• A la grâce des hommes de Hannah KENT

    Résumé: Dans le nord de l'Islande, en 1829, Agnes Magnúsdóttir est condamnée à mort pour l'assassinat de son amant, Natan Ketilsson. En attendant que la sentence soit exécutée, Agnes Magnúsdóttir est placée en résidence surveillée à Kornsá, dans la ferme de l'agent de sécurité du canton, Jon Jonsson, avec sa femme et leurs deux filles. Horrifiées à l'idée d'héberger une criminelle, les membres de la famille évitent tout contact avec Agnes, qui leur inspire autant de peur que de dégoût. Seul Totti, le jeune révérend que la meurtrière a choisi comme guide spirituel pour la préparer à sa fin prochaine, tente de la comprendre. Alors que les mois passent, contraints de partager le quotidien, de travailler côte à côte cette terre gelée et hostile, le fermier et les siens se laissent peu à peu apprivoiser par la condamnée. Encouragée par le pasteur, Agnes livre le récit de sa vie, de son amour pour Natan, et des semaines qui ont conduit au drame, laissant entrevoir une vérité qui n'est pas forcément celle que tous pensaient connaître. Inspiré de la véritable histoire d'Agnes Magnúsdóttir, la dernière femme condamnée à mort en Islande, A la grâce des hommes est un roman sur la vérité, celle que nous croyons savoir et celle à laquelle nous voulons croire.

    Mon avis: Que voilà une belle découverte!!

    Tout de suite, dès les premières pages, le décor est planté, l'ambiance est là. Agnès se sait condamnée à être éxécutée. Et le poids de cette sentence est bien présente.

    Les personnages sont tous très bien décrits, l'ambiance de l'époque, le prêtre appelé est réellement humbre, Agnès est mystérieuse.  Elle est discrète, se fait petite, et comprend bien sûr la peur qu'elle lit sur les visages qu'elle croise... Car après tout, pour eux tous, c'est une meutrière...

    Peu à peu, Agnès est acceptée dans la famille qui la maintient en détention. Elle aide à la vie fermière et ne rechigne pas à la tâche, ce qui la rend d'autant plus précieuse à la mère de famille, Margret.


    De discussion en discussion avec le prêtre, puis avec Margret, Agnès se dévoile un peu à la fois, et finit par raconter la véritable histoire de la nuit sinistre qui l'a condamnée. L'un et l'autre, au départ, ne savent pas comment lui parler, quel sujet aborder. Toti est là pour lui réconforter et préparer son âme à Dieu. Margret veut avant tout protéger sa famille de cette intruse. Mais ils comprendront tous les deux le véritable caractère de cette prisonnière si particulière.

    Les précisions que l'auteur a apporté à ce livre sont vraiment énormes. Jusqu'au bout, jusqu'au pied de l'échafaud, j'ai accompagné Agnès, avec sa peur et ses émois. Et j'ai été bouleversée!!


    Les dialogues sont bien écrits, les décors bien réels, et j'ai vraiment apprécié ce livre. Je le recommande à tous, car c'est vraiment un livre absolument bien écrit.

    Points attribués : 8/10

    Merci aux Presses de la Cité pour cette superbe découverte

    « C'est lundi, que lisez-vous? (16)Le temps d'un hiver de Jessica LUMBROSO »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Mai 2014 à 19:53
    J'avoue qu'il me tente bien aussi :)
    Merci !
    2
    Lundi 2 Juin 2014 à 11:33
    Je n'ai pas été bouleversée alors que j'attendais de l'être. Un peu trop long à se mettre en place et même si l'ambiance est là, impossible de ressentir quoi que ce soit pour Agnès. Malgré tout, c'est un livre à découvrir.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :