• Bilan de lecture de janvier 2014

     Aujourd'hui, c'est le bilan de lecture du mois.

    Voici donc les livres lus:

    Mes coups de coeur du mois


    Une découverte dans les deux cas, car je n'avais encore lu de ces auteurs.

    Les livres appréciés: 









    J'avais déja lu Jamais sans ma fille, et les Soeurs Grimm, mais c'était il y a longtemps, et j'ai adoré refaire le voyage.

    Les livres déceptions: 



    Tout cela fait donc un total de 13 livres lus pour le mois de janvier.
    Si vous êtes tentés par un de ces livres, et que vous voulez en savoir plus, il vous suffit d'aller dans l'onglet Index, où tous les livres dont j'ai parlé sont répertoriés avec un lien direct. Bonne promenade!

    -------------------------------------

    Dès a présent, vous en aurez en prime le compte de pages lues, puisque je vais participer au challenge 1001 pages en février, avec un objectif de 1200 pages lues.

    Et maintenant, quel va être le programme de février?

    D'abord les lectures communes, que je vais certainement lire sur le mois, en dépassant peut-être un peu sur mars


    1286. L'Écosse vit le pire hiver de son histoire. Certains pensent même que le jour du Jugement dernier est arrivé...
    Le roi Alexandre III est assassiné et laisse le trône d'Écosse sans héritier. Aussitôt, deux familles de la noblesse écossaise rivalisent pour sa succession, et mènent le pays au bord de la guerre fratricide. Ce que ces prétendants au trône ignorent, c'est qu'un troisième homme se prépare dans l'ombre. Un adversaire de taille, le roi d'Angleterre Édouard Ier en personne, appelé en médiateur. Lui qui a en partie soumis l'Irlande et le pays de Galles rêve d'assujettir l'Écosse. Depuis près de deux décennies, il ourdit un plan de conquête inspiré par une très ancienne prophétie censée transfigurer à jamais le visage de l'Angleterre : la prophétie de Merlin...
    Mais le destin semble en avoir décidé autrement. Au coeur de ces guerres intestines, un jeune noble va s'élever pour défier le plus grand roi d'Angleterre. Son nom est Robert Bruce. Et son histoire commence dans Insurrection.


    Un prêtre catholique fraçais, un jeune médecin américain, une infirmière et un tireur de pousse-pousse indien se rencontrent sous les cataractes de la mousson. Ils s'installent dans l'hallucinant décor d'un quartier de Calcutta pour soigner, aider, sauver. Condamnés à être des héros, ils vont se battre, lutter, vaincre. Au milieu des inondations, des rats, des scorpions, des eunuques, des dieux, des fêtes et des soixante dix mille "lumières du monde" qui peuplent la Cité de la Joie.
    Leur épopée est un chant d'amour, un cri de bonheur, un hymne à la vie, une leçon de tendresse et d'espérance pour tous les hommes de notre temps.

    La Cité de la Joie est un chant de fraternité et d'amour adressé au peuple le plus déshérité de la planète, en même temps qu'un reportage déchirant, un document unique sur la capacité des hommes à triompher de la souffrance, de la misère et du malheur.


    Dans l’espoir que sa fille Dana se trouve un mari, la veuve du pasteur Cullen l’envoie vivre à Édimbourg, chez sa tante Flora. La jeune fille n’accepte que pour se conformer au désir de sa mère. À 25 ans, elle nourrit peu d’espoirs de réaliser son rêve. Dana préfère la compagnie des livres à celle des hommes qui, de toute façon, ne se pressent pas pour la courtiser. Bien que douée d’une vive intelligence, elle est timide et réservée, et pour cause : elle conserve des séquelles de la paralysie infantile contractée pendant son enfance, qui lui a laissé une démarche légèrement boitillante et lui a valu trop souvent la méchanceté des gens. Mais lorsque son séduisant cousin Timmy, jeune homme fougueux et rebelle, tombe sous son charme, une idylle naît doucement entre eux. Leur prochain mariage est bientôt annoncé.

    Mais voilà qu’une folle escapade dans un cimetière au beau milieu de la nuit conduit Dana chez Francis Seton, un ombrageux chirurgien. La rencontre de cet homme marié fait irrémédiablement basculer le cours de sa vie. Malgré leurs divergences d’opinions et à travers les différents événements qui les opposent, l’amour les prend sournoisement dans ses filets. Lié par un serment ancien, Seton fera tout pour lui cacher la relation qu’il a entretenue autrefois avec Jonat, le frère de Dana, mort dix ans plus tôt dans des circonstances nébuleuses. Mais, plus le temps passe, plus les secrets deviennent lourds à porter, alors même que divers incidents tragiques exhument petit à petit le passé obscur du chirurgien. Ce que découvre Dana la plongera dans le pire des cauchemars. 

    --------------------------------------------

    Je vais aussi participer à la masse critique de Babelio, pour laquelle j'ai été selectionnée pour ce livre:


    Quelques années avant la mort de sa grand-mère qui l'a élevée et aimée, l'avocate militante apprend que celle-ci n'est pas turque, comme elle, mais d'origine arménienne. Heranus Gadarian, en 1915, assiste au massacre de sa famille, avant d'être enlevée par un soldat turc alors qu'elle avait à peine 10 ans.

    ----------------------------------------

    J'ai encore également deux livres en cours:



    Lorsque Lili tombe enceinte pour la première fois, elle est certaine que les neuf prochains mois seront un véritable conte de fées pour elle et son chum. Ils ont tellement désiré ce bébé !Esther, mère de deux enfants, accueille une grossesse imprévue en silence : son couple bat de l?aile et son mari vasectomisé pourrait croire qu?elle lui est infidèle.Pour Frédérique, la croix qui apparaît sur le test de grossesse est synonyme d?un paquet d?emmerdes dont il faut se débarrasser au plus vite. Difficile de savoir qui est le père quand on jongle avec autant d?amants?Même après des années d?essais infructueux, Jeannine espère, à quarante-trois ans, revivre le miracle d?une grossesse avant qu?il ne soit trop tard. Plus qu?un enfant, il s?agit pour elle d?une indispensable rédemption.Quatre femmes, quatre personnalités, quatre visions complètement différentes, autant de bébés boums. Quatre trames qui s?entremêlent pour tisser une foule de situations savoureuses, de sautes d?hormones cocasses et de rebondissements incessants.Quatre personnages irrésistibles que vous aurez envie d?adopter? avec ou sans leur progéniture!




    Yoroido : un modeste village de pêcheurs dans le Japon des années trente. La petite Chiyo-chan y coule une enfance pauvre mais heureuse entre ses parents et sa grande soeur, Satsu. Mais un cancer ronge en silence les os de sa mère, sur le point de mourir. Le père est si vieux et déjà si perdu qu'il accepte la proposition de M. Tanaka. Les deux jeunes filles partent bientôt pour Kyoto, parmi d'autres enfants vendus. Chiyo-chan est si belle avec ses yeux d'eau "comme si quelqu'un y avait percé un trou et que l'encre avait coulé" qu'on l'emmène dans une école de geishas. Elle deviendra Sayuri, l'une des geishas ou courtisanes les plus appréciées de la ville, excellant dans l'art du chant, de la danse et de l'amour, maîtrisant parfaitement la science de la toilette et du thé. Arthur Golden signe un étonnant roman aux allures de récit d'aventures et d'initiation, riche en métaphores poétiques. Rédigé sous la forme de mémoires, il prend valeur de document en nous plongeant dans les rituels, la pensée et l'imaginaire de ce pays du Soleil levant


    -------------------------------------
    Et enfin, une lecture qui m'a été prêtée


    Un témoignage choc, poignant et surprenant ! Jamais larmoyant, il nous fait partager le parcours chaotique d'une jeune fille brisée par la vie.

    Résumé
    À 6 ans, Lilly est violée par un voisin. Élevée par des parents indifférents, la petite fille garde pour elle son terrible secret et grandit hantée par ce drame. Anorexie, automutilation, hospitalisation, Lilly joue avec la mort quand, à 16 ans, elle est à nouveau confrontée au pire. Le chemin de sa douleur la mènera jusqu'à la prostitution... Aujourd'hui, elle parle pour enfin trouver la paix.

    --------------------------------------------

    Voila vous savez tout ou presque. Car il y aura certainement quelques petites lectures supplémentaires.
    Vous savez comment c'est: on est toujours tentés par plein de choses!!!

    A bientôt donc pour les prochaines chroniques de lecture




    « La délicatesse de David FoenkinosC'est lundi que lisez-vous? (1) »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 2 Février 2014 à 22:09
    Je n'ai pas du tout aimé la délicatesse mais par contre comme toi, j'ai détesté 50 nuances ... Les livres des frères Grimm par contre ont l'air vraiment bien !
    2
    Dimanche 2 Février 2014 à 22:15
    Les soeurs Grimm, c'est une chouette petite serie qui se lit facilement ;)
    3
    Mercredi 5 Février 2014 à 19:07
    Joli bilan ! :)
    4
    Mercredi 5 Février 2014 à 19:15
    merci c'est gentil :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :