans, il enchaîne les tubes et les chansons marquantes. Il a travaillé pour Johnny Hallyday ou Céline Dion et composé les musiques de grands films. Il a élargi ses collaborations avec Khaled, Patricia Kaas, De Palmas, Maurane, Marc Lavoine, Liane Foly... Et poursuit son amitié musicale avec Michael Jones, son guitariste et complice. Goldman étonne par l'éclectisme de ses choix. Personnalité intègre, il a prêté sa voix à différentes causes humanitaires. Depuis En passant et Chansons pour les pieds, Jean-Jacques Goldman trace sa route au gré de son feeling. De Taï Phong à aujourd'hui, ce livre raconte son aventure exceptionnelle.

    Mon avis: Je suis une inconditionnelle de Jean-Jacques Goldman. Et lorsque l'on m'a offert ce livre, je n'ai bien sur pas résisté longtemps pour le lire.

    C'est un livre qui se lit vite, l'écriture est déliée, très facile.
    On y apprend pas grand chose de plus que ce que les émissions le concernant nous ont déja montrés. ce livre nous permet de faire un parcours rapide dans la carrière du chanteur. Il relate les évènements les plus marquants, les dates de sorties, les concerts mémorables.

    Il parle très peu de la vie privée de Jean-Jacques, qui, comme tout le monde, l'entend très bien comme ça.
    On y trouve tout de même une petite section reprenant plusieurs intervieuws qu'il a accordé à quelques journalistes.
    Une biographie par date s'y trouve également, ainsi que toute sa discographie.

    J'ai passé un bref mais bon moment avec cette lecture.

    Points attribués: 8/10

    Je peux donc ajouter 180 pages à mon challenge de 1001 pages en avril, ce qui fait  1620/2500 pages


    Pin It

    votre commentaire

  • RésuméÀ 6 ans, Lilly est violée par un voisin. Élevée par des parents indifférents, la petite fille garde pour elle son terrible secret et grandit hantée par ce drame. Anorexie, automutilation, hospitalisation, Lilly joue avec la mort quand, à 16 ans, elle est à nouveau confrontée au pire. Le chemin de sa douleur la mènera jusqu’à la prostitution… Aujourd’hui, elle parle pour enfin trouver la paix.


    Mon avis: J'ai un avis vraiment mitigé après cette lecture.

    Ce que Lilly, l'auteur du livre, est absolument révoltant.
    Elle ne se remettra pas de ses viols, tombant dans l'anorexie, l'automutilation.
    Et finalement dans la prostitution.

    Je n'ai pas vraiment compris ses choix de vie, particulièrement concernant la prostitution. Sachant qu'elle explique clairement qu'elle ne supporte pas de se faire approcher sciemment d'un homme en
    d'autres temps.

    Il est bien clair que l'on ne peut jamais se mettre à la place et dans la tête des victimes de sévices sexuels, mais je reste tout de même fort perplexe.

    Le style d'écriture, quand à lui, est fort brouillon. Les idées ne sont pas toujours très claires, tout comme devaient sand doute l'etre celles de Lilly.

    J'en retire donc un avis neutre finalement, ni positif, ni négatif.

    Points attribués: 5/10

    Ce livre compte pour mon challenge 1001 pages en février, menant mon score à 1070/1200 pages. Je suis donc déjà proche de mon but.


    Pin It

    3 commentaires

  • Résumé: " La première fois que je suis monté sur scène, je ne voulais plus en redescendre. La première fois que j'ai fait l'amour c'était dans le hall de l'immeuble, à la va-vite avec ma voisine de palier. La première fois que j'ai dit "papa', c'était en parlant de moi. La première fois que j'ai dit "maman', j'avais cinquante ans. La première fois que je suis mort, je n'ai pas aimé ça, alors je suis revenu. " CE LIVRE EST UN ÉVÉNEMENT. Johnny Hallyday s'est confié, pour la première fois et sans tabou, à la romancière Amanda Sthers

    Mon avis: C'est un livre qui se lit rapidement, à peine quelques heures.

    Mais je l'ai trouvé intéressant de par son originalité.

    Johnny Hallyday a certainement choqué, et peut-être était-ce son but d'ailleurs, en racontant certaines anecdotes que l'on retrouve dans ces pages. Michel Sardou, Alain Delon, Adeline, ... Il ne mâche pas ses mots pour dire ce qu'il pense de pas mal de personnes.

    Je ne dirais pas qu'il s'agit d'une biographie à  part entière. Mais plutôt d'un carnet d'anecdotes. Les dates citées ne sont pas forcément justes (la note du co-auteur, Amanda Sthers, le signale d'ailleurs à la première page), et les ressentis sont uniquement ceux de Johnny bien sûr. Laeticia a sa place dans un chapitre, relatant l'hospitalisation de son mari.

    Bref, il me laisse un avis agréable. Ce n'est pas de la grande prose, loin s'en faut. Mais j'y ai appris plein de petites histoires inédites, ce qui m'a beaucoup plu.

    Points attribués :7/10

    Pin It

    votre commentaire




  • Dans l'avion qui l'emmène à Téhéran avec son mari, d'origine iranienne, et sa fille, pour quinze jours de vacances, Betty a le sentiment d'avoir commis une erreur irréparable... Quelques jours plus tard, son existence bascule dans le cauchemar. Le verdict tombe : 'Tu ne quitteras jamais l'Iran ! Tu y resteras jusqu'à ta mort.' En proie au pouvoir insondable du fanatisme religieux, son mari se transforme en geôlier. Elle n'a désormais qu'un objectif : rentrer chez elle, aux Etats-Unis, avec sa fille. Quitter ce pays déchiré par la guerre et les outrances archaïques, ce monde incohérent où la femme n'existe pas. Pour reconquérir sa liberté, Betty mènera deux ans de luttes incessantes. Humiliations, séquestration, chantage, violences physiques et morales. Rien ne lui sera épargné.

    Mon avis: j'ai lu ces 403 pages en quelques jours. C'était une redécouverte, car j'avais lu ce livre il y a déja quelques années.

    Betty nous décrit son histoire avec force détails, et beaucoup de réalisme. 
    Par ses yeux, on découvre ce que pouvait être l'Iran, après la révolution que ce pays avait vécu dans les années 80.

    La sévérité, la peur, le fanatisme sont bien décrits. Malgré tout, elle a pu garder de l'objectivité dans ses écrits, suffisamment pour reconnaître qu'il ne faut pas systèmatiser un comportement à tous les habitants d'un même pays. J'admire beaucoup cela.

    Elle et sa fille ont vraiment vécu une horreur pendant presque deux ans: maltraitance, séquestration, etc ont fait partie de leur lot quotidien.

    Sa ténacité à garder sa fille auprès d'elle me laisse admirative.
    J'ai été émue par ce récit et ce livre va rester présent dans ma bibliothèque.

    Points attribués: 9/10


    Pin It

    votre commentaire



  • Du ghetto de Varsovie au camp de Treblinka, face à la mort qui frappe tous les siens et qui le frôle si souvent, Martin sait que sa seul arme est sa vie. A dix-sept ans, il prend tous les risques, connaît les souffrances les plus terribles mais n'abandonne jamais.

    Dès son plus jeune âge, il va connaitre la peur, l'inquiétude, la faim. Il va se retrouver soutien de sa famille. Et il connaîtra la mort au plus près.

    Il mérite tous les honneurs pour son courage, son endurance et sa ténacité.




    Mon avis: Bouleversant, horrifiant, ce livre vraiment prend "aux tripes" comme on dit. l'horreur vue de près par cet auteur, les descriptions si précises, ...

    un livre qui réveille, qui rappelle ce que les minorités religieuses ont pu subir durant la seconde guerre mondiale.

    Points attribués : 7/10
    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique